Lyon : Luc Tangorre relaxé pour une tentative de corruption de mineure

Lyon : Luc Tangorre relaxé pour une tentative de corruption de mineure
Image d'illustration- LyonMag

Luc Tangorre a été relaxé ce jeudi soir par le tribunal correctionnel de Lyon.

Le parquet avait requis un an de prison ferme pour tentative de corruption sur mineure de moins de 15 ans. Il pourrait même interjeter appel. Une jeune fille de 14 ans avait expliqué avoir été abordée par l'homme et invitée à se rendre à un rendez-vous. Elle l’aurait revu deux fois. L’accusé a nié les faits et a affirmé ne pas avoir été sur les lieux.  

Pour rappel, Luc Tangorre est actuellement en prison pour des agressions sexuelles commises sur trois mineures en 2014. Le sexagénaire avait aussi été condamné en 1981 à quinze ans de prison pour neuf agressions sexuelles à Marseille avant d'obtenir une grâce partielle présidentielle, puis à 18 ans de prison en 1993 pour le viol de deux étudiantes américaines.

12 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
PB le 03/08/2020 à 20:04

Ce soir je regarde NRJ12 en replay.

En plus de ces faits qui me dégoûtent et me révoltent ce qui me met hors de moi, est que ces "ordures" ces "merdes" ont toujours de "bons" avocats ou "bonnes" avocates qui plaident de "bonnes"circonstances atténuantes.

Quand je vois la grosse tête de la "défense", son avocate, c'est sur qu'elle, ne risque pas d'être violée.
"Laul"...

Signaler Répondre

avatar
tjrs en savoir plus le 18/07/2020 à 07:27
Delimo a écrit le 17/07/2020 à 15h49

Ce qui est effarant, ce sont tous ces gens - qui n'ont jamais pêché et qui veulent jeter la première pierre - qui ne connaissent pas les dossiers et qui condamnent en prenant pour argent comptant ce que la presse leur inculque comme à des singes savants. Il a été relaxé parce qu'il n'est pas le cycliste agresseur que cette fille a rencontré tout simplement. Elle est la seule à le reconnaître et les deux autres disent que ce n'est pas lui. C'est cela le dossier. Il n'a jamais fait de VTC de sa vie et le type circulait en VTC. Le bornage des téléphones portables ne correspond pas du tout, il ne s'est jamais trouvé sur les lieux. Et on lui a toujours refusé la moindre confrontation avec la victime. Et cerise sur le gâteau, elle vient habiter dans l'immeuble d'à côté et sa mère ne prévient ni le juge d'instruction, ni les gendarmes. Donc la mère et la fille savent très bien que ce n'est pas lui le cycliste agresseur. Pour les affaires précédentes : consulter Mediapart ou la "république des ombres" vous allez être un petit peu surpris. Le violeur des quartiers sud, ce n'était pas Luc Tangorre mais un gardien des Baumettes qui n'a jamais été inquiété.

Et cet homme là , ne se retourne pas contre les journaux ? , car tout comme moi je lis les faits et compte rendus de justice de ceux ci et bien sûr je me fais une opinion favorable ou défavorable
Donc la police a bien fait son travail ! faut le dire
Merci pour ces compléments d'informations

Signaler Répondre

avatar
Protège ces pervers.. le 17/07/2020 à 23:20

avatar
whsbd le 17/07/2020 à 21:20

comme d habitude ils sont pas assez punis ces gens là ,C toujours pareil il se font passer pour des malades . La justice n'ai pas assez sévère . Sais malheureusement les femmes qui en pâtisse . Elles vivent dans la peur ,la justice n' en prend pas compte est ne les protégé pas .Courage à vous .je suit equerer .!!!!

Signaler Répondre

avatar
valseuses le 17/07/2020 à 20:22

Il faut lui couper les valseuses avant sa sortie !!

Signaler Répondre

avatar
Delimo le 17/07/2020 à 15:49

Ce qui est effarant, ce sont tous ces gens - qui n'ont jamais pêché et qui veulent jeter la première pierre - qui ne connaissent pas les dossiers et qui condamnent en prenant pour argent comptant ce que la presse leur inculque comme à des singes savants. Il a été relaxé parce qu'il n'est pas le cycliste agresseur que cette fille a rencontré tout simplement. Elle est la seule à le reconnaître et les deux autres disent que ce n'est pas lui. C'est cela le dossier. Il n'a jamais fait de VTC de sa vie et le type circulait en VTC. Le bornage des téléphones portables ne correspond pas du tout, il ne s'est jamais trouvé sur les lieux. Et on lui a toujours refusé la moindre confrontation avec la victime. Et cerise sur le gâteau, elle vient habiter dans l'immeuble d'à côté et sa mère ne prévient ni le juge d'instruction, ni les gendarmes. Donc la mère et la fille savent très bien que ce n'est pas lui le cycliste agresseur. Pour les affaires précédentes : consulter Mediapart ou la "république des ombres" vous allez être un petit peu surpris. Le violeur des quartiers sud, ce n'était pas Luc Tangorre mais un gardien des Baumettes qui n'a jamais été inquiété.

Signaler Répondre

avatar
coupé net le 17/07/2020 à 15:03

C'est ce genre de procès qu'il faut assister pour comprendre comment les juges analysent les faits en débat contradictoires et vous seriez perplexe en sortant du tribunal car le journaliste se garde bien de ne mettre que de grandes lignes , à nous de tirer dans tous les sens
quant a ce gars il est inguérissable , rien que pour tous ses crimes auparavant c'est Vinatier longue durée et castration car il est capable de remettre çà avec les résidentes

Signaler Répondre

avatar
aramis le 17/07/2020 à 14:49

Le mec il est relaxé alors que déjà auparavant il avait commis 14 agressions sexuelles !!!!!!!!! Chapeau , le tribunal correctionnel de Lyon !!., recyclez vous dans le tricot ou la couture ou mieux les espaces verts c'est tendance en ce moment !!!

Signaler Répondre

avatar
Impardonnable le 17/07/2020 à 13:41

A ce niveau c'est irrécupérable.

Merci à la justice pour la sécurité de nos filles

La victime, ainsi que sa famille, se retourneront contre la justice pour l'avoir fait sortir

Signaler Répondre

avatar
Blondin397 le 17/07/2020 à 13:35

C’est normal ????????????
C’est le sport national ????????????

Signaler Répondre

avatar
Eh oui... le 17/07/2020 à 13:03

un prédateur, incurable malade mental qui récidivera hélas

Signaler Répondre

avatar
PerouAtLC le 17/07/2020 à 12:38

Quel recidiviste !
En même temps, il peut l'être vu qu'on le laisse sortir...
Les victimes apprécieront !

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.