Cimetière de Charly : la Métropole de Lyon revient en arrière et va aussi étudier d'autres sites

Cimetière de Charly : la Métropole de Lyon revient en arrière et va aussi étudier d'autres sites
LyonMag

Et si les habitants de Charly avaient gagné ?

Et si Bruno Bernard avait entendu la colère de cette petite commune du sud-ouest de la Métropole de Lyon ?

Ce mercredi après-midi, la collectivité a annoncé qu'une récente séance de travail entre le président écologiste et le maire de Charly Olivier Araujo avait permis de "remettre à plat le dossier relatif à la création d'un nouveau cimetière dans la Métropole de Lyon".

Le dossier Charly n'est pas abandonné, mais la Métropole s'engage à "lancer de nouvelles études des sites susceptibles d'accueillir un cimetière". D'autres communes vont donc être prospectées et il reviendra à Bruno Bernard de trancher.

La Métropole imposera un projet quoi qu'il arrive

Les deux élus se sont aussi mis d'accord sur l'avenir du site charlyrot de 14 hectares. Si le cimetière venait à s'y implanter progressivement, une partie serait réservée à un projet agricole pour redynamiser la production du territoire. Et si le cimetière se faisait ailleurs, ce serait alors l'intégralité des 14 hectares qui serait développé sur ce volet agricole.
Un compromis malin de la part des écologistes, qui ferment ainsi la porte aux projets parallèles du maire Olivier Araujo, qui souhaitait faire construire un complexe sportif et une zone artisanale.

Pour rappel, à cause de la saturation à venir des différents cimetières de l'agglomération, la Métropole avait choisi Charly pour accueillir le prochain site. Ce qui aurait entraîné la destruction d'un bois et de terres agricoles. En contrepartie, la collectivité promettait de développer davantage les transports en commun pour mieux desservir Charly. Début septembre, une manifestation avait réuni une centaine de personnes opposées. Une pétition en ligne a également recueilli près de 30 000 signatures. Le cimetière était rapidement devenu l'un des symboles de la grogne des maires des petites communes face aux écologistes, conduisant à la menace d'un Métropolexit. LyonMag avait consacré la Une de son mensuel d'octobre à la révolte de l'Ouest lyonnais.

"Un rapport étroit avec les territoires"

"Je me réjouis de la décision prise par le Président de la Métropole de remettre à plat ce projet et de relancer les études des sites susceptibles d’accueillir un cimetière Métropolitain, a réagi Olivier Araujo dans un communiqué de presse. Nous avons fait le choix de porter conjointement un programme agricole fort. La Commune de Charly et les Charlyrots sont toujours force de proposition lorsqu’ils sont associés aux décisions qui les concernent".

De son côté, Bruno Bernard estime qu'il "est indispensable que nous puissions lancer rapidement la construction d’un nouveau site, que nous souhaitons fortement paysagé. Mais ce projet doit s’élaborer dans un rapport étroit avec les territoires. C’est que nous faisons pour ce projet à vocation métropolitain, comme pour les autres sur l’ensemble de la Métropole de Lyon".

X
10 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Tatin le 11/11/2021 à 18:35

Cela risque d' être comme pour tous le reste : quand à l'Ouest c'est non, les élus refilent le paquet à l'Est. Il faudrait que l'inhumation soit l'exception et la crémation la règle. J'ai ouïe dire que pour certains élus EELV Le compostage pouvaient revêtir certains avantages pour l'agriculture.

Signaler Répondre

avatar
glouglou le 11/11/2021 à 12:08

Il existe une solution au lieu d'enterrer à l'horizontal il faut enterrer à la verticale !

Signaler Répondre

avatar
Venividivinci le 11/11/2021 à 01:35

Écologiste il faut accepter le compostage HUMAIN...

Signaler Répondre

avatar
Deborahpiccolina le 10/11/2021 à 23:00

Au lieu de " construire " un nouveau cimetière il serait sans doute plus judicieux d entretenir ceux que nous avons notamment en faisant des constats d abandon sur les concessions délaissées ce qui permettrait de reprendre les emplacements....

Signaler Répondre

avatar
Venividivinci le 10/11/2021 à 22:14

Bravo aux ruraux .

Signaler Répondre

avatar
TTO69 le 10/11/2021 à 21:56

Une métropole dite "verte" qui veut favoriser à la fois la production locale (notamment pour les cantines scolaires), sanctuariser tjrs plus d'espaces verts ou agricoles et qui en même temps veut sacrifier 14ha de terre agricole pour un cimetière... c etait un non sens absolu !!!
Cette reconsideration du lieu du futur cimetière metropolitain va donc dans la bonne direction. Ce futur cimetière paysager e pourrait- il pas être l occasion de renaturaliser (et dépolluer probablement par la même occasion) une friche industrielle ? Ce choix, pour une métropole dite verte, serait d une logique absolue et renconterait très probablement l approbation de la commune concernée et des riverains.

Signaler Répondre

avatar
Kev69 le 10/11/2021 à 19:23

Il n'y a pas assez de friches et de terrains appartenant à la ville de Lyon ou à la métropole ? Ah, oup's pardon, j'avais oublié... Ca ferait trop de manque à gagner pour les gros projets immobiliers !

Signaler Répondre

avatar
simplementcitoyen le 10/11/2021 à 18:58

Enfin ils vont essayer de réfléchir avant ! mais rien nous assure d'une logique dans le futur. c'est dingue le nombre d’élus qu'on paie bien avec l’argent public et qui sont pas à la hauteur ou servent à rien de plus en plus, vivement le ménage de fait.

Signaler Répondre

avatar
Veilleur de vie le 10/11/2021 à 18:28
Ex Précisions a écrit le 10/11/2021 à 17h11

Mr Bernard va devoir trouver à Lyon - Villeurbanne - Vaulx en Velin - Vénissieux. En dehors de leurs potes ça va être difficile.
En même temps il risque de perdre des électeurs dans la commune choisie...
La crémation bien polluante il n'y a que çà pour désengorger les cimetières.

D accord avec vous tant pis pour les religions, adieu la résurrection

Signaler Répondre

avatar
Ex Précisions le 10/11/2021 à 17:11

Mr Bernard va devoir trouver à Lyon - Villeurbanne - Vaulx en Velin - Vénissieux. En dehors de leurs potes ça va être difficile.
En même temps il risque de perdre des électeurs dans la commune choisie...
La crémation bien polluante il n'y a que çà pour désengorger les cimetières.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.