Lyon : une histoire de stupéfiants à l’origine des coups de couteau sur un militaire ?

Lyon : une histoire de stupéfiants à l’origine des coups de couteau sur un militaire ?
Photo d'illustration - LyonMag

L’enquête progresse après la violente rixe vendredi soir dans le 6e arrondissement de Lyon.

Peu avant 22h, boulevard des Belges dans le 6e arrondissement de Lyon un militaire de 33 ans avait été touché par plusieurs coups portés l’aide d’une arme blanche. Habillée en civil, la victime avait été transportée à l’hôpital dans un état grave. Après une opération, la santé du militaire s’est améliorée ce dimanche selon Le Progrès du jour.

L’homme a commencé à être entendu par les enquêteurs chargés de l’affaire. La piste d’une rixe à cause d’une histoire de stupéfiants serait privilégiée par les policiers qui continuent leurs recherches pour tenter de retrouver l’agresseur.

8 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Ça click, ça click !! le 12/07/2021 à 16:31
B69006 a écrit le 12/07/2021 à 11h55

Pourquoi doivent ils être en civil ? Pour ne pas être agressés. C'est scandaleux d'être obligés d'en arriver là.
Être menace4dans son propre pays, c'est désolant

Tout simplement, ce monsieur n a pas été agressé pour son métier ou sa nationalité!!!! Mais pour une histoire de stup!

A ce compte la, la prochaine on mettra « un étudiant en civil », « un cuisinier en civil », « un cadre en civil »……!!!!!!!!
Ça n a pas de sens

C est juste un titre putaclick

Signaler Répondre

avatar
Magik system le 12/07/2021 à 16:31
B69006 a écrit le 12/07/2021 à 11h55

Pourquoi doivent ils être en civil ? Pour ne pas être agressés. C'est scandaleux d'être obligés d'en arriver là.
Être menace4dans son propre pays, c'est désolant

Au pays des transgenres, tout est possible.

Signaler Répondre

avatar
B69006 le 12/07/2021 à 11:55
gg71 a écrit le 12/07/2021 à 10h01

Bien d'accord avec vous !

Pourquoi doivent ils être en civil ? Pour ne pas être agressés. C'est scandaleux d'être obligés d'en arriver là.
Être menace4dans son propre pays, c'est désolant

Signaler Répondre

avatar
aa -- FORZA EELV -- bb le 12/07/2021 à 11:52
-Electeur EELV.- a écrit le 12/07/2021 à 09h35

Trop compliqué d'éviter ce genre de situations.
Il faut légaliser la drogue et les attaques aux couteaux.

Certes, mais un élargissement des trottoirs et une piétonnisation permettent de passer plus facilement d'un trottoir à l'autre.

Signaler Répondre

avatar
Coco69 le 12/07/2021 à 10:51
pypatche a écrit le 12/07/2021 à 09h25

Pourquoi préciser " un militaire habillé en civil " ? C'est un citoyen comme un autre , il y'a bien longtemps que l'on ne voit plus des hommes en tenue , déambuler dans nos rues, on est plus dans les années 50 à 60 . Les curés aussi sont habillés en civil. Tout comme les religieuses..

Désolé mais sur le secteur de Meyzieu-Jonage, les prêtres, plutôt jeunes, sont encore vêtus d'une soutane noire qu'ils portent quotidiennement. Ils appartiennent à une congrégation dont j'ai perdu le nom.
Et toujours sur Meyzieu, la semaine dernière, une très jeune sœur accompagnait, vêtue de noir, un foulard noir sur la tête, des gamins d'un centre aéré privé.

Signaler Répondre

avatar
gg71 le 12/07/2021 à 10:01
pypatche a écrit le 12/07/2021 à 09h25

Pourquoi préciser " un militaire habillé en civil " ? C'est un citoyen comme un autre , il y'a bien longtemps que l'on ne voit plus des hommes en tenue , déambuler dans nos rues, on est plus dans les années 50 à 60 . Les curés aussi sont habillés en civil. Tout comme les religieuses..

Bien d'accord avec vous !

Signaler Répondre

avatar
-Electeur EELV.- le 12/07/2021 à 09:35

Trop compliqué d'éviter ce genre de situations.
Il faut légaliser la drogue et les attaques aux couteaux.

Signaler Répondre

avatar
pypatche le 12/07/2021 à 09:25

Pourquoi préciser " un militaire habillé en civil " ? C'est un citoyen comme un autre , il y'a bien longtemps que l'on ne voit plus des hommes en tenue , déambuler dans nos rues, on est plus dans les années 50 à 60 . Les curés aussi sont habillés en civil. Tout comme les religieuses..

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.