Immobilier dans la Métropole de Lyon : la FNAIM se paye les maires anti-constructions

Immobilier dans la Métropole de Lyon : la FNAIM se paye les maires anti-constructions
Photo d'illustration - LyonMag

Ce lundi après-midi, la FNAIM du Rhône organisait son traditionnel point presse pour évoquer la santé du marché immobilier dans le département, la Métropole et la ville de Lyon.

Comme attendu par Alexandre Schmidt, la croissance est toujours là mais bien moins forte. Elle était, à la fin du mois de juin, de 4,5% pour l’année 2018, contre 10% en 2017.
Les prix aussi se portent bien, le mètre carré à Lyon est à 3827 euros, soit une hausse de 5,6%. Les ménages ont donc perdu en capacité d’achat l’équivalent de 2,8 m2.
Lyon n’a toutefois rien à envier à ses concurrentes sur le marché immobilier : Paris (+6% pour un m2 à 9615 euros) et Bordeaux (+9,1% pour un m2 à 3923 euros).

Les professionnels se veulent donc optimistes, d’autant que la demande elle ne faiblit pas. "Cet été, les logements bien placés dans Lyon restaient en annonce sur Internet durant une demi-journée, pas plus", commentait Vincent Targe, membre de la commission Administration de Biens.
"Les taux d’emprunt vont très légèrement augmenter en 2019, cela n’impactera pas le marché", prédit Alexandre Schmidt, président de la FNAIM du Rhône.

Ce dernier avait gardé ses cartouches pour une cible bien définie : les maires des communes de la Métropole de Lyon. Pourquoi ? Parce que certains d’entre eux ont promis durant la campagne de 2014 qu’ils bloqueraient les nouvelles constructions. Et ils tiennent parole.
Du coup, les permis de construire délivrés étaient de 15 200 à la fin du mois de juillet, soit une baisse de 8,4%. Et les mises en chantier (13 800) avaient chuté de 7,4%.

"A la Métropole, ils ont fait un PLU qui correspond à des besoins politiques. Moi, j’ai 40 personnes pour un seul logement. On a des gens désespérés qui vont prendre le premier logement qui passe. Il y a la réalité du terrain et celle politique", regrette Alexandre Schmidt, qui avait notamment dans son viseur le maire de Tassin-la-Demi-Lune.

Le président de la FNAIM qui note que les Lyonnais se reportent faute de mieux sur l’ancien, une hausse des prix dans cette tranche est donc possible dans les mois à venir.

12 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
@quidam le 03/10/2018 à 15:43
quidam a écrit le 03/10/2018 à 13h19

C'est qui cet alexandre schmitt !! Parfaitement inconnu dans le business !!

Vraiment ?
www.google.com/search?q=Alexandre+Schmidt+fnaim

Signaler Répondre

avatar
quidam le 03/10/2018 à 13:19

C'est qui cet alexandre schmitt !! Parfaitement inconnu dans le business !!

Signaler Répondre

avatar
Enfin ! le 03/10/2018 à 09:26

Enfin des vrais maires !!!! c'est rare :)

Signaler Répondre

avatar
Lyonnais69 le 03/10/2018 à 09:24

D'un coté, il y a des maires pour défendre les intérêts des habitants et de l'autre il y a les gros bonnets qui se croient tout permis !

STOP AUX CONSTRUCTIONS LES UNS SUR LES AUTRES.

Signaler Répondre

avatar
forever le 03/10/2018 à 08:44

Salauds de maires qui appliquent le programme sur lequel ils ont été élus et cherchent à satisfaire leurs administrés.

Signaler Répondre

avatar
@eras le 02/10/2018 à 19:59
Eras69 a écrit le 02/10/2018 à 09h36

"se reportent faute de mieux sur l’ancien" ... Je préfère un appartement ancien avec du style qu'un cube blanc neuf ...

Et bien moi je préfère 1000 fois un "cube blanc" avec garage en sous-sol, ascenseur, cuisine ouverte et grand balcon côté jardin!

L'ancien a peu être du style (et encore...), mais au final on habite dans un appartement mal isolé et surtout totalement inadapté dès qu'on a des enfants ou de l'âge.

Signaler Répondre

avatar
Gab le 02/10/2018 à 19:52

Les permis de construire ne doivent plus être attribués par les maires des communes mais par la métropole.

Signaler Répondre

avatar
Ignotus le 02/10/2018 à 10:53

Les maires se conforment aux exigences du plu voté par la Métropole. Ils ne peuvent refuser un PC, s'il est conforme à la réglementation de ce même plu.

Signaler Répondre

avatar
Collomb béton le 02/10/2018 à 09:51

Mais et la croissance économique les gars ???? Comment on va s'en sortir si on n'extermine pas complètement la nature ?

Au moins, le maire de Bourgoin-Jallieu, il a compris, et il a choisi !

https://reporterre.net/Pour-prendre-de-vitesse-les-ecologistes-la-ville-de-Bourgoin-Jallieu-detruit-en

Signaler Répondre

avatar
et oui le 02/10/2018 à 09:39

Quand on voit comment ils ont détruits le quartier Carré de Soie entre Vaulx en Velin et Villeurbanne, je félicite les maires qui refusent toutes ces constructions immorales.

Signaler Répondre

avatar
Eras69 le 02/10/2018 à 09:36

"se reportent faute de mieux sur l’ancien" ... Je préfère un appartement ancien avec du style qu'un cube blanc neuf ...

Signaler Répondre

avatar
Ouest Lyonnais le 02/10/2018 à 09:33

Merci à nos maires qui empêchent la destruction de nos communes.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.