Le tram T2 desservira la Confluence d'ici 2020

Le tram T2 desservira la Confluence d'ici 2020
Lyonmag.com

Le comité syndical du Sytral se déroulait ce vendredi après-midi. Parmi les sujets abordés : l'extension du tram T2 à la Confluence ou encore une offre combinée TCL-LPA.
 

Le Sytral a, en effet, proposé d'étendre la ligne T2 jusqu'au quartier de la Confluence. La ligne qui s'arrête actuellement à Perrache verra son terminus repoussé jusqu'à la station Hôtel de Région. La mise en service est prévue pour décembre 2020. Le budget est estimé à 9,9 millions d'euros. "Ce projet permettra d'accompagner l'évolution urbaine du secteur et d'améliorer sa desserte en transports en commun, avec le passage d'un tramway toutes les 2 à 2,5 minutes en heures de pointe", précise le Sytral. D'ici la mise en service, des travaux seront menés et consistent en la réalisation des infrastructures de tramways et des équipements, l'aménagement des stations et le réaménagement des voiries.

Autre nouveauté annoncée ce vendredi, la mise en place d'une offre combinée TCL-LPA : "Les travaux menés dans le cadre du réaménagement du quartier de la Part-Dieu entrainent des difficultés d’accès pour les salariés qui travaillent sur le site et les visiteurs du centre commercial. Afin d’améliorer l’accessibilité du quartier, le SYTRAL et LPA proposent à ces automobilistes de laisser leur voiture dans le parking P0 de la Cité Internationale et d’emprunter la ligne de bus C1 qui relie, en 14 minutes, la Cité Internationale à la Part-Dieu. Les voyageurs qui feront le choix de ce dispositif bénéficieront d’une réduction de 30% sur l’abonnement City Pass, soit 44,50€ par mois", est-il expliqué.

A noter aussi l'adaptation des réseaux TCL, Libellule et Cars du Rhône. On retiendra par exemple des modifications sur la ligne 100 qui desservira Eurexpo les jours de salon mais également les jours de montage et de démontage des événements ou encore le renforcement de la ligne 85 pendant les week-ends et les vacances scolaires dans le cadre du développement d'OL City.

Tags :

t2

confluence

22 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Lyon-la-belle le 25/06/2018 à 15:29
Bernard a écrit le 25/06/2018 à 14h54

Bonjour

Ce n'est pas compliqué de faire rouler T2 en plus de T1 sur les rails du Cours Charlemagne.
La seule complication vient qu'il faut des voies pour le demi-tour du T2 sans gêner le passage du T1 continuant vers Debourg (mais c'est vrai où que se fasse ce demi-tour, Perrache, Suchet, ou Hôtel de Région)

Jusqu'à il y a peu le Sytral et la Métropole avait tranché que ça n'était pas nécessaire.
Des citoyens leur répétaient pourtant depuis longtemps que le projet d'entreprendre les travaux pour un nouveau terminus à Suchet juste en sortie Sud de la Gare n'avait pas de sens. Ces citoyens ont heureusement fini par être entendus.

Merci Bernard pour ces explications claires.

Signaler Répondre

avatar
Bernard le 25/06/2018 à 14:54
Lyon-la-belle a écrit le 25/06/2018 à 09h06

Je ne suis pas expert mais techniquement, il y a déjà les voies, les stations, tout ce qu'il faut pour aller de Perrache à Confluence... c'est la ligne T1 qui l'emprunte.
Pourquoi est-ce si compliqué d'y faire rouler le T2???

Bonjour

Ce n'est pas compliqué de faire rouler T2 en plus de T1 sur les rails du Cours Charlemagne.
La seule complication vient qu'il faut des voies pour le demi-tour du T2 sans gêner le passage du T1 continuant vers Debourg (mais c'est vrai où que se fasse ce demi-tour, Perrache, Suchet, ou Hôtel de Région)

Jusqu'à il y a peu le Sytral et la Métropole avait tranché que ça n'était pas nécessaire.
Des citoyens leur répétaient pourtant depuis longtemps que le projet d'entreprendre les travaux pour un nouveau terminus à Suchet juste en sortie Sud de la Gare n'avait pas de sens. Ces citoyens ont heureusement fini par être entendus.

Signaler Répondre

avatar
Lyon-la-belle le 25/06/2018 à 10:10
Lyon le fric a écrit le 25/06/2018 à 09h24

Il faut changer toutes les étiquettes indicatives, tous les plans du réseau. ça coûte de l'argent. Vous voulez payer ?

Et ça vaut le coup de me balancer ça alors que je fais que m'interroger sur ce projet? vous n'êtes pas bien tranquille...

Signaler Répondre

avatar
Lyon le fric le 25/06/2018 à 09:24
Lyon-la-belle a écrit le 25/06/2018 à 09h06

Je ne suis pas expert mais techniquement, il y a déjà les voies, les stations, tout ce qu'il faut pour aller de Perrache à Confluence... c'est la ligne T1 qui l'emprunte.
Pourquoi est-ce si compliqué d'y faire rouler le T2???

Il faut changer toutes les étiquettes indicatives, tous les plans du réseau. ça coûte de l'argent. Vous voulez payer ?

Signaler Répondre

avatar
Lyon-la-belle le 25/06/2018 à 09:06

Je ne suis pas expert mais techniquement, il y a déjà les voies, les stations, tout ce qu'il faut pour aller de Perrache à Confluence... c'est la ligne T1 qui l'emprunte.
Pourquoi est-ce si compliqué d'y faire rouler le T2???

Signaler Répondre

avatar
ridicule le 25/06/2018 à 01:57

Ridicule car avant de faire le T1 pour la confluence on avait le métro ligne À qui arrivait à Perrache. Il suffisait de poursuivre ce métro jusqu’à même Oullins etc... une belle ligne droite ! On aurait eu des travaux cher, embêtant etc mais terminé à ce jour et qui aurait permis un débit suffisant ! Au lieu de cela on a un tram avec débit moyen avec désagrément fréquente et de nouveaux travaux en perspectives !!! Vraiment pas bon les mecs qui ont pensé cela ! En fait le tram n’a qu’un avantage c’est que c’est joli et ça se voit c’est bien en cas d’élections !!!

Signaler Répondre

avatar
Analyse de la situation le 24/06/2018 à 21:47
ça suffit a écrit le 23/06/2018 à 09h46

Actuellement les rames de T1 ne rentrent pas aux dépôt à saint priest mais à la feyssine, ce qui fait qu'il n'y a plus de tram à partir de 19h à la feyssine, puisque toute les voies sont occupées par les rames garées.

En principe, les rames rentrent toutes au dépôt à Saint Priest hormis celle du T3 qui vont au centre de Meyzieux.
Actuellement, la ligne T2 est coupée au niveau du vinatier en raison des travaux de la ligne T6. Le dépot de Saint-Priest se retrouve donc isolé et c'est sans doute pour cela que des rames dorment dehors.

Signaler Répondre

avatar
Bernard le 24/06/2018 à 20:14
Impressionnant a écrit le 24/06/2018 à 10h55

Le prolongement avait déjà été imaginé à la construction. Il s'agit "simplement" de s'approfondir dans la longueur de l’arrière gare pour être juste sous le niveau sol en sortie sur le cours Charlemagne (sous les escalators). Il n'y a pas d’obstacle physique. Le seul problème est que la SNCF s'oppose (ou était opposée) au surcreusement sous les voûtes.

Bonjour

Justement, imaginer quelque chose (le surcreusement sous les voûtes) qui est refusé par un des acteurs essentiels c'est imaginer à côté de la plaque, et ça ne produit rien.

Entre 12 rames (T1) de 32 mètres par heure, et 24 rames de 43 mètres par heure possibles à terme (T1 & T2) la capacité augmenterait de 180 %

Mais rêvons : Le T6 viendra peut être un jour en Confluence, depuis Debourg, via le pont des Girondins?
Ou même les TER entre Perrache, Oullins, Pierre Bénite seront accessibles avec un ticket TCL (et plus fréquents).

Ceci rendrait aussi le sud Presqu'Ile de plus en plus accessible.

Signaler Répondre

avatar
Nostromo le 24/06/2018 à 12:04
Conige a écrit le 24/06/2018 à 01h15

Je crois qu'il y a un manque d'information dans les commentaires... ce n'est pas qu'un problème d'emplacement du tunnelier qui se pose pour un prolongement du métro A à Confluence.

Le plus grand problème est l'emplacement actuel du métro A à Perrache : Il est au rez-de-chaussée, à côté des voies du tramway, et non en sous-sol, le bout du tunnel après le terminus est situé dans une des trois voûtes sous la gare de Perrache, en l'occurrence celle du milieu.

C'est donc la configuration actuelle du métro qui pose problème et qui coûterait fortement en cas de prolongement vers Confluence. C'est pour cela qu'actuellement le tramway est privilégié.

A quoi il faut ajouter un sous sol de très mauvaise qualité, constitué d'eau et de graviers
Creuser un métro dans ce type de terrain coûte réellement une fortune
Je suis surpris que personne n'en parle. Tous les lyonnais savent pourtant que le sous sol entre Rhône et Saône est "pourri", comme l'a d'ailleurs montré la grande aventure du musée

Signaler Répondre

avatar
Impressionnant le 24/06/2018 à 10:55
Conige a écrit le 24/06/2018 à 01h15

Je crois qu'il y a un manque d'information dans les commentaires... ce n'est pas qu'un problème d'emplacement du tunnelier qui se pose pour un prolongement du métro A à Confluence.

Le plus grand problème est l'emplacement actuel du métro A à Perrache : Il est au rez-de-chaussée, à côté des voies du tramway, et non en sous-sol, le bout du tunnel après le terminus est situé dans une des trois voûtes sous la gare de Perrache, en l'occurrence celle du milieu.

C'est donc la configuration actuelle du métro qui pose problème et qui coûterait fortement en cas de prolongement vers Confluence. C'est pour cela qu'actuellement le tramway est privilégié.

Le prolongement avait déjà été imaginé à la construction. Il s'agit "simplement" de s'approfondir dans la longueur de l’arrière gare pour être juste sous le niveau sol en sortie sur le cours Charlemagne (sous les escalators). Il n'y a pas d’obstacle physique. Le seul problème est que la SNCF s'oppose (ou était opposée) au surcreusement sous les voûtes.

Signaler Répondre

avatar
Conige le 24/06/2018 à 01:15

Je crois qu'il y a un manque d'information dans les commentaires... ce n'est pas qu'un problème d'emplacement du tunnelier qui se pose pour un prolongement du métro A à Confluence.

Le plus grand problème est l'emplacement actuel du métro A à Perrache : Il est au rez-de-chaussée, à côté des voies du tramway, et non en sous-sol, le bout du tunnel après le terminus est situé dans une des trois voûtes sous la gare de Perrache, en l'occurrence celle du milieu.

C'est donc la configuration actuelle du métro qui pose problème et qui coûterait fortement en cas de prolongement vers Confluence. C'est pour cela qu'actuellement le tramway est privilégié.

Signaler Répondre

avatar
Impressionnant le 23/06/2018 à 21:41
bernard a écrit le 23/06/2018 à 20h44

Bonjour

Impressionnant, il me semble que vous ne percevez peut être pas vraiment toutes les contraintes de construire le métro ici ?
Il faut pas mal de place et de temps pour installer un chantier de tunnelier, et on ne se lance pas la dedans pour 800 mètres. A Suchet il n'y a pas la place.

Ce n'était déjà pas simple avant a réalisation du tram, ça l'est encore moins maintenant qu'il est là.

Le tunnelier serait bien sûr lancé côté confluence (ou depuis Gerland), il y a plus de place. Pour la sortie elle peut se faire en espace réduit. A Oullins le tunnelier a été sorti dans un espace bien plus contraignant (Il le sera encore pour le prolongement en cours). Pour la longueur, je parlais prioritairement du tronçon qui nous intéresse pour la desserte de la confluence, mais il serait effectivement plus pertinent de l'emmener directement jusqu'à Gerland.
J'ai bien conscience que cela coûte cher, mais il faut bien rêver un peu et penser le long terme, ce qui malheureusement manque avec le développement massif du tram depuis 2000, qui est plus adapté en périphérie ou en maillage complémentaire du métro, mais pas pour le remplacer. C'est mon point de vue.

Signaler Répondre

avatar
bernard le 23/06/2018 à 20:44
Impressionnant a écrit le 23/06/2018 à 12h07

Un demi-milliard est peut-être un peu exagéré (800 m et 1 station plutôt 250 millions). Ensuite, l’interruption du tram pourrait être limitée à Suchet et Sainte Blandine, la confluence serait toujours desservi depuis Debourg. On peut imaginer un tunnelier entre le cours Suchet et l’esplanade Mitterrand (ce qui faciliterai en outre son prolongement vers Gerland), en limitant l’impact sur le cours Charlemagne.
Enfin le faire (assez) rapidement, en même que la fin de l 'aménagement de la confluence, permet de regrouper les désagréments.

Bonjour

Impressionnant, il me semble que vous ne percevez peut être pas vraiment toutes les contraintes de construire le métro ici ?
Il faut pas mal de place et de temps pour installer un chantier de tunnelier, et on ne se lance pas la dedans pour 800 mètres. A Suchet il n'y a pas la place.

Ce n'était déjà pas simple avant a réalisation du tram, ça l'est encore moins maintenant qu'il est là.

Signaler Répondre

avatar
Honnête citoyen le 23/06/2018 à 12:32
ça suffit a écrit le 23/06/2018 à 09h46

Actuellement les rames de T1 ne rentrent pas aux dépôt à saint priest mais à la feyssine, ce qui fait qu'il n'y a plus de tram à partir de 19h à la feyssine, puisque toute les voies sont occupées par les rames garées.

Je suis d'accord avec vous mais je decrivais le fonctionnement normal des lignes T1 T2 pour expliquer au mieux la situation.

Le métro serait plus pratique mais demanderait de lourds investissements. Le tram T2 pour un budget limité, car une bonne partie des infrastructures existe, peut déjà soulager T1 entre Perrache et Montrochet.

Signaler Répondre

avatar
Impressionnant le 23/06/2018 à 12:07
Bernard a écrit le 23/06/2018 à 10h58

Non, pas les yeux de la tête, mais un bon demi milliard euros et 5 ans de travaux avec interruption totale des trams entre Perrache et Debourg;
Le T2 c'est 10 millions et 2 mois de coupure à l'été 2020 entre Ste Blandine et Debourg

Un demi-milliard est peut-être un peu exagéré (800 m et 1 station plutôt 250 millions). Ensuite, l’interruption du tram pourrait être limitée à Suchet et Sainte Blandine, la confluence serait toujours desservi depuis Debourg. On peut imaginer un tunnelier entre le cours Suchet et l’esplanade Mitterrand (ce qui faciliterai en outre son prolongement vers Gerland), en limitant l’impact sur le cours Charlemagne.
Enfin le faire (assez) rapidement, en même que la fin de l 'aménagement de la confluence, permet de regrouper les désagréments.

Signaler Répondre

avatar
Bernard le 23/06/2018 à 10:58
Impressionnant a écrit le 22/06/2018 à 19h25

Le tram n'est pas à la hauteur de la desserte de la confluence. Bricolage de bouts de chandelles du SYTRAL. Le prolongement du métro A ne couterait pas les yeux de la tête.

Non, pas les yeux de la tête, mais un bon demi milliard euros et 5 ans de travaux avec interruption totale des trams entre Perrache et Debourg;
Le T2 c'est 10 millions et 2 mois de coupure à l'été 2020 entre Ste Blandine et Debourg

Signaler Répondre

avatar
ça suffit le 23/06/2018 à 09:49
Impressionnant a écrit le 22/06/2018 à 19h25

Le tram n'est pas à la hauteur de la desserte de la confluence. Bricolage de bouts de chandelles du SYTRAL. Le prolongement du métro A ne couterait pas les yeux de la tête.

Descendre du métro pour prendre le tram à Perrache est une mauvaise expérience à faire, mauvaises rencontres, mauvaises odeurs etc

Signaler Répondre

avatar
ça suffit le 23/06/2018 à 09:46
Honnête citoyen a écrit le 23/06/2018 à 02h23

Avant de créer un vrai terminus à la ligne T2 à Hôtel de région, il faut créer une zone technique de retournement afin que les tramways de T2 ne gênent pas ceux de T1 qui circulent jusqu'à Debourg.
Actuellement les trams T1 qui rentrent au dépôt a Saint Priest circulent jusqu'à Perrache en T1 puis jusqu'à Porte des Alpes en T2.
C'est une très bonne idée se la part du sytral de desservir Confluence et Hôtel de région avec T2 qui devait initialement faire son terminus à Perrache vers la fac catholique.

Actuellement les rames de T1 ne rentrent pas aux dépôt à saint priest mais à la feyssine, ce qui fait qu'il n'y a plus de tram à partir de 19h à la feyssine, puisque toute les voies sont occupées par les rames garées.

Signaler Répondre

avatar
kumer le 23/06/2018 à 06:40

Et encore des travaux à la Confluence mas cela va finir quand c est invivable

Signaler Répondre

avatar
Honnête citoyen le 23/06/2018 à 02:23

Avant de créer un vrai terminus à la ligne T2 à Hôtel de région, il faut créer une zone technique de retournement afin que les tramways de T2 ne gênent pas ceux de T1 qui circulent jusqu'à Debourg.
Actuellement les trams T1 qui rentrent au dépôt a Saint Priest circulent jusqu'à Perrache en T1 puis jusqu'à Porte des Alpes en T2.
C'est une très bonne idée se la part du sytral de desservir Confluence et Hôtel de région avec T2 qui devait initialement faire son terminus à Perrache vers la fac catholique.

Signaler Répondre

avatar
2020? le 22/06/2018 à 20:56

Pourquoi 2020?

J'ai déjà pris un T2 qui débutait son service au centre commerciale de la confluence et non a Perrache.

Il y avait une annonce dans les rames histoire de prévenir les usagers que ce n'était pas un T1.

Quelle est la difficulté technique qui empêche cette réalisation de suite?

Signaler Répondre

avatar
Impressionnant le 22/06/2018 à 19:25

Le tram n'est pas à la hauteur de la desserte de la confluence. Bricolage de bouts de chandelles du SYTRAL. Le prolongement du métro A ne couterait pas les yeux de la tête.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.