Lyon : une étudiante prise en charge par les pompiers après une tentative de suicide

Lyon : une étudiante prise en charge par les pompiers après une tentative de suicide
Photo d'illustration - LyonMag

Elle aurait tenté de se défenestrer de la résidence universitaire Allix située dans le 5e arrondissement.

Les faits se sont déroulés ce mardi en début de soirée. Ce sont des témoins qui auraient permis d’éviter le drame. "L’étudiante va bien et a été prise en charge", a fait savoir le Crous Lyon sur Twitter. Plusieurs syndicats ont par ailleurs appelé la ministre de l’Enseignement supérieur, Frédérique Vidal, à réagir.

Selon le Figaro, la jeune femme serait une étudiante étrangère de 23 ans en droit de l’université Lyon 3. "C'est un choc, ces suicides montrent que la situation de souffrance est beaucoup plus importante que ce que nous pressentions. Comme l'ensemble des professeurs et des étudiants, je suis en état de sidération par rapport à ce qui se passe. On sait la souffrance des étudiants, et la mobilisation est générale", a réagi auprès du journal le doyen de la faculté de droit Hervé Gaudemar

Il s’agit de la deuxième tentative de suicide d’un étudiant lyonnais en l’espace de quelques jours. Dans la nuit de vendredi à samedi dernier, un jeune homme en Master de Droit à Lyon 3 s’est jeté par la fenêtre du 5e étage d’une résidence universitaire à Villeurbanne.

15 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
kikou le 15/01/2021 à 09:12
lardon a écrit le 14/01/2021 à 10h33

dernière précision le papier toilette n'existait pas en 1960 on découpait des vieux journaux

D'où ton commentaire mal torché

Signaler Répondre

avatar
lardon le 14/01/2021 à 10:33

dernière précision le papier toilette n'existait pas en 1960 on découpait des vieux journaux

Signaler Répondre

avatar
kikou le 14/01/2021 à 09:02
L'expert a écrit le 13/01/2021 à 20h31

Il n'y a pas tentative de suicide puisque qu'elle n'a fait que menacer de se jeter par une fenêtre.
C'est important de faire la nuance je pense,ne serait ce par respect des réels suicides ou tentatives!

Vas relire le texte .... c'est très clair. il y a bien tentative de suicide par défenestration .... Ce sont ses camarades qui l'en ont empêché.

Signaler Répondre

avatar
L'expert le 13/01/2021 à 20:31

Il n'y a pas tentative de suicide puisque qu'elle n'a fait que menacer de se jeter par une fenêtre.
C'est important de faire la nuance je pense,ne serait ce par respect des réels suicides ou tentatives!

Signaler Répondre

avatar
Aurora le 13/01/2021 à 18:03
Il fallait oser a écrit le 13/01/2021 à 15h58

Et peut-être aussi que tu en as la clé... Non ?!
Que tu critiques ces conditions de logement et ce qu’elles impliquent en situation de confinement (ce qui n’est pas le cas actuellement), c’est une chose, mais que tu fasses une telle comparaison, ça en dit long sur ton manque de réalisme. En plus ça aboutit à relativiser les conditions de détention des prisonniers. Je vous plains de vivre dans ces conditions, même si moi j’ai dû squatter. Mais faut arrêter avec ce genre de conneries svp !!

Manque de réalisme, pardon !!??
J'y ai passé 4 ans, dans une chambre du CROUS, donc je suis très bien placé pour savoir comment on y (sur)vit.

Maintenant, effectivement, peut-être que je n'ai pas votre expérience de cellule pour me rendre compte de la chance que j'ai eu d'avoir pu partager avec 10 autres personnes de l'étage le seul WC dispo.

Quant au prix de la liberté...je crois qu'il suffit de ne pas faire de (grosses) conneries pour ne pas finir derrière de vrais barreaux, donc effectivement, je ne vais pas les plaindre.

Signaler Répondre

avatar
Un loup vaut cent moutons . le 13/01/2021 à 16:43
i will survive a écrit le 13/01/2021 à 13h24

l instinct de survie n'est plus ce qu'il etait

La société de soumission engendre les moutons de demain.

Signaler Répondre

avatar
Il fallait oser le 13/01/2021 à 15:58
Aurora a écrit le 13/01/2021 à 15h44

Pourquoi, pour que les chambres du CROUS ressemblent encore plus à des prisons ?
La seule différence entre une cellule et une chambre du CROUS, c'est qu'on est tout seul dans nos 9m2 avec lavabo et qu'on paye 200€ pour y dormir.

Et peut-être aussi que tu en as la clé... Non ?!
Que tu critiques ces conditions de logement et ce qu’elles impliquent en situation de confinement (ce qui n’est pas le cas actuellement), c’est une chose, mais que tu fasses une telle comparaison, ça en dit long sur ton manque de réalisme. En plus ça aboutit à relativiser les conditions de détention des prisonniers. Je vous plains de vivre dans ces conditions, même si moi j’ai dû squatter. Mais faut arrêter avec ce genre de conneries svp !!

Signaler Répondre

avatar
Aurora le 13/01/2021 à 15:44
Farid a écrit le 13/01/2021 à 10h33

Il va falloir finir,par mettre des barreaux aux fenêtres de toutes les universités,si ça continue...c est grave comment les gens sont dans la détresse !

Pourquoi, pour que les chambres du CROUS ressemblent encore plus à des prisons ?
La seule différence entre une cellule et une chambre du CROUS, c'est qu'on est tout seul dans nos 9m2 avec lavabo et qu'on paye 200€ pour y dormir.

Signaler Répondre

avatar
i will survive le 13/01/2021 à 13:24

l instinct de survie n'est plus ce qu'il etait

Signaler Répondre

avatar
Des chiffres ? le 13/01/2021 à 11:14

Combien de suicides en France en 2020 ? La morosité ambiante est alarmante.

Signaler Répondre

avatar
Farid le 13/01/2021 à 10:33

Il va falloir finir,par mettre des barreaux aux fenêtres de toutes les universités,si ça continue...c est grave comment les gens sont dans la détresse !

Signaler Répondre

avatar
Université Lyon ? le 13/01/2021 à 09:36

Il semblerait que ce soient suite aux examens qui ont été mal gérés par leur université ainsi que les cours qui vont avec , quand ils ont eu la chance d’avoir des professeurs qui n’ont pas été irrespectueux pendant l’examen

Signaler Répondre

avatar
Toutes les vies se valent le 13/01/2021 à 09:24

Que tous les jeunes en souffrance matérielle et psychologique fassent l’objet d’accompagnement, oui. Mais pourquoi imaginer que les étudiant.e.s souffrent plus de l’isolement et du chômage, si tant est que ce soit le cas dans les deux tentatives récentes, que tou.te.s les autres jeunes dans la même situation ? Pourquoi faire la différence ? Les étudiant.e.s sont a priori moins isolé.e.s et mieux encadré.e.s que les autres, même s’il y a des progrès à faire. Cette distinction (hiérarchie ?) au sein de la jeunesse est choquante.

Signaler Répondre

avatar
Tawu le 13/01/2021 à 09:23

Les responsables de cet ignoble confinement devront répondre de bien des crimes.

Signaler Répondre

avatar
Allez on continue le 13/01/2021 à 08:30

C'est un phénomène bien connu en psychiatrie depuis 1 siècle appelé "contagion des suicides".
Plus on en fait des caisses sur un suicide plus encourage les autres suicidaires à passer à l'acte.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.