Des images insoutenables de porcs en putréfaction dans la nouvelle vidéo de L214

Des images insoutenables de porcs en putréfaction dans la nouvelle vidéo de L214
Des images terribles - DR L214

L’association lyonnaise fait de nouveau parler d’elle ce lundi.

L214 a diffusé une nouvelle vidéo choc, dont les images ont été tournées dans un élevage de porcs près de Saint-Brieuc, dans les Côtes d’Armor.

"Sur le sol d'une des salles gisent une vingtaine de cadavres. Dans d'autres salles, d'autres corps, parfois presque à l'état de squelette, sont grignotés par les rats. Une brouette pleine d'ossements traîne dans l'exploitation " écrit L214 dans un communiqué. Les Lyonnais précisent que les faits se sont produits entre août et décembre 2020 mais que les corps étaient encore "éparpillés dans l’élevage" en ce début 2021.

Toujours selon l’association qui milite pour les droits des animaux, "les services vétérinaires du département n’ont été capables d’identifier les défaillances de l’éleveur et encore moins de pallier ses carences". Les militants demandent désormais une enquête administrative et annoncent le dépôt d’une plainte.

Tags :

L214

porcs

elevage

6 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Tototatort le 26/01/2021 à 09:03

Mille milliards c'est le budget annuel de la France et le gouvernement est incapable d'embaucher des agents des services veterinaires pour faire ce travail de verification ! Comment se fait il que ce soit une association vertueuse qui fasse ce boulot ???

Signaler Répondre

avatar
bravo le 25/01/2021 à 21:56

Continuez L214 . On a besoin de vous

Signaler Répondre

avatar
droitier et animaliste le 25/01/2021 à 14:41

abolition de l'asservissement animal.

Signaler Répondre

avatar
Bridou Justin le 25/01/2021 à 13:00

Ils sont peut être mort du covid ? ou suicidé ? A moins que ce soit les loups ?

Signaler Répondre

avatar
boufffffe le 25/01/2021 à 11:40

tu reprendras bien du saucisson ?

Signaler Répondre

avatar
Bon app le 25/01/2021 à 10:55

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.