Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Emmanuel Hamelin : « La ville de Lyon doit s’expliquer sur la SACVL »

Des logements sociaux pourraient bien être vendus avant la fin du mois à Lyon. La SACVL, qui construit et qui gère de nombreux programmes immobiliers à Lyon, doit rembourser une couverture d’emprunt de 30 millions d’euros avant la fin du mois de juin. L’actionnaire principal de l’organisme immobilier est la ville de Lyon, à hauteur de 80%. Mais selon l’opposition et notamment l’UMP, c’est une gestion hasardeuse qui serait à l’origine de ces problèmes de trésoreries. Les prochains conseils d’administration et assemblées générales seront donc déterminantes au mois de juillet. Emmanuel Hamelin, membre du groupe UMP "Ensemble pour Lyon" au Conseil Municipal, demande maintenant des explications.

Lyon Mag.com : Qu’est-ce qu’il se passe aujourd’hui avec cette affaire SACVL ?

Emmanuel Hamelin : Gérard Collomb se vantait d’avoir réorganisé sous la précédente mandature cet outil de construction de logements sociaux. Il se trouve qu’aujourd’hui on se retrouve avec des erreurs : la SACVL a pris un outil de couverture d’emprunt, un prêt toxique en quelque sorte. Et aujourd’hui, pour s’en sortir, il faut que la société débourse 30 millions d’euros. Et il faut s’en sortir vite, car plus le temps passe, plus la note augmente.

Comment la SACVL peut rembourser une telle somme dans les prochaines semaines ?

La société peut soit faire un emprunt, ce qu’elle ne fera pas, soit vendre ses bijoux de familles, c’est-à-dire des biens dont elle est propriétaire. Des programmes qui sont notamment situé hors de Lyon, à Caluire, à Vénissieux. Ils estiment pouvoir récupérer 20 millions et je mets en doute cette somme. Le logement aujourd’hui ne se porte pas très bien. Le coût du logement social au mètre carré ne doit pas être très élevé. Je ne suis pas certain que la ville de Lyon arrive à vendre au plus mauvais moment ce qu’elle souhaite. Pour les 10 millions d’euros restants, pour le moment il n’y a pas de solution. Et au sein de l’opposition on sera très attentifs à ce que les charges et les loyers n’augmentent pas. Cela pourrait toucher les familles les plus en difficulté.

Qu’est-ce-que vous reprochez à la ville de Lyon ?

Dans une période où la construction de logement aurait pu être un bon moyen de relance économique, la ville de de Lyon ne va pas pouvoir mettre 30 millions d’euros dans l’édification de logements sociaux, mais plutôt dans le remboursement d’un emprunt à risque. On demande maintenant à Gérard Collomb de s’expliquer sur les dérives d’une société mixte qui appartient à la ville.

Propos recueillis par Gwenaël Windrestin



Tags : sacvl |

Commentaires 1

Déposé le 02/05/2010 à 08h59  
Par pons Citer

je trouve que vous et le maire et la maire pesson vous aves abusser des petit comme nous de faire paye au laucataire des somme affreux juste pour recuperrer largent des locataire vous saite acconpetent surtou.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.