Gérald Darmanin en déplacement à Lyon : le prélèvement à la source, une réforme fiscale "réussie"

Gérald Darmanin en déplacement à Lyon : le prélèvement à la source, une réforme fiscale "réussie"
Gérald Darmanin - LyonMag

Lors de sa visite au centre des finances de Lyon, le ministre des Actions et des Comptes publics s’est félicité de la réussite du prélèvement à la source, qui se déroule ‘’comme prévu et sans aucun bug technique’’.

Depuis le 1er janvier, près de 20 millions de personnes ont déjà été prélevées. Mais ceux qui ont des questions pourront se tourner vers le site internet, aller dans l'un des centres des impôts, ou encore appeler. Et il faut croire que des questions, il y en a !

Sur le site, il y a déjà eu deux millions de visiteurs, et environ 100 000 personnes se rendent dans les centres des impôts chaque jour. Concernant les appels, ils ont diminué de 40% par rapport au 2 janvier, mais restent tout de même très nombreux. Le ministre a promis que le temps d'attente avait largement diminué : il faut maintenant attendre en moyenne cinq minutes avant d'avoir quelqu'un pour nous répondre. Et pour prouver l'efficacité de ses agents, il a lui-même pris le téléphone et aidé un nouveau retraité à calculer son taux.

"On peut changer son taux tout au long de l'année"

Gérald Darmanin a également essayé de rassurer les contribuables. Ainsi, il explique que le taux peut être changé tout au long de l'année, au moindre changement de statut. De nombreuses démarches sont automatisées. Par exemple, les 65% de français mensualisés ne seront pas prélevés deux fois, et quant aux huit millions de français qui donnent à des associations ou ont des parents dans les EPHAD, ils recevront leurs crédits d'impôts le 15 janvier.

Des agents surchargés ?  

Sur les 40 000 agents des finances publiques, 900 sont largement mobilisés pour répondre au téléphone. Le ministre a salué leur travail et a donc décidé de les encourager. 8 millions d'euros ont donc été débloqués pour verser aux agents une prime de 200 euros fin février.

6 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Non à LaRem le 09/01/2019 à 12:34

Pourvu que ça dure !!!
Changer le taux n'est pas effectif le mois suivant mais il ne faut pas le dire.

Signaler Répondre

avatar
Micron le 09/01/2019 à 10:19

La politique de l'autruche.
Le roi de la méthode Coué.

Darmanin, quel naufrage...

Signaler Répondre

avatar
moussarazé le 09/01/2019 à 08:55

depuis qu'il a rejoint LREM le petit moussa a changé de prénom, et perdu ses lunettes

Signaler Répondre

avatar
darmanin le 09/01/2019 à 08:22

Ses restos à 200 euros et ses ennuis avec une call girl. Mais les impôts ont repeint les locaux pour sa visite . Ah ah ah.

Signaler Répondre

avatar
sami69 le 08/01/2019 à 21:45

REUSSITE FISCALE DE DARMARIN L ESCROC MENTEUR
VIVE LA REPUBLIQUE BANANIERE FRANCAISE

Signaler Répondre

avatar
lyyyoonnn le 08/01/2019 à 19:42

Haha il ferait mieux de pas crier victoire trop vite et de faire profil bas, le retour de bâton pourrait être plus que violent sur ce genre de sujet... je vois pas comment avant même que les paies de la plupart des salariés qui tombent en fin de mois, il puisse déjà se targuer d’avoir réussi, mais bon s’il y croit tant mieux, la suffisance et l’auto-satisfaction, on y est habitués avec nos politicards prétentieux..

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.