Affaire Fiona : Cécile Bourgeon va sortir de prison, un nouveau procès en perspective

Affaire Fiona : Cécile Bourgeon va sortir de prison, un nouveau procès en perspective
Cécile Bourgeon - DR

Il y aura un nouveau procès Fiona. La cour de cassation a cassé ce mercredi l'arrêt de la cour d'appel de Haute-Loire qui avait condamné Cécile Bourgeon et Berkane Makhlouf à vingt ans de réclusion criminelle pour le meurtre de la fillette en 2013.

La plus haute-juridiction française a donné raison à la mère de la victime et à son ex-compagnon, qui dénonçaient des irrégularités de procédure dans ce deuxième procès.

Conséquence directe de cette décision, Cécile Bourgeon va pouvoir sortir de prison dès ce mercredi, puisque sa seconde condamnation a été annulée. Or, elle avait écopé, en première instance, de cinq ans de prison pour avoir fait croire à un enlèvement d'enfant. Une peine qu'elle a donc déjà effectuée.

Incarcérée à Corbas, Cécile Bourgeon pourra comparaître libre à son nouveau procès.

13 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
huitre le 09/04/2019 à 15:09

on devrait autoriser à faire des enfants qu'aux parents dont le QI dépasse 90

Signaler Répondre

avatar
Papimouzo le 22/02/2019 à 21:55

Quand je vous dit que ces justicier sont des nuls en voici la preuve ou alors peut-être et je pense que j' ai raison je suis certain a 99% que voilà une belle occasion pour d une part de se faire une pub et aussi d autres parts s enrichir sur le dos du justiciable bref en ce qui me concerne je dit et je redit que cette justice est une justice bannière car on voit très bien ce qu il en est !!!
Cordialement

Signaler Répondre

avatar
mamoune102 le 22/02/2019 à 10:33

je suis révoltée dune telle décision.
pauvre petite FIONA.
Courage au papa

Signaler Répondre

avatar
LAWW le 21/02/2019 à 16:08

Les gens ont bien du mal à comprendre leur justice de leur pays. Elle est en effet libérée après 5 ans. Mais il y a eu vice de forme, elle et son mari seront rejugés et encourent 30 ans de réclusion.

Signaler Répondre

avatar
Justice de la honte le 21/02/2019 à 12:41

Ok donc en France les juges laissent ressortir des tueurs d'enfants, on en est là....

Signaler Répondre

avatar
Bozo le 21/02/2019 à 09:39

Et on paie pour les cas sociaux, encore et encore...

Signaler Répondre

avatar
Florie le 21/02/2019 à 07:55

N'importe quoi cette justice , relâcher cette tueuse c'est une hérésie , elle va vite faire d'autres enfants comme elle l'a si souvent dit , on marche sur la tête , et cette justice feignasse incapable relâche les pires criminels avec leurs arguments débiles ( vice de procédure ) et j'en passe pffff !!!!!

Signaler Répondre

avatar
Exocet le 21/02/2019 à 06:49

20 ans de reclusion point barre cette femme est un monstre tuer ou être complice d’un meurtre d’enfant pas de pitié mais cela démontre une nouvelle fois notre aberrante justice Française

Signaler Répondre

avatar
Dandan le 20/02/2019 à 20:44

Cette décision est une honte!!!!!!La vie d'un enfant ne vaut rien. Sa place est le prison à vie afin qu'elle réalise exactement ce qu'elle a fait

Signaler Répondre

avatar
Jeansais le 20/02/2019 à 18:55

Si on en croit les motifs d'annulation que l'on peut lire sur le site Le Progrès ces défauts de procédures sont bénins et basiques....même s'ils n'ont aucune incidence sur le fond de l'affaire
Les juges de la cour d'assises de Haute Loire sont vraiment des amateurs...du pain béni pour des avocats

Signaler Répondre

avatar
bonberos69 le 20/02/2019 à 18:17

On marche sur la tête en France.... honteux..A vomir

Signaler Répondre

avatar
kumer le 20/02/2019 à 18:13

Elle tue sa fille et se permet de trouver des irrégularités C est elle l irrégularité elle ne mérite pas de vivre

Signaler Répondre

avatar
Prison ferme ! le 20/02/2019 à 17:42

Honteux faut qu’elle retourne en prison ! C’est horrible ce qu’elle à fait à sa propre fille... faire croire à un enlèvement et comme de part hasard ne plus ce souvenir où elle l’a enterré —‘ 5ans c’est rien, ils ont enlevés une vie ... justice pour cette Fiona !

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.