Thaïs d'Escufon, l'ancienne porte-parole de génération identitaire, agressée et séquestrée à Lyon

Thaïs d'Escufon, l'ancienne porte-parole de génération identitaire, agressée et séquestrée à Lyon
dr

Les faits se sont produits ce mardi 7 décembre.

Thaïs d'Escufon, ancienne porte-parole du mouvement d'extrême droite Génération Identitaire récemment dissous en Conseil des Ministres, a affirmé sur les réseaux sociaux avoir "manqué vivre le pire". En effet, la Toulousaine a assuré avoir été "séquestrée une demi-heure par un migrant d'origine tunisienne qui a cherché à me (la, ndlr) violer".

Sur son canal Telegram, la jeune femme âgée de 22 ans a témoigné : "il s’est introduit chez moi alors que j’avais mes écouteurs, je ne l’ai pas entendu arriver dans mon dos. Tout s’est passé si vite, il a fermé la porte et pris la clé que j’avais mise dans la serrure. Je me suis retrouvée seule avec cet homme, enfermée".

"Il me demande s’il a sa chance avec moi, je lui réponds que non. Il veut m’embrasser, je me débats, il réussit à un moment à m’effleurer les lèvres. Je pleure, je lui dis de partir. Il me dit d’attendre, qu’il va me demander quelque chose mais je suis en panique, il me tient les poignets. En me tenant les poignets, il me fait m’asseoir sur le pouf à côté de la porte, je lui dis de partir et il me dit de le sucer. Et là, prise de panique, je pleure de plus belle, je suis terrorisée. Il me lâche, je me lève d’un bond, j’arrive à ouvrir la gâche de la porte et le pousser dehors, il part à gauche et je referme vite", a-t-elle poursuivi.

Un peu plus tard, Thaïs d'Escufon a décidé d'aller porter plainte. Elle a d'ailleurs publié une partie du procès-verbal sur les réseaux sociaux pour appuyer ses arguments. Contactée par Libération, la présumée victime a indiqué que les faits ne se sont pas produits à Toulouse mais dans une ville où elle a ses habitudes.

Toujours selon le quotidien national, la plainte a été déposée à Lyon dans la foulée. Le procureur de la République a ainsi confirmé qu'"une enquête a été ouverte par le parquet de Lyon des chefs d’agression sexuelle, violation de domicile et harcèlement sexuel et a été confiée à la sûreté départementale du Rhône".

X
0-50 sur 98 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Peine perdue le 15/12/2021 à 16:24
Carabosse a écrit le 15/12/2021 à 15h23

Caluire*

"Les faits se sont passés à Lyon"

→ du coup au moins vous admettez que des "faits" se sont possiblement "passés".

C'est déjà une avancée.

Qu'elle soit identitaire ou non je m'en fiche. Qu'elle dise qu'il soit tunisien ou pas je m'en fiche. Si les faits sont avérés, elle doit être défendue et c'est tout. Si elle ment, elle sera punie (une jeune ado s'est faite punir récemment pour accusations imaginaire n'est-ce pas). Donc avant de vous faire juge, attendez le déroulement de l'enquète des professionnels.

C'est une mytho, rien n'est cohérent dans son récit et les poursuites pour dénonciations de faits imaginaires ne vont pas tarder, je vous le garantie !

Signaler Répondre

avatar
Carabosse le 15/12/2021 à 15:23
Carabosse a écrit le 15/12/2021 à 15h17

à oui, à Bellecour ou la Guillotière, il y a des caméras partout. Mais c'est loin d'être le cas de toute la ville. Et, un tunisien illégal à Lyon, ça ne me surprendrait pas plus que ça, en ayant rencontré plus d'un (même à Calorie, Villefranche, etc.).

Caluire*

"Les faits se sont passés à Lyon"

→ du coup au moins vous admettez que des "faits" se sont possiblement "passés".

C'est déjà une avancée.

Qu'elle soit identitaire ou non je m'en fiche. Qu'elle dise qu'il soit tunisien ou pas je m'en fiche. Si les faits sont avérés, elle doit être défendue et c'est tout. Si elle ment, elle sera punie (une jeune ado s'est faite punir récemment pour accusations imaginaire n'est-ce pas). Donc avant de vous faire juge, attendez le déroulement de l'enquète des professionnels.

Signaler Répondre

avatar
Carabosse le 15/12/2021 à 15:17
Apprendre à lire a écrit le 15/12/2021 à 14h49

Les faits se sont passés à Lyon.
Vous avez que ça à faire de défendre cette mytho ?

à oui, à Bellecour ou la Guillotière, il y a des caméras partout. Mais c'est loin d'être le cas de toute la ville. Et, un tunisien illégal à Lyon, ça ne me surprendrait pas plus que ça, en ayant rencontré plus d'un (même à Calorie, Villefranche, etc.).

Signaler Répondre

avatar
Carabosse le 15/12/2021 à 15:14
Apprendre à lire a écrit le 15/12/2021 à 14h49

Les faits se sont passés à Lyon.
Vous avez que ça à faire de défendre cette mytho ?

Je vous retourne la question, n'avez vous que ça à faire que de la descendre et de la traiter de mytho ?

Oui en effet erreur de ma part les faits se seraient passés à Lyon.

Pour connaitre les 2 villes et y avoir vécu (Lyon et Toulouse) mes propos ne changent pas. La vidéo-surveillance est loin de couvrir toute la ville à Lyon et de toute façon contrairement à ce que prétendait un autre intervenant (peut-être vous ? je l'ignore), comme quoi son frère de la sécurité civile "n'aurait constaté aucune personne louche dans la rue de la présumée victime pendant toute la nuit", les faits se seraient passés en matinée. Après une séance de sport, donc on peut imaginer que ce soit aux environs de 10h.

Donc qu'elle mente ou non, il y a au moins un autre mytho dans ce topic.

Je ne la défends pas, je dis que, si les faits sont avérés, qu'elle soit une identitaire ou pas ne devrait pas entrer en ligne de compte, au même titre que certains de ses propos (Thaïs d'Escufon) sont déplacés et que je ne suis pas sur ses positions.

Encore une fois, s'il n'avait pas été une militante des identitaires, personne n'aurait remis en question son témoignage, c'est ça qui me dérange.

Que l'enquête suive son cours et on en reparlera. Vous dites que c'est une mytho, moi je dis, si elle est vraiment victime, l'auteur doit être puni, qu'elle soit identitaire ou pas, qu'il soit tunisien ou pas.

Signaler Répondre

avatar
Apprendre à lire le 15/12/2021 à 14:49
Carabosse a écrit le 15/12/2021 à 14h29

D'après ce qu'elle a dit, il a récupéré les mégots et les a mis dans une boite qu'il a aussi récupéré dans la poubelle (surement une boite de yaourt, ou un truc comme ça) en précisant "je suis paranao". Il l'aurait même forcée de laver le verre d'eau qu'elle lui a servi devant lui.

Mais bon, il devrait bien y avoir des empreintes, en toute logique, sur la poignée, le téléphone, les clefs, je ne sais pas moi, quelque chose.

Après, s'il n'est pas enregistré dans les fichiers en France, très peu de chance de retrouver le "bonhomme".

Après il y a toujours les caméras de surveillance mais bon, elles ne couvrent pas toutes les rues de Toulouse loin de là, et quand bien même, nous n'avons pas de systèmes de reconnaissance faciale aussi efficaces que les chinois, malheureusement (sans parler de l'usage qu'ils en font).

Les faits se sont passés à Lyon.
Vous avez que ça à faire de défendre cette mytho ?

Signaler Répondre

avatar
Carabosse le 15/12/2021 à 14:29
bullit a écrit le 10/12/2021 à 00h00

La police scientifique a dû récupérer les mégots des cigarettes et là la police pourrait retrouver l’auteur de cette agression si bien sûr il a un casier judiciaire ou sur FNEAG voilà et là elle pourra le reconnaître ou pas mais sérieux c’est vraiment des merde ont ne touche pas à une femme sérieux

D'après ce qu'elle a dit, il a récupéré les mégots et les a mis dans une boite qu'il a aussi récupéré dans la poubelle (surement une boite de yaourt, ou un truc comme ça) en précisant "je suis paranao". Il l'aurait même forcée de laver le verre d'eau qu'elle lui a servi devant lui.

Mais bon, il devrait bien y avoir des empreintes, en toute logique, sur la poignée, le téléphone, les clefs, je ne sais pas moi, quelque chose.

Après, s'il n'est pas enregistré dans les fichiers en France, très peu de chance de retrouver le "bonhomme".

Après il y a toujours les caméras de surveillance mais bon, elles ne couvrent pas toutes les rues de Toulouse loin de là, et quand bien même, nous n'avons pas de systèmes de reconnaissance faciale aussi efficaces que les chinois, malheureusement (sans parler de l'usage qu'ils en font).

Signaler Répondre

avatar
Carabosse le 15/12/2021 à 14:23

Après je ne nie pas que la récupération politique de son agression est déplacée (les statistiques sur le plateau de TPMP), mais bon, il faut bien admettre que son agression, si elle est vraie, ne peut que la conforter dans ses opinions politiques, et vu que c'est une militante, évidemment qu'elle s'en sert. Enfin c'est de la logique psychologique humaine de base.

Cela dit, le fait qu'elle est déclaré que l'homme est tunisien, c'est parce qu'il lui a dit. Dans n'importe quelle audition de police suite à une agression, on vous demande une description de votre agresseur (les policiers ou gendarmes font d'ailleurs très attention aux mots qu'ils emploient) et ils demandent toujours si l'agresseur(e) semble d'origine européenne/caucasienne/blanche, maghrébine/moyen-orientale, asiatique, africaine ou "noire".

En l'occurrence, le type lui aurait dit qu'il est tunisien, donc elle l'a dit, pas lieu de s'offusquer de cela. C'est normal.

Signaler Répondre

avatar
Carabosse le 15/12/2021 à 13:36
AreYouKiddingMe007 a écrit le 10/12/2021 à 00h31

Franchement, au delà des vraies victimes d'agressions sexuelles, à mon humble avis, j'ai du mal à croire à son histoire...!!!
Effectivement, j'ai suivi son histoire dans TPMP et honnêtement ça sent monté de toute pièce!!
La nana raconte sa présumé agression toute tremblante certes...mais, il ya des éléments dans son comportement et son histoire qui ne tiennent pas la route!
Porte soit disant "verrouillée", "l'agresseur" avait soit disant les clefs....et d'un seul coup, elle arrive à ouvrir la porte??!!!???
Comment peut-elle affirmer que cet migrant??
Et le bouquet final, c'est après son monologue..et par le saint esprit, elle retrouve ses esprits et part en croisade avec ses convictions envers les émigrés, ses idées farfelues sur les étrangers!!!
Honnêtement, si elle s'est fait réellement agressée, j'espère que la personne sera punie mais, une part de moi a dû mal à y croire...
Sérieusement, qu'en pensez-vous ???

Avez vous bien regardé son témoignage ?

Il est rentré lorsqu'elle venait d'ouvrir sa porte en rentrant chez son amie après sa séance de sport matinale, suite à quoi il lui a pris les clefs des mains, ainsi que son téléphone.

Elle n'a jamais dit que c'était un "migrant" mais que c'était un tunisien, qui était en France depuis 1 an et demi et qui avait eu une "femme" - en Allemagne (car il le lui a dit) et qu'il s'appelle Hamza.

Si ça avait été, je sait pas moi, Cécile Duflot, Sandrine Rousseau ou Sibeth Ndiaye ou mêmeValérie Pécresse, qui avait été agressée (bon c'est clair que c'est moins probable), personne n'aurait remis leur parole en questions.

Signaler Répondre

avatar
Carabosse le 15/12/2021 à 13:29
pfff ..... a écrit le 15/12/2021 à 12h18

les idiots seraient de sorties ?
les infos auraient de toute façon transpirées sur les médias publics ou les réseaux sociaux !
et si cette histoire n'est que pure fiction, pour sûr que je reviendrais vers vous.
mais bon, attendons la fin de l'instruction.

Pas de problème. Je note la tendance à l'insulte quand même.

De toute façon l'agression (présumée) s'est déroulée le matin "après sa séance de sport", pas la nuit, donc soit vous racontez n'importe quoi, soit c'est votre frère qui vous a raconté n'importe quoi. Qui mytho ne dans cette histoire ? Quelqu'un, en tous les cas.

Que l'enquête suive son cours et si c'est vrai, que cette jeune femme de 22 ans soit d'extrême droite, d'extrême gauche, de LFI ou de LR, le PS etc., rien ne justifie ce genre d'agression, et si elle est avérée, j'espère que des empreintes ou des traces ADN seront retrouvées et que surtout ce monsieur soit retrouvé et puni comme il se doit.

Signaler Répondre

avatar
Carabosse le 15/12/2021 à 13:18
oui c'est vrai ça, pourquoi?? a écrit le 10/12/2021 à 19h53

Parce qu' elle est une militante identitaire, parce qu'elle est une blogueuse/influenceuse identitaire, qu' elle fait de la propagande d'extrême droite et que quand elle vient a Lyon c' est pour fréquenter les identitaires de la Traboule.
Spoiler: malgré leur dissolution officielle, les identitaires sont toujours actifs et ils ont gardé leur local 5 Montée du Change.
Cela constituerait une raison d' enquêter sur une reconstitution de Ligue dissoute, délit punissable par la loi, si le ministère de l' intérieur ne regardait pas ailleurs.

Les Identitaires (ex-Bloc Identitaire, créé en 2002, renommé en 2009 à l'occasion de la transformation du groupe "active prop" en parti politique) est toujours actif légalement.

Le mouvement de jeunesse militant/activiste Génération Identitaire s'en est séparé en 2016, suite à des divergences de méthode, et 3 ans après le départ de Arnaud Gouillon, qui s'était présenté aux élections présidentielles 2012 pour le BI lorsqu'il avait 24 ans.

Génération Identitaire, ex groupe militant et activiste pratiquant l'active-prop a été dissout et n'est plus actif.

Le parti Les Identitaires n'a pas été dissout et leur siège officiel est à Nice, leur président étant toujours Fabrice Robert. Ils sont considéré plus à droite que le FN traditionnel mais maintenaient des liens à l'époque de JMLP. C'est d'ailleurs pour laisser la place au FN et le manque de signatures qui a poussé le BI à se retirer des élections 2012.

Le local des identitaires lyonnais (une ville très active tant sur le militantisme d'extrême-droite ou d'ultra-gauche), montée du Change dans le vieux Lyon, regroupaient 3 associations identitaires, 1 seule sur les 3 a été dissoute (et des procédure d'appels sont en cours). Donc il est logique que leur local n'ait pas été fermé, les 2 autres associations n'ayant pas été dissoutes (le bar associatif La Traboule, et le club de "boxe identitaire" l'Agogée).

Notons que le local des "antifas" à la guillotière, dite la GALE (Groupe Antifas Lyon et Environs) n'a jamais été inquiété alors qu'il est connu de tous que des deals en tous genres, menaces et racket des commerçants de la Guillotière sont des secrets de polichinelles dans le coin et en émanent directement… Mais… L'omerta des extrêmes...

Qu'on aime ou non ces gens, il faut tout de même être précis dans les infos qu'on relaie.

Par ailleurs, avant d'être une "identitaire", il s'agit d'une jeune femme de 22 ans, et ell est (présumée) victime de violation de domicile, séquestration, puis tentative d'agression sexuelle. Une jeune femme de 22 ans, qui, si ça s'est passé comme elle l'a raconté, devait être terrorisée.

Un peu de respect pour les personnes, quelque soient leurs bords politique, c'est la base de la civilité.

Signaler Répondre

avatar
Carabosse le 15/12/2021 à 12:36

Elle ne vit pas sous pseudonyme, mais sous son nom de convenance, ce qui est très pratique et utilisé par les gens qui ont un nom long et/ou compliqué à prononcer. Son nom complet et est public : Anne-Thaïs du Tertre d'Escœuffant.

J'ai aussi un nom à rallonge et utilise une forme raccourcie par commodité (surtout que je vis à l'étranger, dans un pays asiatique, et je vous assure qu'avoir un nom à rallonge n'est vraiment pas pratique quand on voyage).

Le fait qu'elle fût porte parole de feu GI n'est ni une raison, ni une excuse, ni un prétexte pour qu'un homme agresse une jeune femme de 22 ans (à priori il ne savait même pas qui elle était).

Signaler Répondre

avatar
Carabosse le 15/12/2021 à 12:22
Même avis que vous a écrit le 10/12/2021 à 07h30

C'est vrai que le côté tremblant lorsqu'elle racontait l'agression, semblait joué. Bien joué. Et d'un coup elle brandissait ses chiffres. Le regard sûr. Plus une trace de crainte ou de peur. Si elle a vraiment été agressée courage à elle. Et si c'est Fake courage a elle aussi parce que ça ne va pas être drôle.

Elle a un passif de militante depuis des années et a affronté des situations à stress assez souvent. Elle a raconté son histoire et moi, ça ne me paraît pas joué. J'ai vécu des choses pas matantes et c'est vrai qu'au moment même ou on en parle, les émotions sont parfois dure à contrôler. Par contre on peut très bien se contrôler, passer à un autre sujet de façon tout à fait stoïque. Par contre, je ne pense pas que ses tremblements étaient surjoués. Même Delormeau qui était à côté d'elle (qui n'est pas vraiment du bord politique de Thaïs D'Escufon), a ressenti qu'elle ne survolait pas. Chacun à ses propres façon d'extérioriser ses réaction émotionnelles.

Signaler Répondre

avatar
bull Rider le 15/12/2021 à 12:19
Les mythomanes de la MARINE a écrit le 10/12/2021 à 13h28

Le mensonge et la manipulation sont propre aux militantes d’extrême-droite.

et les militant(e)s d ultra gauche sont pas mieux . ;-)

Signaler Répondre

avatar
pfff ..... le 15/12/2021 à 12:18
Carabosse a écrit le 15/12/2021 à 12h06

N'importe quoi.

D'ailleurs, si c'était le cas, votre frère devrait aussi être poursuivi car il n'a pas le droit de vous transmettre ce genre d'informations.

les idiots seraient de sorties ?
les infos auraient de toute façon transpirées sur les médias publics ou les réseaux sociaux !
et si cette histoire n'est que pure fiction, pour sûr que je reviendrais vers vous.
mais bon, attendons la fin de l'instruction.

Signaler Répondre

avatar
Carabosse le 15/12/2021 à 12:06
Petit breton a écrit le 09/12/2021 à 23h04

C'est une mytho : mon frère travaille à la sécurité publique et il s'avère qu'il y a plusieurs caméra qui filment la rue de la pseudo-victime : aucun passage d'un individu du type décrit par la victime de toute la nuit...
Le procureur envisage déjà des poursuites pour dénonciation de faits imaginaires.

N'importe quoi.

D'ailleurs, si c'était le cas, votre frère devrait aussi être poursuivi car il n'a pas le droit de vous transmettre ce genre d'informations.

Signaler Répondre

avatar
Carabosse le 15/12/2021 à 12:03
Nixou a écrit le 12/12/2021 à 15h29

C'est bizarre d'agresser quelqu'un et de lui donner son prénom?

C'est pourtant simple, elle a décrit la scène qui a duré environ 1/2h sur TPMP il y a quelques jours, vous pourrez écouter son témoignage. La tentative d'agression n'à eu lieu qu'à la toute fin de la séquence. Avant, il a pénétré chez elle "parce qu'il était poursuivit". Pour la rassurer (car il s'agit d'une violation de domicile et de séquestration, et d'un homme face à une femme de 22 ans), il lui parlait en mode "tranquille". Il disait qu'il ne resterait que 5 min… puis juste 10min de plus, et encore 10 min… etc. Il lui a dit son prénom, lui a raconté son histoire, lui a dit que c'était un tunisien qui n'avait pas de papiers. Alors "migrant" n'est peut être pas le bon mot, mais immigré illégal, il semble qu'il le lui ait tout simplement dit.

Signaler Répondre

avatar
Nixou le 12/12/2021 à 15:38
Apollon69 a écrit le 09/12/2021 à 20h10

Je suis sidérée par les commentaires haineux et jaloux de personnes qui devraient bien voir un psy.
Moi je la crois pour la simple et bonne raison que les villes sont remplies de dingues !

Souhaitons le bien et un prompt rétablissement à cette jeune femme.

En parlant de psy je pense que vous devriez aller consulter! Car de voir des dingues partout ça relève de la psychiatrie.

Signaler Répondre

avatar
Nixou le 12/12/2021 à 15:29
Loops a écrit le 09/12/2021 à 19h55

Mdr comment elle c'est que c est un tunisienne sa sens le mensonge

C'est bizarre d'agresser quelqu'un et de lui donner son prénom?

Signaler Répondre

avatar
Nixou le 12/12/2021 à 15:26
Un peu capillotracté a écrit le 09/12/2021 à 15h26

Un peu étonnant quand même (elle ne s'enferme pas à clé dans son appart? ), et elle ne peut prouver ses dires puisque les mégots de cigarette auraient été récupérés, mais bon..
Ca pourrait aussi être une histoire de type qu'elle a invité chez elle, qui a été trop entreprenant et qu'elle a eu du mal à repousser...

Reste a savoir s'il y a des empreintes sur son téléphone?

Signaler Répondre

avatar
Nixou le 12/12/2021 à 15:21

Sachant qu'il lui a pris son téléphone porte est-il des gants sinon il devrait y avoir des empreintes?

Signaler Répondre

avatar
Joe le 11/12/2021 à 18:50
db269 a écrit le 10/12/2021 à 19h06

Pourquoi présenter cette demoiselle comme ancienne membre de génération identitaire et parler d'extrême droite ?

Anne-Thaïs du Tertre d’Escœuffant, dite Thaïs d’Escufon a été condamnée le 16 juin 2021 à Saint-Gaudens (Haute-Garonne) à deux mois de prison avec sursis pour «injures publiques», elle avait «stigmatisé» les migrants dans une vidéo YouTube publiée le 21 janvier 2021.

Signaler Répondre

avatar
Vx le 11/12/2021 à 17:10
Joe a écrit le 10/12/2021 à 16h05

MAIS... Y a_t-il eu réellement agréssion ? Ou est ce encore une parodie de l'extrême droite (victimisation...) pour prendre la tribune ? A SUIVRE...

Je mets sur une piécette sur le fake. Arriver à rentrer alors que la clef est dans la serrure ? Ensuite tu rouvres la porte, et tu arrives à pousser le mec dehors ? très fort(e). On verra ce que dit l'enquête.

Signaler Répondre

avatar
kevmeh le 11/12/2021 à 16:37
1936 a écrit le 11/12/2021 à 15h34

je la crois, les féministes ne cessent de répéter qu'il ne faut pas mettre en cause la parole des victimes, car c'est un des mécanismes qui permettent à une forme de tolérance de ces violences de se perpétuer
j'ai du mal à comprendre, par contre, comment elle a réussi à découvrir la nationalité et le statut légal de son agresseur pendant son agression...

Elle est restée quasiment 30 min avec sopn agresseur, et ils ont échangés pendant tout ce temps.

Signaler Répondre

avatar
1936 le 11/12/2021 à 15:34

je la crois, les féministes ne cessent de répéter qu'il ne faut pas mettre en cause la parole des victimes, car c'est un des mécanismes qui permettent à une forme de tolérance de ces violences de se perpétuer
j'ai du mal à comprendre, par contre, comment elle a réussi à découvrir la nationalité et le statut légal de son agresseur pendant son agression...

Signaler Répondre

avatar
Alpha le 11/12/2021 à 03:33

Dans cètte affairre de moeurs,la procédure de plainte èxige un èxamen à l'hopital pour faire constaté,par un médecin
lès blèssures et la délivrance d'une itt.Intèrruption temporaire de travail,supérieure à 8 jours sauf èrreur.Pour que
la plainte soit prise en compte.C'èst idèm pour la procédure de viol,et pour constaté matérièllement,lès traces adn
et lès violences sèxuèlles avérées.Hors dans cètte affairre,d'agrèssion sèxuèlle cela n'èst pas relaté,par la victime.
Egalement le fait de passer dans lès médias,pour relaté en public,ce délit d'agrèssion sèxuèlle en tant que victime
peut ètre contre-productif et nuire à l'enquète.Car il y a le risque,que le mis en cause concèrné,prènne la fuite
hors du tèrritoire national sachant que une plainte,a été déposé contre lui et se sachant activement rechèrché.
Pour la précision:Une agrèssion sèxuèlle,èst un délit,et le viol un crime passible de la cour d'assise.

Signaler Répondre

avatar
toutou le 10/12/2021 à 21:00

Dis moi Thaïs, Yannick Agnel en garde à vue pour viol sur mineur,rassure Yannick est bien tunisien car je me posais la question.Merci Thaïs de me le confirmer.

Signaler Répondre

avatar
oui c'est vrai ça, pourquoi?? le 10/12/2021 à 19:53
db269 a écrit le 10/12/2021 à 19h06

Pourquoi présenter cette demoiselle comme ancienne membre de génération identitaire et parler d'extrême droite ?

Parce qu' elle est une militante identitaire, parce qu'elle est une blogueuse/influenceuse identitaire, qu' elle fait de la propagande d'extrême droite et que quand elle vient a Lyon c' est pour fréquenter les identitaires de la Traboule.
Spoiler: malgré leur dissolution officielle, les identitaires sont toujours actifs et ils ont gardé leur local 5 Montée du Change.
Cela constituerait une raison d' enquêter sur une reconstitution de Ligue dissoute, délit punissable par la loi, si le ministère de l' intérieur ne regardait pas ailleurs.

Signaler Répondre

avatar
db269 le 10/12/2021 à 19:06

Pourquoi présenter cette demoiselle comme ancienne membre de génération identitaire et parler d'extrême droite ?

Signaler Répondre

avatar
zidentitaireuuuhhhh le 10/12/2021 à 18:59

On l'a pas entendu au sujet de son amis au cigare avec qui elle tourne des vidéos (un autre pseudo patriote identitaire) qui à agressé Alice Cordier cette semaine (une enquête est ouverte) ! Alice Cordier (pseudo patriote identitaire féministe) se prend une grosse tarte par un mec qui ressemble à musclor, pas par un étranger, par un type de leur "famille". Ils sont si pathétiques.

Signaler Répondre

avatar
Joe le 10/12/2021 à 16:05
Bob a écrit le 10/12/2021 à 06h36

La justice, elle est (devrait être) la même, qu'on soit de droite ou de gauche.
L'agresseur, doit (devrait) être sanctionné avec la même sévérité qu'il soit de droite ou de gauche, qu'il soit riche ou pauvre, qu'il soit français ou étranger.
Si l'agresseur est étranger, après sa peine, il devrait être expulsé.
C'est comme ça que ça marche dans de nombreux pays, il faut que ce soit comme ça en France.

MAIS... Y a_t-il eu réellement agréssion ? Ou est ce encore une parodie de l'extrême droite (victimisation...) pour prendre la tribune ? A SUIVRE...

Signaler Répondre

avatar
Mensonge et tradition le 10/12/2021 à 13:31
Les mythomanes de la MARINE a écrit le 10/12/2021 à 13h28

Le mensonge et la manipulation sont propre aux militantes d’extrême-droite.

La justice les connaissent, pas d’angoisses.

Signaler Répondre

avatar
Les mythomanes de la MARINE le 10/12/2021 à 13:28
Cateh a écrit le 10/12/2021 à 09h39

Le tribunal médiatique te gênes seulement quand ça concerne tes semblables,n’est ce pas?

Le mensonge et la manipulation sont propre aux militantes d’extrême-droite.

Signaler Répondre

avatar
Monster le 10/12/2021 à 13:19
La part des choses a écrit le 10/12/2021 à 10h10

Pas la peine de s'énerver, surtout que personne ici n'a été témoin de cette affaire.
Je me bornerai à dire que le site actu17 donne plus de détails sur cette affaire, la rendant plus crédible.
Maintenant si c'est inventé et que les caméras de surveillance le prouvent, comme dit le beau-frère de l'ami du grand oncle (sur ce forum) de celui qui visionne les caméras de surveillance... ça va vite être plié.
Pour aller témoigner à TPMP, tout en étant GI, et dénonçant les méfaits d'un "profil minoritaire", faut avoir du cran, reconnaissons-le.

Non pas du cran simplement être raciste

Signaler Répondre

avatar
Non... le 10/12/2021 à 12:07
Petit breton a écrit le 09/12/2021 à 23h04

C'est une mytho : mon frère travaille à la sécurité publique et il s'avère qu'il y a plusieurs caméra qui filment la rue de la pseudo-victime : aucun passage d'un individu du type décrit par la victime de toute la nuit...
Le procureur envisage déjà des poursuites pour dénonciation de faits imaginaires.

Il va témoigner donc ??

Signaler Répondre

avatar
BBthai le 10/12/2021 à 11:29
Cateh a écrit le 10/12/2021 à 09h39

Le tribunal médiatique te gênes seulement quand ça concerne tes semblables,n’est ce pas?

Non elle ment .. pourquoi? Elle a nettoyé le cendrier les mégots il récupère! Pour l ADN ! Il la toucher attraper son bras t la y’a pas de lADN? g été cambriolé g pu attrapé un mec au bras .. suite la police ma demander mon pull pour L ADN !! Et elle non !! Pipo

Signaler Répondre

avatar
La part des choses le 10/12/2021 à 10:10

Pas la peine de s'énerver, surtout que personne ici n'a été témoin de cette affaire.
Je me bornerai à dire que le site actu17 donne plus de détails sur cette affaire, la rendant plus crédible.
Maintenant si c'est inventé et que les caméras de surveillance le prouvent, comme dit le beau-frère de l'ami du grand oncle (sur ce forum) de celui qui visionne les caméras de surveillance... ça va vite être plié.
Pour aller témoigner à TPMP, tout en étant GI, et dénonçant les méfaits d'un "profil minoritaire", faut avoir du cran, reconnaissons-le.

Signaler Répondre

avatar
corvetteC8R le 10/12/2021 à 10:03

tant qu'il ne s'agit pas de l'extrême gauche ou d'une anti fa pas de vague...certains s'en réjouissent et c'est minable

Signaler Répondre

avatar
Lerac le 10/12/2021 à 09:57

Le racisme pousse à faire et a dire ,tout et n’importe quoi,apparemment !!

Signaler Répondre

avatar
Cateh le 10/12/2021 à 09:39
Hildegonde a écrit le 10/12/2021 à 09h01

Le tribunal médiatique est au rendez-vous !
Parce qu'elle est blanche jolie et appartient à GI elle est forcément "mytho"....
Une enquête est en cours point barre.
Quant à l' oncle du grand-père dont le filleul a vu l'ours.......

Le tribunal médiatique te gênes seulement quand ça concerne tes semblables,n’est ce pas?

Signaler Répondre

avatar
Correction le 10/12/2021 à 09:20
bolkian a écrit le 10/12/2021 à 07h42

Lyonmag relatait il y a pas longtemps l'histoire d'un autre leader de Génération Identitaire qui s'était pris des "wallah on va te tuer!" après avoir osé demander de faire moins de bruit, à Villeurbanne il me semble. Au troisième qui se fait agresser avant les présidentielles j'y croirai plus du tout.

C est pas un GI, mais un LR… et ça s est passé au pied de son immeuble sans que les flics ne se déplacent

Signaler Répondre

avatar
Mag le 10/12/2021 à 09:13
AreYouKiddingMe007 a écrit le 10/12/2021 à 00h31

Franchement, au delà des vraies victimes d'agressions sexuelles, à mon humble avis, j'ai du mal à croire à son histoire...!!!
Effectivement, j'ai suivi son histoire dans TPMP et honnêtement ça sent monté de toute pièce!!
La nana raconte sa présumé agression toute tremblante certes...mais, il ya des éléments dans son comportement et son histoire qui ne tiennent pas la route!
Porte soit disant "verrouillée", "l'agresseur" avait soit disant les clefs....et d'un seul coup, elle arrive à ouvrir la porte??!!!???
Comment peut-elle affirmer que cet migrant??
Et le bouquet final, c'est après son monologue..et par le saint esprit, elle retrouve ses esprits et part en croisade avec ses convictions envers les émigrés, ses idées farfelues sur les étrangers!!!
Honnêtement, si elle s'est fait réellement agressée, j'espère que la personne sera punie mais, une part de moi a dû mal à y croire...
Sérieusement, qu'en pensez-vous ???

J'en pense rien pour ma part, pour mettre déjà fait agressée c'est compliqué de raconter exactement ce qu'il s'est passé ou ce que l'on a ressenti, donc on tente d'être précis mais ça ne me choque pas que ça peut paraître flou et confus.

Pour ma part, je ne pense pas que l'on est le droit de juger si c'est réel ou pas ce genre d'affaire, tout comme je pense qu'elle n'aurait pas dû étaler ça en public dans l'immédiat, mais faire le buzz c'est leur commerce.

Signaler Répondre

avatar
Hildegonde le 10/12/2021 à 09:01

Le tribunal médiatique est au rendez-vous !
Parce qu'elle est blanche jolie et appartient à GI elle est forcément "mytho"....
Une enquête est en cours point barre.
Quant à l' oncle du grand-père dont le filleul a vu l'ours.......

Signaler Répondre

avatar
Human le 10/12/2021 à 07:46

Plus c'est gros plus ça passe, les gens sont tellement aveuglés par leurs sentiments qu'il y a plus de raisonnement.

Signaler Répondre

avatar
bolkian le 10/12/2021 à 07:42
dripoux69 a écrit le 09/12/2021 à 22h24

je veut pas mettre sa parole en doute mais j'ai pas tout compris il est rentré il a fermé la porte et pris la clé ........... j'arrive a crocheter la porte .... sans la clé bizarre même lupin aurait pas fait mieux elle est saine et sauve c'est l'essentielle

Lyonmag relatait il y a pas longtemps l'histoire d'un autre leader de Génération Identitaire qui s'était pris des "wallah on va te tuer!" après avoir osé demander de faire moins de bruit, à Villeurbanne il me semble. Au troisième qui se fait agresser avant les présidentielles j'y croirai plus du tout.

Signaler Répondre

avatar
Même avis que vous le 10/12/2021 à 07:30
AreYouKiddingMe007 a écrit le 10/12/2021 à 00h31

Franchement, au delà des vraies victimes d'agressions sexuelles, à mon humble avis, j'ai du mal à croire à son histoire...!!!
Effectivement, j'ai suivi son histoire dans TPMP et honnêtement ça sent monté de toute pièce!!
La nana raconte sa présumé agression toute tremblante certes...mais, il ya des éléments dans son comportement et son histoire qui ne tiennent pas la route!
Porte soit disant "verrouillée", "l'agresseur" avait soit disant les clefs....et d'un seul coup, elle arrive à ouvrir la porte??!!!???
Comment peut-elle affirmer que cet migrant??
Et le bouquet final, c'est après son monologue..et par le saint esprit, elle retrouve ses esprits et part en croisade avec ses convictions envers les émigrés, ses idées farfelues sur les étrangers!!!
Honnêtement, si elle s'est fait réellement agressée, j'espère que la personne sera punie mais, une part de moi a dû mal à y croire...
Sérieusement, qu'en pensez-vous ???

C'est vrai que le côté tremblant lorsqu'elle racontait l'agression, semblait joué. Bien joué. Et d'un coup elle brandissait ses chiffres. Le regard sûr. Plus une trace de crainte ou de peur. Si elle a vraiment été agressée courage à elle. Et si c'est Fake courage a elle aussi parce que ça ne va pas être drôle.

Signaler Répondre

avatar
toutou le 10/12/2021 à 06:44

elle est passé hier soir à la télé mais doit être atteinte de schizophrénie car elle passait du statue de victime à celui de militante d'extrême droite en une fraction de seconde et a avancé le chiffre que 14/100d'agressiins sexuelles était commise par des étrangers quid des 86/100 alors Je pense que ce qui lui est arrivé est vrai mais seul souci s'il s'agissait d'un blond aux yeux bleus prénommé Marc ou Jean-Pierre aurait elle également sur ce qui lui est arrivé.Courage à toutes les victimes et que la justice sanctionné très fortement ces délinquants peu importe leurs origines.

Signaler Répondre

avatar
Bob le 10/12/2021 à 06:36

La justice, elle est (devrait être) la même, qu'on soit de droite ou de gauche.
L'agresseur, doit (devrait) être sanctionné avec la même sévérité qu'il soit de droite ou de gauche, qu'il soit riche ou pauvre, qu'il soit français ou étranger.
Si l'agresseur est étranger, après sa peine, il devrait être expulsé.
C'est comme ça que ça marche dans de nombreux pays, il faut que ce soit comme ça en France.

Signaler Répondre

avatar
Olivier Variant le 10/12/2021 à 01:12

Marlène Schiappa va apporter son soutien ?

Signaler Répondre

avatar
AreYouKiddingMe007 le 10/12/2021 à 00:31

Franchement, au delà des vraies victimes d'agressions sexuelles, à mon humble avis, j'ai du mal à croire à son histoire...!!!
Effectivement, j'ai suivi son histoire dans TPMP et honnêtement ça sent monté de toute pièce!!
La nana raconte sa présumé agression toute tremblante certes...mais, il ya des éléments dans son comportement et son histoire qui ne tiennent pas la route!
Porte soit disant "verrouillée", "l'agresseur" avait soit disant les clefs....et d'un seul coup, elle arrive à ouvrir la porte??!!!???
Comment peut-elle affirmer que cet migrant??
Et le bouquet final, c'est après son monologue..et par le saint esprit, elle retrouve ses esprits et part en croisade avec ses convictions envers les émigrés, ses idées farfelues sur les étrangers!!!
Honnêtement, si elle s'est fait réellement agressée, j'espère que la personne sera punie mais, une part de moi a dû mal à y croire...
Sérieusement, qu'en pensez-vous ???

Signaler Répondre

avatar
Deo le 10/12/2021 à 00:27
Devise. a écrit le 09/12/2021 à 21h36

Avec la vertu pour guide et la fortune pour compagne, tout mon soutien à cette jeune femme.

Pas mieux.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.