Basket : LDLC ASVEL Féminin, dernier né de l'entente Parker-de la Clergerie

Basket : LDLC ASVEL Féminin, dernier né de l'entente Parker-de la Clergerie
LyonMag

Ce mercredi, un nouveau pas a été franchi dans l'histoire du basket féminin hexagonal.

Lyon ASVEL Féminin est devenu LDLC ASVEL Féminin, à l'occasion d'un nouveau partenariat entre Tony Parker et Laurent de la Clergerie.

Ce dernier, président du groupe LDLC, est à l'origine de ce naming. "C'est lui qui m'a approché il y a quelques mois, racontait Tony Parker, président de l'ASVEL, lors de la conférence de presse. Et je lui ai répondu 'T'es sérieux ?'. Parce qu'on ne s'y attendait pas du tout".

Pourquoi Laurent de la Clergerie tenait-il tant à s'associer également à l'équipe féminine de basket, championne de France en titre ? "On voulait que le basket à Lyon, en plein développement, résonne sous une seule marque. Et ça me paraissait cohérent pour Tony Parker aussi. (...) J'ai été obligé d'attendre un peu pour proposer ce naming car les finances de LDLC ne le permettaient pas l'an dernier".

LDLC et l'ASVEL Féminin ont donc signé un partenariat naming sur 4 ans. Petite particularité, la marque LDLC n'apparaîtra pas sur les maillots des joueuses, car il ne s'agit pas d'un sponsor.
Aucun chiffre n'a été communiqué, Tony Parker prenant soin de tout verrouiller dès que des montants lui étaient réclamés. Il a toutefois annoncé que le budget annuel du club serait de 3,5 millions d'euros, soit le plus important de l'histoire du basket féminin français.

De telles ressources permettent à Tony Parker et à la présidente déléguée Marie-Sophie Obama d'avoir des objectifs élevés à réclamer à l'entraîneur Valéry Demory. "On a envie de voir grand. On veut rester champion de France, mais aussi viser un Final Four en Euroligue", a dévoilé TP.

L'ex-star de la NBA a également envie de chouchouter ses supporters et ses partenaires. Une loge est en construction dans la salle Mado-Bonnet du 8e arrondissement de Lyon, ainsi que des modulaires qui accueilleront à l'extérieur des VIP.

Enfin, outre le nom commun que filles et garçons partagent désormais, les deux ASVEL auront l'occasion de fouler le même parquet une seule fois cette saison. La date du 3 novembre a été retenue, les deux équipes évolueront successivement à l'Astroballe ce jour-là.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.