Lyon : une exposition sur le génie de Vivienne Westwood, l’enfant terrible de la mode

Lyon : une exposition sur le génie de Vivienne Westwood, l’enfant terrible de la mode
Vivienne Westwood - LyonMag

Après Yves Saint Laurent, une autre icône de mode sera à l’honneur à Lyon.

Une rentrée sous le signe de la mode au musée des Tissus ! L’établissement culturel, situé dans le 2e arrondissement, accueille à partir de jeudi une exposition évènement sur Vivienne Westwood. La styliste britannique, aujourd’hui âgée de 79 ans et surnommée "l’enfant terrible de la mode", se dévoile tout au long d’un parcours chronologique et thématique.

Grâce à la collection de Lee Price, ex-collaborateur au sein des boutiques Vivienne Westwood, le visiteur pourra découvrir plus de 200 pièces (vêtements, chaussures, objets d’art ou encore dessins) retraçant la carrière de la créatrice, bien connue pour avoir lancé la mode punk dans les années 1970 mais aussi pour son engagement politique en faveur des droits humains et de l’écologie.

"Quelqu’un qui ne connaît pas Vivienne Westwood ou qui a une perception limitée à la période punk ou à son activisme contemporain a intérêt de venir voir l’expo parce que c’est vraiment très riche", assure Esclarmonde Monteil, la directrice du musée des Tissus. Un parcours jeune public a par ailleurs été intégré à l’exposition afin de permettre au plus grand nombre de plonger dans l’univers de Vivienne Westwood.

"Peut-être que pour un fan de mode, ça l’ouvrira sur les beaux-arts et les arts décoratifs. A l’inverse quelqu’un qui viendra voir les pièces d’arts décoratifs découvrira tout ce parcours exceptionnel d’une créatrice de mode cultivée, intelligente et perturbante aussi car elle nous oblige à réfléchir à notre rapport à la mode", ajoute-t-elle.

Le musée des Tissus, fermé depuis le confinement, espère retrouver son public, et même faire mieux que l’exposition sur Yves Saint Laurent qui avait attiré près de 80 000 visiteurs. "Vivienne Westwood, art, mode et subversion" est à découvrir jusqu'au 17 janvier 2021.

2 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Povre le 09/09/2020 à 05:54
Q a écrit le 08/09/2020 à 18h06

À lyon mag. Il est encore temps de changer de camp pour vous avant qu'il ne soit trop tard et que l'apocalypse arrive réfléchissez bien. censeur et autres collaborateurs seront jugés et condamnés

Arrêtez les champis !!

Signaler Répondre

avatar
Q le 08/09/2020 à 18:06

À lyon mag. Il est encore temps de changer de camp pour vous avant qu'il ne soit trop tard et que l'apocalypse arrive réfléchissez bien. censeur et autres collaborateurs seront jugés et condamnés

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.