Nouvel élément après le casse présumé de Toni Musulin

 Nouvel élément après le casse présumé de Toni Musulin

Selon Le Progrès, une adolescente de 18 ans, dont le convoyeur de fonds lyonnais nie être le père, a été agressée mardi matin dans une commune de Savoie.

Selon ses dires, elle aurait été ceinturée et frappée par un homme qui lui aurait déclaré qu’il en voulait à l’argent de son père. La jeune fille, victime d’hématomes, a finalement réussi à prendre la fuite. Toujours selon le quotidien lyonnais, la jeune victime a porté le nom Musulin pendant plusieurs années avant que le convoyeur ne conteste sa paternité. Il avait pourtant déclaré à son employeur avoir une fille. Par ailleurs, Toni Musulin serait sorti de son silence mercredi devant le juge d’instruction et déclaré qu’on lui avait volé les deux millions d’euros toujours portés manquant après le casse. Il affirme que cet argent a pu être volé dans le fourgon qu’il a abandonné ou dans le box de garage qu’il avait loué et où les neuf autres millions ont été retrouvés par les enquêteurs. Il explique son geste comme un acte de vengeance contre son entreprise. Rappelons qu’il a été mis en examen pour vol et tentative d’escroquerie.

Retrouvez l'interview de Me Bambanaste, l'avocat de Toni Musulin, parlant des 2,5 millions d'euros manquants.

Retrouvez l'interview de l'avocat de Samantha, la fille présumée de Toni Musulin.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.