Le sabre laser de LDLC : "Le plus abouti de la galaxie"

Le sabre laser de LDLC : "Le plus abouti de la galaxie"
DR

Solaari, une filiale de recherche et développement de LDLC a récemment dégainé un objet venu d’une galaxie lointaine, très lointaine…

DR
DR
Il y a deux ans, Laurent de la Clergerie, président du groupe lyonnais, a acheté deux sabres laser, et il a été très déçu. L’entrepreneur s’est adressé au directeur recherche et développement d’une filiale de LDLC, Laurent Faivre, et lui a dit :  "Fais-moi un truc innovant".

Après deux prototypes, l’ingénieur a aujourd’hui entre les mains un produit réussi, du bout de sa lame en polycarbonate, jusqu’à ces quatre leds implantées dans un manche disponible en deux tailles. Dans ce bijou technologique, c’est la fluidité du son émis par un haut-parleur intégré que met surtout en avant son créateur. Des sonorités différentes et qui réagissent en fonction des mouvements. "C'est le sabre laser le plus abouti de la galaxie", nous indique Laurent Faivre.

Mais ce qui a de quoi bluffer Yoda en personne, c’est l’application qui est fournie avec l’arme. Elle permet de régler la couleur du sabre sur un camaïeu, celle des étincelles lors d’un combat, les multiples tonalités ou encore la connexion Bluetooth, pour s’immerger totalement grâce à un casque. Le tout, pour une autonomie de 6h.

Enfin, le côté obscur pourra frapper aussi fort sur la lame, la rédaction vous assure qu’elle tiendra même en cas de combat endiablé.

Le projet a été en partie financé par un crowdfunding lancé sur KickStarter et très vite devenu populaire. En quelques jours, les premiers sabres à 169 euros sont partis puis les paliers se sont enchainés. Désormais, il faut compter 229 euros. Un prix qui ne devrait pas beaucoup évoluer jusqu’à sa commercialisation, promise avant Noël prochain. 

L’invention dévoilée en décembre dernier a fait voyager le maître ingénieur Laurent Faivre de l’autre côté de l’Atlantique. Le sabre a été présenté le 8 janvier sur le CES, le Consumer Electronics Show qui s’est tenu début janvier à Las Vegas. Alors que c’était sa troisième visite à la grande messe mondiale de l’innovation technologique, il n’a pas pu aller visiter les autres stands : « C’était ma première fois en tant qu’exposant et ça a été rude ! Nous avons été dépassés par les événements, tout le monde voulait le toucher, faire des animations avec, prendre des photos ». Un vrai succès made in Rhône.

Avant sa sortie, vous pouvez aller vous inscrire au maniement du sabre dans l’une des académies de Jedis de la région. LDLC précise que la Force n’est pas livrée avec Solaari.

3 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Sami69 le 05/02/2019 à 07:54

Quelle pub ????? Et il va être fabriqué chez nous ou chez nos amis qui tuent l emploi en France

Signaler Répondre

avatar
Vad Darkor le 03/02/2019 à 18:56

Absolument indispensable

Signaler Répondre

avatar
DaYo le 03/02/2019 à 13:08

J'ai du mal à croire que les ayants-droit de la licence Star Wars ne vont pas mettre leur nez dans la commercialisation de cet appareil ...

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.