Notre-Dame-de-Paris : Brugnera demande à Collomb de respecter sa promesse de don

Notre-Dame-de-Paris : Brugnera demande à Collomb de respecter sa promesse de don
Gérard Collomb et Anne Brugnera - LyonMag

Lundi, la Ville de Lyon mettait sa promesse de don pour Notre-Dame-de-Paris en stand-by.

Gérard Collomb, dans la foulée de l'incendie du monument parisien, avait promis 200 000 euros, avant de faire volte-face lorsque la Fondation du Patrimoine a décidé d'arrêter sa collecte.

La députée LREM du Rhône Anne Brugnera "regrette" le choix de Gérard Collomb. Dans un communiqué, la rapporteure du projet de loi pour la conservation et la restauration de Notre-Dame-de-Paris relève également que l'annulation du don lyonnais "n'a pas fait l'objet d'un vote".

"Cette décision unilatérale de la Fondation du Patrimoine d'arrêter la collecte est prématurée et plus que dommageable. Le maire de Lyon aurait néanmoins pu amender la délibération et prévoir de verser le don à la Fondation de France, un partenaire de longue date de la Ville de Lyon, ou à la Fondation Notre-Dame", poursuit Anne Brugnera, qui estime que "cette promesse doit être tenue".

Ancienne adjointe à l'Education de Gérard Collomb, Anne Brugnera a depuis choisi de soutenir David Kimelfeld dans la guerre que se livrent le maire et le président de la Métropole. D'où la facilité qu'a la parlementaire macroniste à critiquer publiquement un choix de son ancien mentor.

8 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Oups le 21/05/2019 à 22:18

Je pense que les dons personnels de Mme Brugnera pour cet incendie sont plus près de zéro plus zéro que la tête à toto !

Signaler Répondre

avatar
Raslebol le 21/05/2019 à 17:10

Je ne suis pas d'accord que la ville de Lyon fasse don de 200000 euros pour un monument parisien !Il me semble qu'à Lyon et ses environs ,pas mal de monuments sont à rénover ;exemple Gérard et Caroline !!!!!!

Signaler Répondre

avatar
Surpris le 21/05/2019 à 16:28

Voilà le rapport sur la loi signé d'une certaine Anne Brugnera, qui a approuvé l'article 4 :
http://www.assemblee-nationale.fr/15/pdf/rapports/r1918.pdf
Et l'étude d'impact, pages 11- 12 pour l'article 4 :
http://www.assemblee-nationale.fr/15/pdf/projets/pl1881-ei.pdf

Donc si elle l'a lue, elle doit savoir qu'il est plus que prudent d'attendre le vote de la loi, sinon la subvention court le risque d'être déclarée illégale, faute d'intérêt pour les lyonnais.

Signaler Répondre

avatar
Fric le 21/05/2019 à 15:31

Elle a donné combien Brugnera avec son conjoint qui tous les 2 reçoivent 18000 euros par mois ?

Signaler Répondre

avatar
profn le 21/05/2019 à 14:44

Continuez à vous foutre sur la gueule... la FN s'en régale d'avance

Signaler Répondre

avatar
Lolipop le 21/05/2019 à 14:35

Marche avant... Marche arrière : Mme Brugnera a l'habitude !

Signaler Répondre

avatar
ENZO69 le 21/05/2019 à 12:51

Ben voyons Mme Brugnera , soyez généreuse avec l'argent des contribuables lyonnais! Beaucoup moins avec le vôtre......

Signaler Répondre

avatar
Surpris le 21/05/2019 à 12:32

Y aurait-il quelqu'un pour expliquer (et faire comprendre, c'est plus dur) à Dame Brugnera que tant que la loi dont elle est rapporteure à l'assemblée nationale n'a pas été voté, cette subvention est illégale ?
Bon c'est vrai qu'on a vu avec Parcoursup qu'elle a un peu de mal à comprendre les conséquences des lois dont elle est rapporteure.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.