Ivre, il menace de mort des policiers avec un couteau

Ivre, il menace de mort des policiers avec un couteau
Quai Pierre Scize - Google Street View

Samedi, alors qu'il venait de se faire virer d'une boite située sur le quai Pierre Scize, l'homme, armé d'un couteau et en état d'ivresse, a menacé de mort des policiers.

Les fonctionnaires étaient justement venus l'interpeller à l'aube à la sortie de l'établissement de nuit. L'auteur des faits, muni d'un couteau, s'était alors rebellé. Lors de la perquisition de son domicile, situé dans le 3e arrondissement, un fusil à pompe a par ailleurs été retrouvé par les forces de l'ordre.

En vue d'une comparution immédiate, l'homme, âgé de 35 ans, a été présenté ce lundi au parquet.

6 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
BoB le 20/06/2018 à 10:18

avatar
Drogue dure le 19/06/2018 à 17:09
BoB a écrit le 19/06/2018 à 13h55

Se mettre une race en boite de nuit n'est pas d l'alcoolisme Mister.

Tous les jours ou une fois par semaine, si.
Surtout si chaque jour vous buvez "votre bière tranquille".

Signaler Répondre

avatar
lAutre le 19/06/2018 à 14:22
BoB a écrit le 19/06/2018 à 13h55

Se mettre une race en boite de nuit n'est pas d l'alcoolisme Mister.

Nan mais keskidit?

Signaler Répondre

avatar
rappel le 19/06/2018 à 14:16

je ne savais pas qu un état d ébriété sur la voie publique déclenchait une perquisition....
ni même une menace de mort (cf d autres articles sur le sujet)

et d ailleurs, faut il rappeler aux gérants des établissements de nuits qu ils sont responsables de leur client et qu ils peuvent être poursuivit si leur client est ivre a ce point???

mais non, personne n est responsable

bizarrement, la loi s applique aléatoirement

Signaler Répondre

avatar
BoB le 19/06/2018 à 13:55

Se mettre une race en boite de nuit n'est pas d l'alcoolisme Mister.

Signaler Répondre

avatar
Drogue dure le 19/06/2018 à 12:13

L'alcoolisme est une drogue dure, et il n'y a pas de facilité pour soigner les victimes de cette addiction mortelle.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.