Un cas de Covid-19 entraîne la fermeture d’une école près de Lyon

Un cas de Covid-19 entraîne la fermeture d’une école près de Lyon
Photo d'illustration - LyonMag

Rentrée compliquée au sein de l’école primaire du groupe scolaire privé Fromente-Saint-François de Saint-Didier-au-Mont-d’Or.

L’établissement a été contraint de fermer ses portes ce mardi en raison d’un cas de Covid-19 chez une enseignante. Cette dernière aurait été testée positive. Selon France 3 Auvergne-Rhône-Alpes, l’enseignante présentait des symptômes, notamment de la fièvre, depuis plusieurs jours. Elle n’avait donc pas pris part à la pré-rentrée ce lundi.

"Je suis contrainte de suivre un protocole que je trouve moi aussi très compliqué à mettre en place, et surtout très contraignant pour tout le monde", écrit la directrice de l’école dans un courrier adressé aux parents. Ces derniers, mécontents de cette rentrée ratée, ont fait part de leur volonté de venir manifester devant l’établissement jeudi matin ; tous les élèves ayant été invités à rester chez eux pour le moment.

Une rentrée décidemment compliquée dans les écoles du Rhône puisqu’à Saint-Priest une classe a été contrainte de fermer en raison là-aussi d’un cas de Covid-19 chez un élève.

15 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
ttKC69 le 03/09/2020 à 07:52
zigoto a écrit le 02/09/2020 à 15h20

Vous , vous étes en phase terminale de la connerie et de la désinformation .

Ce sont les chiffres officiels. Il y a eu 31000 morts avec un taux de décès officiel de 0.5%=> ça donne bien 6000000 de personnes qui ont attrapé un simple rhume. Et dans de rares cas c'était un peu plus grave.

Donc oui c'est du délire de fermer une classe parce qu'une enseignante enrhumée aurait pu y mettre les pieds!

A mon avis, c'est juste que le protocole n'est pas encore rodé. Et le ministère de l'éducation va faire des ajustements. Mais c'est quand même bien débile.

Signaler Répondre

avatar
Tsss le 02/09/2020 à 17:51
l'instit a écrit le 02/09/2020 à 17h07

Je ne comprends pas l'article.
Si la seule enseignante testée positive n'était pas présente à la prérentrée, comment ses collègues pourraient-ils être cas contacts comme l'indique la copie twitter ?

Soit l'article est passé à côté de quelque chose et une grande partie des enseignants sont en quatorzaine car cas contacts après avoir côtoyés la collègue positive au COVID

Soit la fermeture des classes n'a aucun sens !

C'est un peu n'importe quoi le privé !

En effet tout cela n'a aucun sens.

Signaler Répondre

avatar
l'instit le 02/09/2020 à 17:07

Je ne comprends pas l'article.
Si la seule enseignante testée positive n'était pas présente à la prérentrée, comment ses collègues pourraient-ils être cas contacts comme l'indique la copie twitter ?

Soit l'article est passé à côté de quelque chose et une grande partie des enseignants sont en quatorzaine car cas contacts après avoir côtoyés la collègue positive au COVID

Soit la fermeture des classes n'a aucun sens !

C'est un peu n'importe quoi le privé !

Signaler Répondre

avatar
Preston le 02/09/2020 à 15:54
galinette a écrit le 02/09/2020 à 15h07

Arretons d ' affoler les gens. Bientôt ils vont confiner chaque arrondissement , de lyon ,même s'il y a 1 seul cas. C'est de la folie.

Regarder les chiffres hospitalier en augmentations lentes depuis quelques jours.
A ce rythme, en octobre, les services vont de nouveau saturer. Donc si on peut éviter... Car si on arrive encore à ce bazard, l'économie ne va pas tourner au ralenti en ce moment mais va encore s'effondrée

Et oui plus personne ne voudra allé travailler, mettre ses enfants à l'écoles etc... Donc la prévention parfois CA peut avoir du bon

Signaler Répondre

avatar
bétisesurbétises le 02/09/2020 à 15:26
Je me marre a écrit le 02/09/2020 à 12h42

Ouais.... les mêmes parents qui ont emmené leurs gosses sur les plages bondées et sans distanciation cet été ?!

C'est ça ! c'était la féte et le n'importe quoi pendant 15 jours de vacances ( moyenne des jours pris par les français cette année ) et bien maintenant , messieurs dames les parents , ne pleuraient pas si votre fils ou filles vont devoir rester à la maison et vous , prendre des jours de congés pour les garder !

Signaler Répondre

avatar
zigoto le 02/09/2020 à 15:20
jacqueslau a écrit le 02/09/2020 à 14h47

mais quel délire imbécile. Personne ne sait décidément plus compter. La fourchette basse des contaminés covid depuis mars est entre 5 et 10 millions et on croirait qu'à chaque fois qu'on croise un "cas" (positif asymptomatique la plupart du temps), il est en phase terminale d'ebola ...

Vous , vous étes en phase terminale de la connerie et de la désinformation .

Signaler Répondre

avatar
Pas futés le 02/09/2020 à 15:20

On nous gave avec des gosses qui chope le Covid à l'école mais on s'en tape il ne fallait pas écouter ce con de BLANQUER qui disait que tout irait bien il n'y a qu'à voir le résultat maintenant. Ne mettez pas vos gosses à l'école vous n'êtes pas futés non plus ....

Signaler Répondre

avatar
galinette le 02/09/2020 à 15:07

Arretons d ' affoler les gens. Bientôt ils vont confiner chaque arrondissement , de lyon ,même s'il y a 1 seul cas. C'est de la folie.

Signaler Répondre

avatar
savoir avant de juger... le 02/09/2020 à 14:49

avant de porter des jugements, l'enseignant en question n'était pas présent pour le rentrée hier matin, aucun enfant n'a été en contact avec celui ci… si votre collègue est positif au COVID mais n'est pas venu au bureau depuis des mois, je ne pense pas que votre patron vous renvoie chez vous...

Signaler Répondre

avatar
jacqueslau le 02/09/2020 à 14:48

Nous sommes en face de la plus belle des "destructions créatrices", pour reprendre l’expression luciférienne du regrettable Schumpeter, de notre histoire humaine. Des élites veulent détruire les peuples et les économies, et veulent les remplacer par un grand projet « créateur » nommé le Grand Reset. Et comme nous sommes en démocratie en occident, terre présumée des grandes libertés, personne ou presque n’ose se défendre ou réaliser ce qui se passe : on masque, on ruine, on séquestre, on tabasse, on militarise, et tout le monde se la ferme, comme au cours des deux premières guerres mondiales, quand les opinions publiques occidentales ont gobé les propagandes imposées (Bernays). Les Français eux comme dit Céline restent « parfaitement enthousiastes », fidèles à leur habitude. Zinoviev a raison et le citoyen occidental est certainement le plus abruti de l’histoire.

Signaler Répondre

avatar
jacqueslau le 02/09/2020 à 14:47

mais quel délire imbécile. Personne ne sait décidément plus compter. La fourchette basse des contaminés covid depuis mars est entre 5 et 10 millions et on croirait qu'à chaque fois qu'on croise un "cas" (positif asymptomatique la plupart du temps), il est en phase terminale d'ebola ...

Signaler Répondre

avatar
boby le 02/09/2020 à 13:22
Je me marre a écrit le 02/09/2020 à 12h42

Ouais.... les mêmes parents qui ont emmené leurs gosses sur les plages bondées et sans distanciation cet été ?!

Les mêmes! Ils iront faire un scandale si il est avéré... que leur enfant à attrapé le covid à l'école.

Alors personnellement, je suis le 1er à deglinger l'éducation national, mais sur cas on voit très bien que les parents vont râler dans tous les cas

Signaler Répondre

avatar
Je me marre le 02/09/2020 à 12:42
Karl a écrit le 02/09/2020 à 12h27

Le problème : les parents ne sont pas contents ce qui est doublement normal dans le cas ou les 2 parents travaillent.

Mais au final les parents ne seront pas contents si leur enfant attrape le COVID.

On fait quoi? Nous vivons des temps bien compliqués

Ouais.... les mêmes parents qui ont emmené leurs gosses sur les plages bondées et sans distanciation cet été ?!

Signaler Répondre

avatar
PerouAtLC le 02/09/2020 à 12:29

Cette année, ça ne va pas être vacances toutes les 7 semaines, mais cours pendant 15 jours toutes les 7 semaines seulement !

Signaler Répondre

avatar
Karl le 02/09/2020 à 12:27

Le problème : les parents ne sont pas contents ce qui est doublement normal dans le cas ou les 2 parents travaillent.

Mais au final les parents ne seront pas contents si leur enfant attrape le COVID.

On fait quoi? Nous vivons des temps bien compliqués

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.