Affaire Benalla : Gérard Collomb devant la commission d’enquête de l’Assemblée Nationale

Affaire Benalla : Gérard Collomb devant la commission d’enquête de l’Assemblée Nationale
Gérard Collomb - LyonMag

C’est une matinée éprouvante qui attend l’ancien maire de Lyon.

Pris dans la tourmente de l’affaire Benalla, Gérard Collomb sera auditionné ce lundi matin à partir de 10 heures devant la commission des lois de l’Assemblée Nationale, transformée pour l’occasion en commission d’enquête.

Le ministre de l’Intérieur devra notamment s’expliquer sur la présence d’Alexandre Benalla, l’homme de sécurité d’Emmanuel Macron, lors des manifestations du 1er mai à Paris. Pour rappel, le chargé de mission à l’Elysée a été filmé en train de frapper un manifestant alors qu’il n’avait pas autorité à le faire. Gérard Collomb devra également apporter des réponses quant au fait qu’il était au courant des faits sans pour autant saisir la justice.

Si le ministre de l’Intérieur sera le premier à passer sur le grill, le préfet de police de Paris, Michel Delpuech (par ailleurs ancien préfet du Rhône) doit être également entendu à 14h ce lundi.

De son côté, Alexandre Benalla a été mis en examen ce dimanche, notamment pour "violences en réunion" et "immixtion dans l’exercice d’une fonction publique". Quatre autres personnes, dont trois policiers, ont aussi été inculpés pour avoir extrait illégalement des images de vidéosurveillance.

Alors qu’Emmanuel Macron ne s’était pas exprimé depuis l’éclatement de l’affaire, le président a reconnu ce dimanche des faits "inacceptables" et des "dysfonctionnements" à l’Elysée.

4 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Bla-bla-bla le 23/07/2018 à 13:43

Mdr, que des pitres dans ce pays,même les migrants sont mort de rire.

Signaler Répondre

avatar
DEHORS le 23/07/2018 à 13:09

Contrefeu de la lyonnaiserie collombine pour masquer la réalité des faits.Les tenants en place doivent se marrer.Qui va à la chasse et à la soupe perd sa place!!!

Signaler Répondre

avatar
julie69 le 23/07/2018 à 11:35

Tenter d'abaisser l'autorité d'un ministre de la sorte, c'est triste pour notre république. La droite française devrait avoir honte d'un tel comportement que les électeurs sanctionneront aux prochaines élections, notamment à Lyon.

Signaler Répondre

avatar
HERETIQUE ! le 23/07/2018 à 11:27

En direct sur BFM TV ! On dirait un procès d'inquisition pour hérésie .

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.