Gilets jaunes de Villefranche : un casseur condamné à 6 mois de prison

Gilets jaunes de Villefranche : un casseur condamné à 6 mois de prison
Photo d'illustration - LyonMag

Samedi, pour la deuxième semaine consécutive, Villefranche-sur-Saône avait été le théâtre de débordements lors de la manifestation des gilets jaunes.

Outre des jeunes venus de la cité de Béligny, voisine du péage bloqué de Limas, plusieurs anarchistes s’étaient infiltrés dans les rangs des manifestants.

Un individu originaire de l’Ain avait été arrêté, il a été jugé en comparution immédiate ce lundi. Interpellé parce qu’il avait chuté en tentant de fuir la police, il était soupçonné d’avoir lancé de grosses pierres sur les forces de l’ordre.


Le jeune homme portait un masque à gaz et un casque de cycliste lors des échauffourées, difficile pour lui de faire croire au tribunal correctionnel de Villefranche qu’il était venu manifester pacifiquement. Son avocat a pourtant tenté d’expliquer aux juges que cet équipement était devenu presque traditionnel parmi les gilets jaunes. Sauf que le prévenu ne portait justement pas de gilet, resté dans son sac à dos…

Le tribunal l’a condamné à 6 mois de prison, conformément aux réquisitions du procureur de la République. Le casseur ne sera pas incarcéré, sa peine est aménageable. Il ne pourra toutefois pas revenir manifester en Calade, il a écopé d’une interdiction de séjour dans le Rhône pendant 3 ans.

9 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
quel pays!!! le 04/12/2018 à 09:05

Le casseur ne sera pas incarcéré, sa peine est aménageable Et oui lisez bien l’article.... pourquoi perdre du temps à les juger. Ce ne sera pas un bon exemple pour tous ces casseurs... Le coût de tous ces dégâts sera à payer par tous les Français... les gilets jaunes devraient être du côté des CRS contre les casseurs

Signaler Répondre

avatar
Papimouzo le 04/12/2018 à 08:38

Les casseurs sont. ouvertement anti social et ne comme tels et 6 mois de prison c est le tarif espérons que cela va faire en faire réfléchir d autres mais j en doute

Signaler Répondre

avatar
Jurisprudence le 04/12/2018 à 08:26

Oh! La nouvelle du jour.... La justice arrive a juger des casseurs!?.... Non recidiviste!
J attend la meme rapidité et diligence pour les feux de voitures du 1er janvier!
.... A moins que... Ne me dites pas que les juges sont complices!?!?

Signaler Répondre

avatar
inconnudu 69 le 04/12/2018 à 08:19

Je soutiens les gilets jaunes,mais en aucun les casseurs....On peut manifester et pacifiquement !!!! Je sais que ça va déplaire à beaucoup,mais c'est mon point de vue .

Signaler Répondre

avatar
nonmaiscepaspourdire le 04/12/2018 à 08:05

Et combien de mois de prison pour les Cahuzac, Balkany et consoeurs ? 0 à ok
D'autre part quand la ministre de la justice et le ministre de l'intérieur demandent la plus grande sévérité contre certains il s'agit d'ingérence et non respect de la loi qui dit qu'il doit pas y avoir une indépendance totale de la justice. Le pays est tout simplement gouverné par des amateurs ou alors il nous prend vraiment pour des veaux.

Signaler Répondre

avatar
SCS le 04/12/2018 à 06:59

Et les one two free , on n arrive pas à les attraper ou bien on fait expres pour entretenir la peur et pas gener leur commerce communautaire ....réécouter Colomb , il devait savoir quelque chose ?

Signaler Répondre

avatar
Tout est évident le 04/12/2018 à 06:38

Liberté, fraternité, égalité : hi hi hi hi -- carences de fraternité en France, comme d'habitude.

Signaler Répondre

avatar
GIGLIO le 04/12/2018 à 04:53

Le titre est "accrocheur" mais quand on lit l'article et que l'on connaît le fonctionnement de la justice, on comprend aussi qu'il ne mettra pas un pied en prison...

Signaler Répondre

avatar
Sakura le 04/12/2018 à 00:49

J ai une proposition, que ,les hommes restent chez eux a s occuper des enfants, a faire le ménage et (suis sûre, que pour certains, ce sera une première,) ,afin que samedi prochain les femmes puissent aller manifester en.toute sécurité. D une le message serait le même et deux il y aurait moins de violence.

Parce que bon, aimerais savoir une chose : les gens qui appellent à la violence sont ils prêts a perdre leur vie ou qu un de leurs proches perde la vie., tout ça pour du fric.,ou que l entreprise ou ils travaillent soit saccagée et de perdre leur boulot car leur patron décidera de ne plus continuer.

Sur le fond, je suis d accord pour qu on est tous notre mot a dire concernant les décisions qui impactent notre quotidien, sur la forme ne suis pas d accord que des personnes en paient le prix.,surtout que.la plupart du temps ce sont des personnes qui.galerent bien.plus que certains gilets jaunes interrogés.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.