Pour le début des partiels, l’université Lyon 1 fournira des masques FFP2 aux étudiants

Pour le début des partiels, l’université Lyon 1 fournira des masques FFP2 aux étudiants
Photo d'illustration - LyonMag

Ce lundi, c’est la rentrée à l’université Claude Bernard Lyon 1.

C’est aussi le début des partiels. Or, avec l’actuelle cinquième vague de l’épidémie de Covid-19 ainsi que les possibles contaminations liées au réveillon de la Saint-Sylvestre, la direction a souhaité prendre le moins de risques possibles.

Afin d’assurer le maintien des épreuves en présentiel, l’université annonce ce dimanche qu’elle sera en capacité de fournir à tous les étudiants des masques FFP2 à l’entrée de leurs épreuves. Et ce, dès ce lundi 8h. Plus de 30 000 masques ont été commandés "afin de ne leur faire prendre aucun risque lors des épreuves d’examens".

Toutefois, Lyon 1 rappelle qu’un étudiant contaminé ou cas contact sans schéma vaccinal complet ne doit pas se présenter aux épreuves et doit s’isoler. Par ailleurs, elle encourage "l’ensemble des étudiants à pratiquer un test de dépistage avant les épreuves d’examens".

Une session de substitution sera proposée aux étudiants soumis à l’isolement à cause du Covid-19.

Outre les masques FFP2, l’université proposera aussi dès ce lundi de se faire vacciner sur ses trois principaux campus. Les réservations des créneaux se font par téléphone ou sur le site de l’université.

X
7 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Bastien le 03/01/2022 à 22:21

Ce lundi 3 janvier, des examens de première année ont eu des examens et aucun masque FFP2 n'a été fourni ni aux étudiants ni aux surveillants.

Signaler Répondre

avatar
Bas les masques , c’est La bourrasque ..mdr. le 03/01/2022 à 09:11
PrixNobel2022 a écrit le 03/01/2022 à 08h47

Stupéfiant,après avoir porté nos bouts de tissus pendant 2 ans,on va passer aux masques qui ont des capacités filtrantes,la recherche évolue à vitesse grand V

Effectivement, même me BUZIN a reçue la ´LEGION d’Honneur ´ c’est pour dire , le prestige français.

Signaler Répondre

avatar
PrixNobel2022 le 03/01/2022 à 08:47

Stupéfiant,après avoir porté nos bouts de tissus pendant 2 ans,on va passer aux masques qui ont des capacités filtrantes,la recherche évolue à vitesse grand V

Signaler Répondre

avatar
ForceVerte le 02/01/2022 à 23:23

Bravo à l'université qui prend ses responsabilités. Certains devraient s'en inspirer !

Signaler Répondre

avatar
Mont Monnet le 02/01/2022 à 19:43

Et par la suite une combinaison étanche pour tout le monde ?

Signaler Répondre

avatar
semper prorsum le 02/01/2022 à 19:01

Il faut qu’il soit bien plaqué. Un bon ajustement signifie que la protection respiratoire crée un joint étanche avec la peau, qui ne laisse rien passer.Attention l’étanchéité du masque peut être corrompue par certaines caractéristiques de visage comme une barbe, une moustache, des cicatrices, des éruptions cutanées, des bijoux ou des coiffures. Et plusieurs heures avec un PFF2 c’est galère, pour en porter dans mon boulot plusieurs heures c’est chaud.

Signaler Répondre

avatar
valentin le 02/01/2022 à 18:04

Le simple masque "chirurgical" FFP1 est un masque destiné à lutter contre les grosses particules : pas de protection contre les micro et nanoparticules ! : donc peu utile contre l' inhalation de virus, sauf en cas d’épidémie pour éviter d’expulser soi-même les gouttelettes contaminées si on est malade. En effet, pour les masques selon leurs performances de filtration, la classe de filtration minimale est FFP2, destinée à protéger les voies respiratoires dans une atmosphère pouvant empêcher l'inhalation de poussières fines chargées de virus et autres agents infectieux : https://www.officiel-prevention.com/dossier/protections-individuelles/les-voies-respiratoires/equipements-individuels-de-protection-des-voies-respiratoires

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.