Lyon : les emblématiques escalators de Perrache appartiennent désormais au passé

Lyon : les emblématiques escalators de Perrache appartiennent désormais au passé
Crédit photos : Jérôme Boucherat pour la SPL Lyon Confluence

Les escalators en panne de la gare de Perrache à Lyon appartiennent désormais au passé.

Les emblématiques escalators "Goldorak" ont été démantelés dans la nuit de mardi à mercredi, dans la cadre du projet Ouvrons Perrache.
Le démantèlement a nécessité l'installation d’une grue mobile sur la rue Dugas-Montbel. Les travaux de dépose vont se poursuivre jusqu'au 12 février, et sont réalisés de nuit, lorsque le tram ne circule pas, pour perturber le moins possible l'activité du quartier en journée.

Les travaux de rénovation eux se poursuivront jusqu'à fin mars, et comprennent le remplacement de l'ascenseur. Pendant ce temps-là, les piétons et usagers de la gare seront invités à se reporter vers le nouveau pavillon voyageur et en particulier vers le souterrain Rhône qui permet de traverser la gare et dessert toutes les voies accessibles depuis la passerelle.
Ce chantier marque la fin de la phase 1, côté Sud, des travaux en gare de Perrache. Elle s’achèvera au printemps après le réaménagement du dernier tronçon de la place des Archives.
Ces escaliers mécaniques datant des années 80, laisseront la place à un espace plus accueillant dont le réaménagement et la végétalisation seront réalisés par la SPL Lyon Confluence. L’historique portique en béton sera quant à lui conservé et rénové : il constitue un élément urbain visuel fort qui signale la présence de la gare dans le prolongement de l’axe du cours Charlemagne.

1 commentaire
Laisser un commentaire
avatar
Paul_Lyon_54 le 04/02/2021 à 12:45

On démonte les escalators mais il n'y aucune information sur les accès en gare à partir du Cours Charlemagne.
Aucun fléchage pas la moindre indications
A croire que les usagers de la SNCF n'existe pas
Comment cela est-il possible aujourd'hui de faire un tel chantier sans en prévoir les conséquences?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.