Lyon : on saura le 30 mars si l'enquête sur la mort de la gendarme Myriam Sakhri est relancée ou non

Lyon : on saura le 30 mars si l'enquête sur la mort de la gendarme Myriam Sakhri est relancée ou non
Les proches de Myriam Sakhri lors d'un précédent rassemblement devant le tribunal - LyonMag

Ce mardi, le dossier Myriam Sakhri était étudié par la chambre de l'instruction au palais des 24 colonnes à Lyon.

L'objectif de la famille de la gendarme retrouvée morte, une balle dans le ventre, le 24 septembre 2011 dans son appartement de la caserne Delfosse dans le quartier de la Confluence était de relancer l'enquête sur les circonstances troubles de son décès. Il y a quelques semaines, le parquet général soutenait leur démarche en réclamant la réouverture de l'information judiciaire pour des faits d'homicide involontaire et harcèlement moral.

La séance à huis-clos n'a visiblement pas donné bon espoir à l'avocat de la famille Sakhri. La décision sera rendue le 30 mars prochain. D'ici là, les proches de Myriam espèreront très fort qu'on pourra leur donner la possibilité de connaître la vérité sur la mort de la jeune militaire.

Tags :

myriam sakhri

2 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
levilleur le 27/01/2021 à 15:20

Il faut rouvrir ce dossier ou une fois encore la 'grande muette' ne failit pas a sa réputation, et par respect pour la famille il ne doit pas y avoir impunité si une faute est reconnue.

Signaler Répondre

avatar
Aboukam le 27/01/2021 à 12:08

Justice pour Myriam!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.