En guerre avec ses voisins, il finit avec un traumatisme crânien

En guerre avec ses voisins, il finit avec un traumatisme crânien
Photo d'illustration - LyonMag.com

Le conflit entre le quadragénaire et ses voisins, âgés de 16 et 20 ans, a fini devant la justice.

Victime, agresseur ou les deux ? Ce jeudi, au tribunal correctionnel de Lyon, les juges ont eu affaire à un conflit de voisinage qui a mal fini. Quelques jours auparavant, ce conflit a dégénéré. L'homme de 44 ans a reçu plusieurs coups de matraque et a été aspergé de gaz lacrymogène. Résultat : un traumatisme crânien, des côtes cassées et quinze jours d'interruption temporaire de travail.

Lors de l'audience, le quadragénaire est suspecté d'avoir fait usage d'une barre de fer, engendrant une interruption temporaire de travail de cinq chez les deux jeunes. L'arme n'a toutefois pas été retrouvée chez l'intéressé. Ce dernier a expliqué avoir simplement exprimé sa colère et affirme n'avoir porté aucun coup.

De leur côté, les deux jeunes sont accusés d'être les auteurs des violences subies par le quadragénaire. D'après leur victime, il ne s'en serait sorti uniquement grâce à l'intervention de sa femme, également frappée, et qui a dû observer six jours d'ITT.

Le parquet pointe une dispute qui dure depuis plusieurs années, et dont l'origine ne serait peut-être même pas connue des protagonistes.

Le quadragénaire a écopé d'une peine de huit mois de prison avec sursis et l'obligation de quitter son domicile d'ici au 6 janvier. Le voisin de 20 ans est, quant à lui, condamné à 12 mois de prison avec sursis. Enfin, son frère de 16 ans comparaîtra prochainement devant une justice spécialisée.

X
8 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
encore le 11/11/2018 à 11:22

La racaille a le soutient de la justice (ou de l'injustice)?????

Signaler Répondre

avatar
Vivre ensemble ? Mais loin de tout... le 11/11/2018 à 08:48
Non à LaRem a écrit le 10/11/2018 à 17h57

C'est quand la fête des voisins ?

Mdrrrr,pas mieux. Sa va encore finir en boucherie mdrrrr.

Signaler Répondre

avatar
mange ta femme le 11/11/2018 à 07:22

La on voit bien que leur argument du "quand on est victime on est plus agresseur" NE TIENT PLUS DU TOUT pour les gens normaux violemment agressés.

C'est quoi cette loi INEGALE qui marche quand ça nous arrange ?

ça s'appelle du totalitarisme et c'est marrant CA LEGITIMISE LA REVOLTE SELON LA LOI UNIVERSELLE DES SOCIETES HUMAINES. ET CEST MARRANT YAURA PLUS DES VICTIMES CONDAMNES MAIS DES POUVOIRS RESPONSABLES.

Signaler Répondre

avatar
Non à LaRem le 10/11/2018 à 17:57

C'est quand la fête des voisins ?

Signaler Répondre

avatar
macronie le 10/11/2018 à 17:42

Attendez il y a un truc qui m'échappe.

Le quadragénaire et son épouse ont été gravement blessés, et ils sont obligés de quitter leur appartement ????

Ca ne vous rappelle rien ??

Et oui ce père de famille qui a livrer à des policiers, deux racailles qui avaient agressé son fils et a été condamner à de la prison !

Bienvenue en macronie, le pays ou tout est permis pour la racaille !

Signaler Répondre

avatar
A taille humaine le 10/11/2018 à 17:25

Vivre entassé les uns sur les autres ,nous rends fous et insociable.

Signaler Répondre

avatar
Voisin voisine quand on peut on se pine . le 10/11/2018 à 15:59

Cela aurait pu finir en meurtre,comme souvent.

Signaler Répondre

avatar
Sami69 le 10/11/2018 à 13:47

Vivre ensemble, quelle beauté

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.