La mortalité routière en baisse de 41% dans le Rhône en 2020

La mortalité routière en baisse de 41% dans le Rhône en 2020
photo d'illustration - Lyonmag.com

La mortalité routière a fortement baissé dans le Rhône en 2020.

Selon les chiffres publiés ce jeudi soir par la Préfecture, 36 personnes ont perdu la vie dans un accident de la route l'an dernier, contre 61 en 2019. Cela représente 41% de décès en moins sur un an. "Cette baisse est le double de celle constatée en France", précise la Préfecture. Dans l'Hexagone, la mortalité routière a été réduite de 21,4% en 2020, avec 700 décès en moins sur un an.

Dans le département, les conducteurs de deux-roues restent particulièrement concernés par les accidents mortels, avec 10 décès en 2020. Huit piétons et trois cyclistes ont également trouvé la mort sur les routes du Rhône.

5 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
CQFDépassé... le 07/02/2021 à 18:00
Azer69 a écrit le 05/02/2021 à 14h13

Exercice de lecture à voix haute : Lisez la phrase unique issue du texte ci-dessus en marquant la ponctuation :
Elle commence par:
"Mais avec le diktat d'une sécurité routière recherchant le risque zéro ..(jusqu'à).. et bien souvent des estropiés."
Maintenant , si vous n êtes pas tout bleu , répondez au questionnaire ci dessous :
1)Est ce que vous vous relisez avant de poster vos messages ?
2)Sinon pourquoi vous ne le faites pas ?
3)Que pensez vous de l emploi des phrases courtes pour une meilleure compréhension?
Si vous avez des problèmes de compréhension de la question 3) ,vous pouvez raccrocher...

Lisez tout simplement et intéressez vous plutôt au fond car c'est un sujet de société suffisamment grave pour ne pas prendre la peine de faire un commentaire uniquement sur la forme...

Signaler Répondre

avatar
Abraracourcix le 06/02/2021 à 19:03

La mortalité liée aux accidents de voitures, mais aussi celle liée à la grippe "habituelle" (pas celle du Covid) inexistante en France soit environ 30 000 vies épargnées.
Il n'y a plus de gastroentérites, moins d'infections ORL, moins de poux, etc... C'est un fait complétement ignoré des médias.

Signaler Répondre

avatar
Azer69 le 05/02/2021 à 14:13
CQFDépassé... a écrit le 04/02/2021 à 22h25

"....les conducteurs de deux-roues - donc motorisés, donc scooters et surtout motos) restent particulièrement concernés par les accidents mortels, avec 10 décès en 2020." Et donc 10 sur 25 accidents motorisés (36 moins les huit pietons et 3 cyclistes). Donc 40% pour le Rhône et donc 20% si on extrapole au niveau national. Ce qui, ramené à leur très faible proportion des déplacements motorisés, rend tristement flagrant la morbidité des motos. A quoi se rajoute l'extrême gravité quasi systématique des blessures des motards survivants de leurs accidents.
Mon commentaire habituel pour les articles sur les accidents impliquant une moto en général mortels pour le motard, reste valable:
Vous les motards toujours en colère, vous réagissez au premier degré sur la notion d'interdit mais si l'on reste sur le domaine ici concerné de la circulation routière (et éviter une sortie de route trop souvent fatale pour les motards), il y a déjà beaucoup d'interdits que ce soit dans le code de la route ou dans l'aptitude et l'homologation des véhicules selon le type de route empruntée. Or les motos ont cette particularité d'être considérées comme des automobiles. Mais avec le diktat d'une sécurité routière recherchant le risque zéro et d'une police routière répressive et pressurisante appliquant bêtement la tolérance zéro chère (= qui rapporte de l'argent) à ce Sarkozy loin d'être exemplaire, comment peut-on encore tolérer sur route et autoroute dans le flot de circulation automobile sur 4 roues entièrement carénée et à l'intérieur tous ceinturés, des gens juchés sur le moteur d'un 2 roues, accrochés seulement au guidon avec, encore pire,parfois un/e passager/ère agrippé derrière eux, se permettant bien des écarts avec le code de la route d'autant, c'est un comble, qu'ils se savent moins contrôlables et moins contrôlés, sans être inquiets ni, encore un comble, inquiétés de fendre l'air en passant sous les panneaux d'info autoroutière rappelant que la ceinture est obligatoire pour tous à l'arrière comme à l'avant, étant dispensé du minimum que serait un arceau de sécurité, se contentant de mettre la tête dans un casque comme l'autruche l'a met dans la sable pour ne pas voir un danger bien réel car gonflant trop exagérément, compte tenu de leur infime part dans la circulation routière, les statistiques non seulement des morts mais également des blessés (quasiment inévitable dans ces conditions) et bien souvent des estropiés. D'où mon propos dans mon premier commentaire: "...Ou alors, dans un premier temps, qu'on la sorte des statistiques globales, on atteint du coup d'emblée l'objectif de -2000 morts que s'était fixé notre ex-ministre de l'intérieur Vals...". L'usage de la moto est devenu totalement injustifiable et surtout inacceptable et il ne s'agit même pas de l'interdire mais de faire respecter complétement les critères de sécurité routière et la moto disparaît automatiquement de le circulation routière et autoroutière. Ainsi on éviterait d'un coup, par an, plus de 700 morts et encore plus d'estropiés et donc autant de vies (de famille) brisées inutilement pour un instant de semblant de sensation de liberté ou de commodité devenu anachronique et intolérable. Tout cela est parfaitement détaillé sur cette page:
https://liberty-rider.com/blog/mood-motard/securite/accident-mortel-ce-qui-tue-vraiment-les-motards
Et en plus ça pollue bien plus que les voitures...: https://www.lci.fr/planete/video-les-deux-roues-un-fleau-pour-la-planete-2143081.html

Exercice de lecture à voix haute : Lisez la phrase unique issue du texte ci-dessus en marquant la ponctuation :
Elle commence par:
"Mais avec le diktat d'une sécurité routière recherchant le risque zéro ..(jusqu'à).. et bien souvent des estropiés."
Maintenant , si vous n êtes pas tout bleu , répondez au questionnaire ci dessous :
1)Est ce que vous vous relisez avant de poster vos messages ?
2)Sinon pourquoi vous ne le faites pas ?
3)Que pensez vous de l emploi des phrases courtes pour une meilleure compréhension?
Si vous avez des problèmes de compréhension de la question 3) ,vous pouvez raccrocher...

Signaler Répondre

avatar
Roule ma poule ! le 05/02/2021 à 09:39

Baisse des accidents routiers ! Normal,notre macron nous a sucré des jours de confinement !!!!

Signaler Répondre

avatar
CQFDépassé... le 04/02/2021 à 22:25

"....les conducteurs de deux-roues - donc motorisés, donc scooters et surtout motos) restent particulièrement concernés par les accidents mortels, avec 10 décès en 2020." Et donc 10 sur 25 accidents motorisés (36 moins les huit pietons et 3 cyclistes). Donc 40% pour le Rhône et donc 20% si on extrapole au niveau national. Ce qui, ramené à leur très faible proportion des déplacements motorisés, rend tristement flagrant la morbidité des motos. A quoi se rajoute l'extrême gravité quasi systématique des blessures des motards survivants de leurs accidents.
Mon commentaire habituel pour les articles sur les accidents impliquant une moto en général mortels pour le motard, reste valable:
Vous les motards toujours en colère, vous réagissez au premier degré sur la notion d'interdit mais si l'on reste sur le domaine ici concerné de la circulation routière (et éviter une sortie de route trop souvent fatale pour les motards), il y a déjà beaucoup d'interdits que ce soit dans le code de la route ou dans l'aptitude et l'homologation des véhicules selon le type de route empruntée. Or les motos ont cette particularité d'être considérées comme des automobiles. Mais avec le diktat d'une sécurité routière recherchant le risque zéro et d'une police routière répressive et pressurisante appliquant bêtement la tolérance zéro chère (= qui rapporte de l'argent) à ce Sarkozy loin d'être exemplaire, comment peut-on encore tolérer sur route et autoroute dans le flot de circulation automobile sur 4 roues entièrement carénée et à l'intérieur tous ceinturés, des gens juchés sur le moteur d'un 2 roues, accrochés seulement au guidon avec, encore pire,parfois un/e passager/ère agrippé derrière eux, se permettant bien des écarts avec le code de la route d'autant, c'est un comble, qu'ils se savent moins contrôlables et moins contrôlés, sans être inquiets ni, encore un comble, inquiétés de fendre l'air en passant sous les panneaux d'info autoroutière rappelant que la ceinture est obligatoire pour tous à l'arrière comme à l'avant, étant dispensé du minimum que serait un arceau de sécurité, se contentant de mettre la tête dans un casque comme l'autruche l'a met dans la sable pour ne pas voir un danger bien réel car gonflant trop exagérément, compte tenu de leur infime part dans la circulation routière, les statistiques non seulement des morts mais également des blessés (quasiment inévitable dans ces conditions) et bien souvent des estropiés. D'où mon propos dans mon premier commentaire: "...Ou alors, dans un premier temps, qu'on la sorte des statistiques globales, on atteint du coup d'emblée l'objectif de -2000 morts que s'était fixé notre ex-ministre de l'intérieur Vals...". L'usage de la moto est devenu totalement injustifiable et surtout inacceptable et il ne s'agit même pas de l'interdire mais de faire respecter complétement les critères de sécurité routière et la moto disparaît automatiquement de le circulation routière et autoroutière. Ainsi on éviterait d'un coup, par an, plus de 700 morts et encore plus d'estropiés et donc autant de vies (de famille) brisées inutilement pour un instant de semblant de sensation de liberté ou de commodité devenu anachronique et intolérable. Tout cela est parfaitement détaillé sur cette page:
https://liberty-rider.com/blog/mood-motard/securite/accident-mortel-ce-qui-tue-vraiment-les-motards
Et en plus ça pollue bien plus que les voitures...: https://www.lci.fr/planete/video-les-deux-roues-un-fleau-pour-la-planete-2143081.html

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.