Michel Le Faou sur le nouveau PLUH : "C'est un savant dosage"

Michel Le Faou, adjoint à la Ville de Lyon et vice-président de la Métropole en charge de l'urbanisme, est l’invité ce vendredi matin de Gérard Angel, dans les Coulisses du Grand Lyon.

Michel Le Faou sur le nouveau PLUH : "C'est un savant dosage"
Gérard Angel et Michel Le Faou - LyonMag.com

Lundi a été adopté le nouveau Plan Local d'Urbanisme et de l'Habitat (PLUH), après presque 7 ans de travail. Le dossier était défendu par M. Faou : "Il nous a fallu un petit plus de temps que ce que nous avions envisagé", a confié l'intéressé.

Ce retard a été causé en partie par les élections municipales de 2014 : "nous avions souhaité faire une pause de quasiment une année afin que les nouvelles équipes municipales puissent prendre connaissance de ce nouveau document d'urbanisme".

L'une des tâches pour Michel Le Faou était de concilier les besoins de nouveaux logements et la préservation des espaces verts : "Nous faisons plus sur un certain nombre de sujets, bien évidemment l'accueil des entreprises et la préservation des capacités industrielles de la Métropole. C'est ce qui va générer de la richesse que l'on va pouvoir ensuite réinvestir et redistribuer sur le territoire. (...) Nos concitoyens sont aussi attachés à la qualité des paysages des espaces naturels et agricoles qui sont à proximité. Il faut donc aussi les préserver. C'est un savant dosage."

Des collectifs se sont toutefois créés pour contester ce nouveau plan : "nous sommes en France et nous avons l'habitude de râler. Ça fait partie de nos gênes. (...) Il existe toujours un certain nombre de collectifs et de personnes qui ne sont pas complètement satisfaites et qui se font un petit peu entendre actuellement", a commenté Michel Le Faou.

Les Coulisses du Grand Lyon à retrouver tous les matins à 8h10 sur Jazz Radio 97.3 et en vidéo sur LyonMag.com.

6 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Citoyen de st Jean le 17/05/2019 à 18:12

Villeurbanne st jean quartier prioritaire national. Rien n'a été fait depuis 4 ans. La métro annonce 2500 logements et classe la zone gelée sans projet ...conseil citoyen tenu à l'écart, les français sont râleurs mais leurs politiques sont menteurs et ne respectent pas les lois. Il nous reste les tribunaux et les élections! A bientôt M. Le Faou

Signaler Répondre

avatar
Citoyen de st Jean le 17/05/2019 à 18:12

Villeurbanne st jean quartier prioritaire national. Rien n'a été fait depuis 4 ans. La métro annonce 2500 logements et classe la zone gelée sans projet ...conseil citoyen tenu à l'écart, les français sont râleurs mais leurs politiques sont menteurs et ne respectent pas les lois. Il nous reste les tribunaux et les élections! A bientôt M. Le Faou

Signaler Répondre

avatar
FEFI le 17/05/2019 à 17:30

Ce qui est clair c'est que ceux qui en périphérie ont payé pour 3000m2 constructibles se voient limités à pas plus de 1500, pour zone agricole et se sont donc fait voler!

Signaler Répondre

avatar
Grand gognand le 17/05/2019 à 11:04

Quel "gone moyen ou sa fenotte" sachant lire , écrire et compter s'est intéressé au PLUH de " sa" Métropolite?
Déjà le "bon gaulois moyen "ne va pas toujours à l'AG de sa copropriété pour parler des charges, des travaux, de la lumière ou de la porte de la cave qui ne ferme plus...!!
Alors les petits chefaillons ont un boulevard devant eux ...!!

Signaler Répondre

avatar
le petit vaudais le 17/05/2019 à 10:54

A la fin c'est toujours des arrangements entre copain. Effectivement cela se fait dans le dos des habitants. A vaulx-en-velin, il avait été demandé aux conseils de quartiers de définir l'évolution du PLHU et c'est le travail des conseils de quartier validé par la ville qui a été transmis à la métropole. Finalement la metropole a fait comme elle a voulu, les conseils de quartier ont travaillé des heures pour rien.
Pire encore, la maire en conseil municipal à voté favorablement en disant que pas d'inquiètude à avoir; cela sera rectifié avec les demandes formulées au commissaire enquêteur avant validation définitive.
Résultat, pratiquement aucune demande de la ville et des habitants n'a été retenue.
Voila comment cela fonctionne. Et comme la municipalité est socialiste et bien on s'écrase et on vote favorablement.
Et c'est ainsi que l'Est Lyonnais aura toujours plus de construction bien serrées les unes contre les autres pour le plus grand bonheur des promoteurs

Signaler Répondre

avatar
1083 le 17/05/2019 à 09:52

"nous sommes en France et nous avons l'habitude de râler. Ça fait partie de nos gênes. (...) Il existe toujours un certain nombre de collectifs et de personnes qui ne sont pas complètement satisfaites et qui se font un petit peu entendre actuellement", a commenté Michel Le Faou.

une ville qui se construit dans le dos de ses habitants, il est normal que cela en crispe beaucoup.
Autocrate un jour...

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.