Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Me Bambanaste : “Toni Musulin est un homme de valeur”

Ses deux avocats ont tenu une conférence de presse, lundi, pour corriger le portrait du convoyeur, auteur de ce que l’on a appelé le casse du siècle au début du mois à Lyon. Selon eux, il n’a rien à voir avec le grand banditisme ou avec les réseaux mafieux d’Europe de l’Est comme cela a pu être dit. Ses avocats dénoncent également l’incarcération de Tony Musulin à la prison de Lyon-Corbas en tant que "détenu particulièrement surveillé". L'interview retranscrite sur Lyon Mag.

Lyon Mag : Quelle est la personnalité de Toni Musulin ?
Me Bambanaste : On a entendu beaucoup de choses sur la personnalité de Toni Musulin. On nous l’a présenté de diverses façons. Soit comme un membre de la mafia serbe, soit comme un individu irresponsable. Je crois, qu’à ce niveau là, le dossier est beaucoup plus complexe. La personnalité de Toni Musulin est beaucoup plus riche que cela. Nous ne sommes pas en présence d’un malfrat. Nous sommes en présence d’un homme qui, pendant de nombreuses années, a travaillé pour son employeur sans difficultés. Les faits qui lui sont reprochés aujourd’hui ont une explication qui n’est pas univoque. Cette explication sera peut être démontrée par le magistrat instructeur dans le cadre de l’information qui est ouverte. Nous attendons beaucoup des investigations qui seront menées par les enquêteurs, et nous allons demander à ce qu’une instruction équilibrée soit menée. D’un côté, le procureur de la République fera son travail, mais de l’autre, je peux vous garantir que la défense sera surmotivée pour que cette instruction soit aussi à décharge.

Est-ce que Toni Musulin a commencé à s’exprimer ?
Oui, je crois qu’il a commencé à verbaliser. Mais vous savez, une cavale, si on peut utiliser ce mot, c’est quelque chose de difficile. Une garde à vue, dans le cadre d’une telle procédure, est aussi très difficile. C’est un dossier exceptionnel, c’est une procédure totalement hors du commun. Je crois qu’il faut qu’il rassemble ses idées, je crois qu’il faut qu’il réfléchisse. Il répondra calmement aux interrogations du public, mais surtout du juge d’instruction. C’est au magistrat instructeur que nous réservons nos premières révélations.

«Garder le silence n’est pas la marque des voyous»

Quelles impressions a donné Toni Musulin sur sa personnalité ?

J’ai été surpris. On nous avait dit : «Attention, c’est un dur. En garde à vue, il n’a rien dit, il n’a rien lâché, il a utilisé les méthodes du milieu.» Puis, quand vous creusez un peu plus, vous vous rendez compte que vous êtes en présence d’un homme réfléchi. Il ne parle pas à tort et à travers. Comme je l’ai dit, le fait de garder le silence n’est pas la marque des voyous. c’est simplement le respect d’une des dispositions du code de procédure pénale.

Il semblerait qu’il ait un certain ressentiment auprès de son ancien employeur?
Pour le moment nous sommes au début de cette procédure. Mais c’est une piste intéressante à éclaircir pour Maître Cottet-Bretonnier et moi même. Il va falloir que l’enquête creuse dans cette direction. c’est en tout cas ce que nous demanderons au magistrat instructeur.

Vous a-t-il confié qu’il y avait un malaise avec son employeur ?

Je ne rentrerai pas dans les détails. c’est beaucoup trop tôt. Nos explications, nous les réservons à qui vous savez. Cette dimension de malaise au sein de son entreprise est peut être l’une des explications de ce dossier. En tout cas, les investigations permettront peut être de le démontrer.

«Toni Musulin reçoit des demandes en mariage»

Cela veut-il dire qu’il subissait des pressions, que sa situation s’est dégradée ?
Le monde des convoyeurs de fonds est un monde très particulier. C’est un monde où vous avez des hommes qui risquent leur peau au quotidien. Pour 1700 ou 1500 euros par mois, ou peut être moins, ils prennent des risques considérables. Je crois que cela joue sur le psychisme. Je crois que le personnel des entreprises de convoyage de fonds est très exposé. Ce personnel doit être pris en considération. C’est peut être là un des ressorts de ce dossier.

Avez-vous commencé à discuter avec Toni Musulin des 2,5 millions d’euros manquants ?

Je sais que c’est la question qui fascine. A titre personnel, je n’en sais rien. Ni moi, ni mon confrère ne savons quoi que ce soit sur ce point. Et puis, chacun son travail. C’est le travail du parquet. Alors, nous, nous ferons le nôtre, nous défendrons Mr Musulin. Pour le reste, allez taper à une autre porte.

Ce n’est pas forcément l’appât du gain qui l’a poussé à prendre cet argent ?

Ce serait tellement plus facile. Ça serait tellement confortable de dire que c’est l’appât du gain et que Toni Musulin est avide d’argent.Je crois que la réalité est tout autre. On est loin de ce portrait là, et c’est ce qui m’intéresse chez cet homme. C’est pour cela que véritablement, je vais le défendre avec beaucoup de coeur.



Tags : braquage | fourgon | transport fond | bambanaste |

Commentaires 1

Déposé le 24/11/2009 à 16h36  
Par Pan Bagnat Citer

Hé ben, le baveux qui nous donne des leçons de valeur en citant Musulin le moujik... Qu'il retourne manger des hérissons...

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.