Procès d'un kamikaze lyonnais

En avril 2002, Nizar Nawar, un homme de 24 ans vivant dans la banlieue lyonnaise, a fait sauter un camion piégé devant la synagogue de l’île de Djerba, provoquant la mort de 21 personnes. Pourquoi un tel geste ? C’est la question à laquelle tente de répondre depuis lundi 5 janvier les magistrats de la Cour d’assises spéciale de Paris.

es parents de Nizar Nawar se sont succédé à la barre, avouant ne pas avoir compris le geste de leur fils et n’avoir jamais imaginé une telle radicalisation de sa part.
Leur autre fils, Walid, est quand à lui accusé de complicité d’attentat pour avoir fourni un téléphone satellitaire à son frère.

Le tribunal a encore quelques jours pour tenter de comprendre le geste fou du jeune homme.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.