Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Capture d'écran des offres proposées par le site de LDLC - DR

LDLC devient distributeur exclusif du premier PC gamer dématérialisé en France

Capture d'écran des offres proposées par le site de LDLC - DR

Lancé en novembre 2017, Shadow, un service de PC gamer dématérialisé, est désormais distribué en exclusivité par LDLC.

Si le service n'est pas complétement nouveau, il était d'ordinaire davantage réservé aux entreprises. Mais la donne pourrait changer grâce au partenariat qu'ont noué Laurent de la Clergerie, fondateur et PDG de LDLC et Emmanuel Freund, co-fondateur de Blade, la société à l'origine de Shadow.

 

Concrètement, le service propose au consommateur de profiter d'un "PC Windows 10 ultra puissant toujours à la pointe de la technologie", nous promet-on. En termes techniques, l'utilisateur aura donc accès à une machine haute de gamme embarquant un processeur Intel Xeon à 8 threads, une carte graphique Nvidia équivalent à une Geforce GTX 1080, 12 GB de mémoire flash DDR4 ainsi que 256 GB de stockage. Et cette configuration se veut évolutive, donc nul besoin de se soucier de remplacer son matériel. "Shadow transforme n’importe quel ordinateur en bête de guerre, il ouvre l’accès à une expérience de jeu de haute qualité. C’est une nouvelle offre pour les gamers qui aujourd’hui n’achetaient pas de machine dédiée. Il a naturellement sa place dans le catalogue LDLC.com" assure Laurent de la Clergerie.

 

Et l'utilisation de Shadow se veut assez simple. Pour accéder au service, hébergé dans des datacenters situés en France, il ne faut au client qu'un ordinateur basique équipé d'une connexion internet. Mais attention, mieux vaut être relié à la fibre ou ne pas être en bout de ligne ADSL. La société recommande un débit descendant de 15 MB/s au minimum pour profiter pleinement de son offre. Pour ceux qui n'ont pas d'ordinateur, un boitier permettant l'accès à Shadow est proposé par la marque. Par ailleurs, il sera également possible d'accéder à Shadow via un smartphone ou une tablette, à condition, là encore, d'avoir l'accès internet idoine.

 

Côté tarif, plusieurs options sont disponibles. En passant par le revendeur exclusif, LDLC, les gamers pourront s'offrir un abonnement pour 44,95 euros par mois sans engagement et s'acheter le boitier, pour ceux qui le souhaitent, pour 119,95 euros. Sinon, il est encore possible de passer par le site de Shadow, qui propose des formules moins chères mais avec engagement : 34,95 pour trois mois ou 29,95 euros pour douze mois. Le boitier peut aussi être loué pour 7,95 euros par mois.

 

Shadow offre donc une véritable alternative aux PC de jeux généralement très onéreux. D'autant plus que la marque promet des mises à jour régulières côté matériel et logiciel, les premières étant généralement coûteuses pour les joueurs. Et si tout n'est pas encore parfait, l'offre est prometteuse, comme l'expliquait il y a un mois Clubic dans son test.



Tags : Shadow | laurent de la clergerie | LDLC |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.