Enseignante interdite d'exercer à cause d'un masque arc-en-ciel : la défenseure des droits saisie à Lyon

Enseignante interdite d'exercer à cause d'un masque arc-en-ciel : la défenseure des droits saisie à Lyon
photo d'illustration - Lyonmag.com

L'incident, survenu le 3 mai dernier au lycée Germaine-Tillion de Sain-Bel, continue de faire polémique.

Les syndicats Snes-FSU Lyon, CGT Educ'action 69 et Sud Education Rhône ont annoncé ce mardi saisir la défenseure de droits, dans l'affaire de l'enseignante qui avait été interdite d'exercer à cause d'un masque arc-en-ciel.

Selon les organisations syndicales, l'enseignante a déposé un recours hiérarchique auprès du recteur pour contester la "recommandation de ne plus utiliser ce masque au prétexte qu'il pouvait être perçu comme faisant la promotion de certaines pratiques". Recours resté sans réponse.

Dans un communiqué, les syndicats dénoncent "l'attitude de la proviseure et du rectorat qui n'a pas condamné un ordre manifestement illégal, conseillant même vivement à la collègue de s'y conformer". Ces derniers entendent également réaffirmer "leur engagement contre toutes les formes de discrimination notamment en raison des identités sexuelles ou de genre, et se battent pour que l'Education nationale amplifie son action".

Pour rappel, l'Académie de Lyon avait rapidement réagi à l'incident, "démentant formellement les propos erronés diffusés pas Sud Education Rhône". "Contrairement à ce qui a été affirmé par le syndicat Sud Éducation Rhône, le recteur de l’académie de Lyon dénonce le caractère mensonger des propos de son communiqué et dément formellement que le rectorat ait interdit le port d’un masque arc-en-ciel à une de ses enseignantes. L’Académie rappelle qu’elle est pleinement mobilisée au quotidien dans la lutte de toutes formes de discriminations".

5 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Racho le 02/06/2021 à 13:43

Elle est là pour enseigner ou afficher sa sexualité ? Et les syndicats osent defendre ce genre de provocateurs

Signaler Répondre

avatar
Pelo du secteur le 02/06/2021 à 10:00

Imaginez seulement une prof qui se pointe avec un masque avec un drapeau palestinien, une croix chrétienne ou la chahada musulmane le traitement n'aurait pas été le même....

Signaler Répondre

avatar
Pensée unique le 02/06/2021 à 04:59
Calahann a écrit le 01/06/2021 à 20h37

Un peu trop souvent, voir même très souvent , les proviseurs d'établissement ainsi que les Rectorats de l'Éducation Nationale n'entendent plus les difficultés des enseignants, des parents d'élèves et des élèves eux-mêmes. Il me semble qu'un parti républicain est déjà pris en avance.
Je comprends aussi les raisons pour lesquelles, de plus en plus d'élèves vont vers le privée ou école à domicile.
L'éducation Nationale n'est vraiment pas une valeur sûre !

Elle a échoué, elle est l’image de cette femme ,individualiste et déjantée.

Signaler Répondre

avatar
Le GaGa le 01/06/2021 à 23:11

Cette brave dame de l’Education Nationale est certainement plus préoccupée par ses droits que par ses devoirs…..

Signaler Répondre

avatar
Calahann le 01/06/2021 à 20:37

Un peu trop souvent, voir même très souvent , les proviseurs d'établissement ainsi que les Rectorats de l'Éducation Nationale n'entendent plus les difficultés des enseignants, des parents d'élèves et des élèves eux-mêmes. Il me semble qu'un parti républicain est déjà pris en avance.
Je comprends aussi les raisons pour lesquelles, de plus en plus d'élèves vont vers le privée ou école à domicile.
L'éducation Nationale n'est vraiment pas une valeur sûre !

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.