Le commissariat de Villeurbanne se dote d'un assistant social pour accompagner les victimes

Le commissariat de Villeurbanne se dote d'un assistant social pour accompagner les victimes
Photo d'illustration - LyonMag

Après la recrudescence des faits de violences intrafamiliales et le climat de tension actuel, la Ville de Villeurbanne a décidé d'agir au sein même de son commissariat.

Avec l'aide de l'association Viffil-SOS et grâce à une participation financière de l'Etat (23 000 euros par an), un poste "d'intervenant social" sera prochainement créé pour épauler le travail des policiers. Cet agent aura pour devoir d'accueillir et d'informer les victimes se présentant dans le poste de police. Un rôle jugé très important puisqu'il permettra une meilleure prise en charge des personnes en situation de détresse, notamment de celles qui subissent des violences conjugales.
Mais cette permanence assurée par un assistant social pourra également être utile pour lors des auditions des auteurs d'infractions.

La Ville de Villeurbanne financera cette création de poste à hauteur de 32 000 euros par an. Une délibération aura lieu lors du conseil municipal le 31 mai prochain pour entériner la décision.

3 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
On progresse..... le 27/05/2021 à 12:32

On progresse....

A présent aux juges de comprendre qu'il n'y a pas que de l'avenir des coupables dont il faut se soucier, mais aussi des victimes.
Il faudra probablement attendre quelques décennies encore pour que les juges actuels coincés dans leur petit monde bien à eux déconnectés de la réalité des citoyens partent à la retraite pour qu'il y ait un changement.

Signaler Répondre

avatar
Chouki le 27/05/2021 à 12:16
Précisions a écrit le 27/05/2021 à 10h31

Pour les victimes entièrement d'accord, ça permettra certainement de faire avancer les choses un peu plus rapidement pour eux.
Pour les délinquants non, c'est à un juge de décider s'ils ont besoin d'assistance (après incarcération bien entendu...). Le délinquant lambda n'en aura rien à faire de toute façon.

De toute façon les auteurs de délits ou crimes ont le droit à un avocat d office, contrairemenu aux victimes qui ne doivent se débrouiller pour en trouver un..

Signaler Répondre

avatar
Précisions le 27/05/2021 à 10:31

Pour les victimes entièrement d'accord, ça permettra certainement de faire avancer les choses un peu plus rapidement pour eux.
Pour les délinquants non, c'est à un juge de décider s'ils ont besoin d'assistance (après incarcération bien entendu...). Le délinquant lambda n'en aura rien à faire de toute façon.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.