Municipales 2020 : une quadrangulaire à venir à Chassieu

Municipales 2020 : une quadrangulaire à venir à Chassieu
Jean Jacques Selles arrive en tête au premier tour - LyonMag

Les quatre candidats à la mairie de Chassieu se sont maintenus au second tour des élections municipales.

Le maire sortant Jean-Jacques Selles (divers droite) arrive en tête avec 35,09 % des suffrages exprimés. Il est suivi par la candidate LR Sylvaine Coponat (37,36 %), Jean-François Leone (divers gauche), à 21,28 % et Joëlle Percet (LECO) à 16,27 %.

Abstention : 58,66 %.

X
7 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Lu et approuvé 100% le 04/06/2020 à 16:23
REGINE a écrit le 04/06/2020 à 09h25

Passer à la trappe ? c'est effectivement ce qui se dessine, puisque deux listes se réunissent et feront largement consensus pour barrer la route à ce profiteur, effet maire de pacotille

Aucun doute à ce sujet
Lu et approuvé

Signaler Répondre

avatar
REGINE le 04/06/2020 à 09:25
Tout à une fin a écrit le 03/06/2020 à 16h31

Finalement, le futur ex-maire de Chassieu va "passer à la trappe" à l'issue d'une triangulaire contre Sylvaine COPONAT, son ex-adjointe aux affaires sociales, alliée à Jean-François LEONE. La candidate écologiste se maintient.

Avec son siège de maire, Jean-Jacques SELLES va très certainement perdre son mandat à la Métropole.

Ses ambitions personnelles vont cesser dès le 28 juin.

Passer à la trappe ? c'est effectivement ce qui se dessine, puisque deux listes se réunissent et feront largement consensus pour barrer la route à ce profiteur, effet maire de pacotille

Signaler Répondre

avatar
Je ne respecte que les gens respectables le 04/06/2020 à 09:22
la girouette a écrit le 03/06/2020 à 22h55

Après 6 ans d'autocratie à Chassieu, les habitants pourront enfin souffler et profiter d'une nouvelle équipe au vrai service des citoyens.
Finies les petits arrangements urbanistiques et le clientélisme chasseland.
En 2014, Jean-Jacques Selles reprochait à Alain Darlay son immobilisme, pourtant depuis Chassieu y est encore:
- insécurité,
- urbanisme à foison débridé,
- saccage de la démocratie participative,
- gaspillage des deniers publiques,
et bien plus encore...
Il ne reste plus que 25 jours à Jean-Jacques Selles pour faire ses cartons et vendre son canapé en cuir noir de son fameux bureau de premier élu.

Ce bien petit maire nous aura démontré la faiblesse de l'humain ....

et nous nous voulons un maire fort qui défende ceux qui lui ont donné mandat, et ne vienne pas à la gamelle avec la certitude qu'il est investi d'un blanc seing pour réaliser tous ses caprices et ses dérives, et dirigerait la commune et ses administrés au gré de ses intérêts personnels

On s'est fait avoir une fois, pas deux !

Signaler Répondre

avatar
la girouette le 03/06/2020 à 22:55

Après 6 ans d'autocratie à Chassieu, les habitants pourront enfin souffler et profiter d'une nouvelle équipe au vrai service des citoyens.
Finies les petits arrangements urbanistiques et le clientélisme chasseland.
En 2014, Jean-Jacques Selles reprochait à Alain Darlay son immobilisme, pourtant depuis Chassieu y est encore:
- insécurité,
- urbanisme à foison débridé,
- saccage de la démocratie participative,
- gaspillage des deniers publiques,
et bien plus encore...
Il ne reste plus que 25 jours à Jean-Jacques Selles pour faire ses cartons et vendre son canapé en cuir noir de son fameux bureau de premier élu.

Signaler Répondre

avatar
Je ne suis pas le seul dans ce cas le 03/06/2020 à 22:37

Se souvenir des réunions pré électorales de 2014 durant lesquelles le "petit" maire de chassieu critiquait sans aucune ambiguïté le père colon de façon véhémente
et une semaine plus tard, il le rejoignait pour faire l'appoint des voix de ce colon pour être président de l'agglo (alors en difficulté puisque la majorité sortante des maires votants était de droite), ne pouvant renoncer aux sirènes du fric (1800 euros par mois de contrepartie pour apporter sa voix à celui qui est devenu son maitre à penser) en totale trahison de ses administrés
et capable de supprimer des réunions de quartier parce que, disait il, des noyaux se formaient à son encontre,

et vous croyez que je vais refaire confiance à un type de ce genre, opportuniste, sans éthique, et sans scrupule ? ne comptez pas sur moi,

Signaler Répondre

avatar
chasselande le 03/06/2020 à 22:24

Les nuisances du maire de chassieu vont donc bientôt prendre fin, on ne va pas s'en plaindre

Signaler Répondre

avatar
Tout à une fin le 03/06/2020 à 16:31

Finalement, le futur ex-maire de Chassieu va "passer à la trappe" à l'issue d'une triangulaire contre Sylvaine COPONAT, son ex-adjointe aux affaires sociales, alliée à Jean-François LEONE. La candidate écologiste se maintient.

Avec son siège de maire, Jean-Jacques SELLES va très certainement perdre son mandat à la Métropole.

Ses ambitions personnelles vont cesser dès le 28 juin.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.