Incidents en marge du 1er mai à Lyon : deux condamnations avec sursis

Incidents en marge du 1er mai à Lyon : deux condamnations avec sursis
L'Hôtel-Dieu avait été tagué lors de la manifestation - LyonMag

Deux jeunes étaient jugés ce jeudi en comparution immédiate.

Ils avaient été interpellés lundi après-midi dans le 1er arrondissement de Lyon. Les deux ont écopé de peine de prison avec sursis.

Le premier, un ressortissant espagnol de 19 ans, a été condamné à trois mois d’emprisonnement avec sursis pour des dégradations, malgré une relaxe pour des dégradations de biens d’utilité publique. Le second jeune homme, également âgé de 19 ans, a écopé de la même peine concernant aussi des dégradations. Il était également poursuivi pour des jets de projectiles sur des policiers mais il a été relaxé par le tribunal pour ces faits.

1 commentaire
Laisser un commentaire
avatar
La déontologie particuliere de la police le 04/05/2018 à 11:44

9 fois sur 10, les policiers choppent des gens un peu au hasard, puis leurs collent apres coup des faits sur le dos pour gonfler les chiffres d´affaires résolues..
Et si un policier s´est retourné un ongle en giflant un manifestant, on peut etre certain qu´il va gagner des jours d´ITT voire demander des dommages et interets a sa victime..
Voila la déontologe policiere, et 90% du temps ceux qui se font attrapper et juger en manifestation, sont ceux qui ont couru le moins vite, ou ceux qu avaient la naiveté de ne pas courir car ils n´avaient rien fait. .

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.