Loto du patrimoine : la candidature de la Tannerie Ronzon validée par la mission Bern

Loto du patrimoine : la candidature de la Tannerie Ronzon validée par la mission Bern
La Tannerie Ronzon - DR Epora

Pour cette nouvelle édition du loto du patrimoine, la mission Stéphane Bern a retenu neuf candidatures en Auvergne-Rhône-Alpes, dont une dans le Rhône.

Pour cette quatrième édition, un projet emblématique a été sélectionné dans la région, et huit projets de maillage ont été retenus, soit un par département. Tous bénéficieront d'un soutien financier grâce aux jeux Mission Patrimoine de la FDJ.

Dans le Rhône, c'est la Tannerie Ronzon, basée à Saint-Symphorien-sur-Coise, qui a été sélectionnée. Le site, d'une surface de près de 10 000 m², est une friche industrielle depuis la cessation de l'activité dans les années 2000. "Cet espace a une forte valeur mémorielle et patrimoniale pour la commune : si les habitants s’appellent “les Pelauds”, c’est bien parce que l’activité de tannerie était prédominante dès le XIVème siècle", rappelle la ville de Saint-Symphorien-sur-Coise sur son site internet. La commune "souhaite reconvertir le site afin d'y aménager un pôle culturel dans l'esprit du lieu et en conservant, dans la mesure du possible, la mémoire de la fonction originelle" : "Il s’agit d’y installer un espace muséographique constitué : d’une exposition permanente, mettant en valeur les savoir-faire d’autrefois dans les métiers des cuir, bois, métal, salaison, chapeaux de paille et textile, actuellement présentés dans le musée local, la Maison des Métiers, et d’un espace d’exposition temporaire, d’un auditorium, de réserves, d’un centre de ressources documentaires, de salles de médiation pédagogique et d’une salle numérique, des espaces pour les artisans et entreprises du territoire", indique la Mission Bern dans un communiqué. L'objectif est donc de "sauvegarder la mémoire artisanale et industrielle des lieux, transmettre aux plus jeunes gestes et techniques de l’artisanat, valoriser le patrimoine matériel et immatériel et revitaliser un quartier en périphérie du centre-bourg".

Mais ces bâtiments nécessitent avant tout des travaux d’urgence de remise en état, en raison de problèmes d’humidité, liés à la présence de la rivière Orzon qui passe sous l’un des bâtiments et qui ne dispose pas d’aménagements spécifiques.

Une souscription a d'ores et déjà été lancée avec la fondation du patrimoine, avant la future participation financière de la Mission Bern, dont le montant n'a pas encore été communiqué.

En janvier dernier, pour la troisième édition du loto du Patrimoine, la manufacture de couvertures et de molletons de Thizy-les-Bourgs, avait obtenu 300 000 euros pour la réhabilitation et l'aménagement de bâtiments dégradés.

X
0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.