Azouz Bégag : « Je préfère filer une place éligible aux colleurs d’affiches ! »

Azouz Bégag : « Je préfère filer une place éligible aux colleurs d’affiches ! »

Azouz Bégag réagit aux articles publiés sur notre site. Négociations entre le Modem et le PS, comptes de campagne, bisbilles internes, projet pour les Régionales… Voici ses réponses.

Une paire de chaussures de sport, un pantalon et un pull noirs, c’est dans la simplicité qu’Azouz Bégag accepte de nous rencontrer dans un café lyonnais. En entrant, il sert la main du serveur qu’il connait. Les deux hommes se tutoient. La place que nous lui avons réservé, dans une salle située au fond, ne lui convient pas. « Oh mais c’est triste ici ! On va se rapprocher des gens » lance-t-il. Il s’installe au milieu des clients. Aux banquettes libres, il préfère la chaise. Après maints appels restés sans réponse, nous voila enfin, assis à la même table. Il explique qu’il a ses « têtes » et qu’il ne répond pas à tous les journalistes… et encore moins à LyonMag, qu’il est censé ignorer depuis la liquidation de son ancien propriétaire et ami, Philippe Brunet-Lecomte, le fondateur de Mag2Lyon.

« Il y aura une liste et un mandataire administratif, n’en déplaise à monsieur Lafond ! »

Soit. Au-delà de ces considérations, il se doit d’apporter des précisions quant aux articles publiés sur notre site. Et de répondre à ses détracteurs : «je ne comprends pas Eric Lafond (1). D’un côté, il me descend en public, de l’autre il veut travailler avec moi. Maintenant, il fait tout pour que je libère une place sur ma liste. Je préfère filer une place éligible aux colleurs d’affiches ! ». Le ton est donné. « Quand, à notre niveau, je vois des déchirements fraternels, je ne vois pas ce qu’on pourra présenter d’original à nos militants. J’ai dit non à tous les privilèges et ce n’est pas aujourd’hui que je vais vendre la peau du Modem à Jean-Jack Queyranne ! Alors oui, il y aura une liste ainsi qu’un mandataire financier, n’en déplaise à monsieur Lafond » ajoute-t-il, désabusé. Néanmoins, Azouz Bégag maintient que Thomas Rudigoz est son conseiller technique spécial mais, selon un membre du bureau national du parti, « la seule nomination officielle est celle de Dominique Chambon en tant que directeur de campagne, qui a confié à Thomas Rudigoz la mission d’organiser les déplacements d’Azouz Bégag dans la région ». Les comptes de campagne d’Azouz Bégag devraient, selon lui, être établis dans une semaine.

Affaire portée au conseil national du Modem

Et l’offre politique dans tout ça ? « Ma stratégie est de restaurer la confiance et la proximité chez les électeurs. J’espère aller réveiller ceux qui ne vont pas voter. Je m’oppose fermement au cumul des mandats. Je m’engage à respecter cette philosophie avec mes amis politiques. Je vais donner la primeur aux militants et ils ont le pouvoir de dire non. Je veux aussi reprendre le débat sur l’identité nationale, en local, en tant que défendeur de l’identité Rhône-Alpine, explique l’ancien ministre à l’égalité des chances. Je vais créer des surprises sur mes listes ! ». Les adhérents éliront leur chef de file entre le 18 et le 21 décembre. Une partie gagnée d’avance. En janvier, ils voteront les listes. Azouz Bégag rencontrera ce soir les militants du Modem à Saint-Genis Laval, avant de se rendre en Savoie et en Haute-Savoie les 17 et 18 décembre. La guerre fratricide qui oppose le clan d’Azouz Bégag à celui d’Eric Lafond devrait se régler prochainement au conseil national du Modem. C’est le chef de clan, François Bayrou, et les membres du bureau qui trancheront. Le nom d’Anne-Sophie Condemine sera aussi évoqué, sans plus de précisions pour le moment.

Abdelwahid Djaballah


(1) Vice-président du Modem et candidat aux Régionales

X
22 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Les colleurs d'affiche le 21/12/2009 à 11:40

Affligeant Azouz Begag, il risque de nager dans la colle et sans colleurs sous peu !

Signaler Répondre

avatar
DDDDDDDDDDDDDDDD le 18/12/2009 à 16:06

apprenez le respect ainsi que l'estime de votre prochain, Azouz Begag, travaillez (si ce n'est trop vous demander) un peu sur des dossiers, ensuite nous verrons si les électeurs viennent à vous, et surtout si les "sous hommes" bossent pour vous car ce n'est pas gagné !!!

Signaler Répondre

avatar
romain blachier le 17/12/2009 à 16:55

je parie que c'était dans son bastion du café de l'Etoile cette interview!

Signaler Répondre

avatar
Feve le 17/12/2009 à 10:39

Je suis pour la France black blanc beur , mais quand on est nul on est nul !

Signaler Répondre

avatar
Dizzie le 16/12/2009 à 19:31

Allez aux Etats-Unis, traitez des flics ou des juges de ce que vous voudrez, amusez-vous à insulter de sale ... Barak Obama en public et vous verrez si vous remettrez un jour le pied en France !

Signaler Répondre

avatar
FRANTZ le 16/12/2009 à 18:18

Moi aussi je suis un immigré depuis 1945 j'ai beaucoup souffert de propos racistes mais il n'y avait pas internet a l'époque. comment peut on laisser aujourd'hui passer de tels commentaites racistes et xenophobes. Généralfeldmarscall franzt Ortemeyer

Signaler Répondre

avatar
Bayrouiste le 16/12/2009 à 17:53

Il est archi nul : j'étais à la réunion, c'était c o n s t e r n a n t. Mauvaise pioche François.

Signaler Répondre

avatar
MARIE le 16/12/2009 à 17:48

DANS UN POST LES JOURNALISTES DE LYON MAG (SOI DISANT) demandent de ne pas etre raciste ou xénophobe ils ont raison. mais attention ou commence la censure. Au états unis il est inscrit dans la constitution que l'on peut tout dire même au flics aux juges et aux politiques inspirez vous de cela.

Signaler Répondre

avatar
gerard le 16/12/2009 à 17:41

quand dans une democratie on traite le Président de la République d'enc.....je pense que l'on peut traiter Begad de nul et plus si le coeur vous en dit non?

Signaler Répondre

avatar
abbe p. le 16/12/2009 à 17:35

pourquoi tant de haine envers monsieur Begad quand a dire qu'il y a des propos racistes dans les commentaires c'est un peu dur enfin lyon mag fait bien de laisser les gens s 'exprimer bravo lyon mag

Signaler Répondre

avatar
Eric besson le 16/12/2009 à 12:21

Alors Lyon Mag supprimez tous les commentaires déviants et il y en a beaucoup ! Piètre image de l'article et du journaliste qui laisse écrire de telles choses sur ce site !

Signaler Répondre

avatar
Lyon Mag le 16/12/2009 à 11:47

Merci de ne pas faire dévier le contenu avec des commentaires racistes et xénophobes insupportables.

Signaler Répondre

avatar
Karl le 16/12/2009 à 10:01

Il me semble que les commentaires de Momo, Jean (le 2eme) et Nora, sont un peu téléguidés. Je suis un immigré aussi, aucun racisme à dire que Begag fait n'importe quoi, il pourrait être black, jaune, vert ou même kakis que cela ne changerait rien.

Signaler Répondre

avatar
Marc le 16/12/2009 à 09:58

J'ai honte. Vous devriez l'entendre parler du peuple qui ne comprend rien, l'inverse de ce que dit Bayrou depuis des années en parlant à l'intelligence des gens. Pathétique volonté de notoriété, catastrophe assurée.

Signaler Répondre

avatar
sonia le 16/12/2009 à 08:42

je l'ai bien connu a la duchère il était un grand frère pour nous. un soir j'ai succombé a son charme. puis la popularité venant il nous a tous oubliés. aujourd'hui personne de mon entourage ,ne votera pour lui bayrou méfie toi apres mercier qui t'a laché ce sera lui

Signaler Répondre

avatar
josé le 16/12/2009 à 08:38

ce genre de mec plait bien aux journalistes, prétentieux, ils peuvent lui faire dire n'importe quoi.

Signaler Répondre

avatar
nora le 16/12/2009 à 08:33

azouz est un bon musulman je connais bien une de ces femmes. elle est voilée mais très libre ne tiré pas sur azouz c'est un immigré très intelligent

Signaler Répondre

avatar
victoir le 16/12/2009 à 08:30

je trouve tous ces commentaires injustes envers notre azouz national. et bien oui il est socialiste il roule pour collomb et queyranne . la politique c'est ca.

Signaler Répondre

avatar
le malin le 16/12/2009 à 08:00

ce mec est vraiment un c.. les colleurs d'affiches sont pour lui des pauvres gens des sous-hommes. j'ai collé des affiches pour le modem je sais de quoi je parle. TSB devrait être le maitre mots a lyon TOUT SAUF BEGAD

Signaler Répondre

avatar
Orange le 15/12/2009 à 17:41

Comme un air de déjà vu. Il ne se passe pas un jour sans que l'on apprenne que la bande à Begag cherche à faire l'union avec la gauche au premier tours. Si Azouz est sincère, alors il est naïf et bien seul.

Signaler Répondre

avatar
Marie le 15/12/2009 à 16:12

Une belle soirée en perspective !

Signaler Répondre

avatar
Jean le 15/12/2009 à 15:27

Cet homme est doté d'une capacité de rassemblement hors du commun. Avoir comme conseiller spécial un jeune homme qui a été présenté par le parti socialiste au cantonal de Lyon 5ème, ce n'est pas une faute, c'est un aveu. En plus cet homme a rallié Gérard Collomb lors des dernières municipales. Bayrou a été bien bien mal conseillé, je suis sincèrement triste pour le Mouvement, l'électorat ne suivra pas cette vente à gauche pré-établie.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.