Mort après une pause pipi à Lyon : une femme condamnée

Mort après une pause pipi à Lyon : une femme condamnée
Justice - Lyon Mag

Le septuagénaire avait été terrassé par un malaise cardiaque.

Cinq ans de prison dont 30 mois ferme, c’est la condamnation prononcée par la cour criminelle du Rhône ce mardi à l’encontre d’une femme qui avait agressé verbalement un retraité après avoir uriné sur le parking d’une entreprise de Gerland dans le 7ème arrondissement. Les faits remontent au le 22 janvier 2020. (Article à lire ici).

Ce jour-là, Sophia L. avait été surprise en train d'uriner sur le parking d'une entreprise où travaillait auparavant Bozidar K., et qui revenait souvent voir ses ex-collègues. Choqué, le septuagénaire était intervenu pour lui dire de partir.

La femme, victime d'une maladie rénale qui l'oblige parfois à devoir uriner sans avoir le temps de chercher des toilettes, avait mal pris les remontrances du senior et l'avait accusé de l'avoir filmée avec son téléphone.

Filmée par la vidéosurveillance des lieux, l'altercation avait été violente. Cherchant à frapper Bozidar K. et à lui prendre son téléphone, Sophia L. avait été giflée en retour par le septuagénaire.

La femme était finalement partie, directement au commissariat pour porter plainte. Tandis que le vieil homme décédait d'un arrêt cardiaque. Selon les avocats de sa famille, c'est le stress engendré par la dispute qui l'a mené à la mort.

Sophia L. était poursuivie pour violences ayant entraîné la mort sans intention de la donner. Cette dernière a finalement été reconnue coupable de coups mortels.

La mise en cause a reconnu en partie ses torts.

X
18 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
descente d organes le 17/05/2024 à 06:43
Tatin a écrit le 15/05/2024 à 10h08

Condamnée à 30 mois de prison pour 2 états de santés maladifs, l'un une maladie cardio-vasculaire ayant entrainée son décès, et l'autre une énurésie du à une grave maladie de reins. La justice est déglinguée. A la place de cette dame je ferais immédiatement appel de cette sentence inique.

tu veux nous faire prendre des vessies pour des lanternes?

Signaler Répondre

avatar
Cyrano le 16/05/2024 à 20:05
Bob a écrit le 15/05/2024 à 21h54

"coups mortels" ???? Donc il n'est pas mort d'une crise cardiaque !
Les juges sont et resteront un grand mystère....

Ou peut-être avez-vous du mal à comprendre ?

Signaler Répondre

avatar
Cyrano le 16/05/2024 à 19:57
Zazo a écrit le 15/05/2024 à 13h57

Il faut rappeler que le code pénal interdit d’uriner sur la voie publique ( punissable de 135 euros d’amende).
Si cette personne a des problèmes urinaires avérés, il existe des protections urinaires adaptées à son problème.
Je comprends que sa situation n’est pas agréable, mais ça ne justifie pas son acte.
J’habite dans un immeuble où il y a une place ayant des toilettes publiques avec une école maternelle et primaire et je peux vous assurer que fréquemment des personnes urinent contre les murs de l’école .
Le monsieur a eu raison. Il est mort.
Et en plus elle le frappe !
Heureusement qu’il avait une vidéosurveillance.
De toute manière, il ne faut plus rien dire .

"Il faut rappeler que le code pénal interdit d’uriner sur la voie publique".
Il faut aussi rappeler que ces personnes n'étaient pas sur la voie publique donc cette partie de votre commentaire est hors sujet.

Signaler Répondre

avatar
Bob le 15/05/2024 à 21:54

"coups mortels" ???? Donc il n'est pas mort d'une crise cardiaque !
Les juges sont et resteront un grand mystère....

Signaler Répondre

avatar
Tatin le 15/05/2024 à 17:21
Salomon a écrit le 15/05/2024 à 10h27

Jugement inique. Ce juge doit être démis de ses fonctions. Non seulement cette femme doit faire appel, mais plainte doit être déposée pour démettre ce juge pervers et le condamner à son tour. C'est inadmissible.

De votre avis, d'ailleurs personne n'a pensé que la réaction violente de cette dame, était mue par un sentiment terrible d'humiliation ? De surcroit l'extrémiste au cœur malade l'avait filmé ! C'était dégradant et insupportable pour elle. Cela ne vaut pas 30 mois de prison et prions pour quelle s'en sorte.

Signaler Répondre

avatar
ancien le 15/05/2024 à 15:19
Oui mais... a écrit le 15/05/2024 à 12h18

Que profil s'appelle "Sophia" et pisse dans la rue ? Vous croyez sincèrement que ce type de profil à pour habitude de "s'excuser" ? Qui "zone" à Part-Dieu, fait la manche, mendie, fait signer "des pétitions" bidons, te fait les poches, t'insulte si tu fais une remarque ou les déranges dans leur business, etc... ??

normalement à lyon c est un coup de couteau

Signaler Répondre

avatar
Gia le 15/05/2024 à 15:12

La sentence est sévère... Au bout de 2H de temps le "stress" est censé redescendre. Certe elle n'avait pas a tenter de prendre son téléphone et de le frapper mais quand même

Signaler Répondre

avatar
keke du Nord le 15/05/2024 à 14:12

Il avait cas regardé ailleurs. J'ai pas l'habitude de regarder une femme faire pipi ou caca quand on a pas le choix du lieu.
Je sais c'est triste pour la victime, mais il aurait fermé les yeux ou voir ailleurs

Signaler Répondre

avatar
Zazo le 15/05/2024 à 13:57

Il faut rappeler que le code pénal interdit d’uriner sur la voie publique ( punissable de 135 euros d’amende).
Si cette personne a des problèmes urinaires avérés, il existe des protections urinaires adaptées à son problème.
Je comprends que sa situation n’est pas agréable, mais ça ne justifie pas son acte.
J’habite dans un immeuble où il y a une place ayant des toilettes publiques avec une école maternelle et primaire et je peux vous assurer que fréquemment des personnes urinent contre les murs de l’école .
Le monsieur a eu raison. Il est mort.
Et en plus elle le frappe !
Heureusement qu’il avait une vidéosurveillance.
De toute manière, il ne faut plus rien dire .

Signaler Répondre

avatar
Application du droit ? le 15/05/2024 à 13:12
Tatin a écrit le 15/05/2024 à 10h08

Condamnée à 30 mois de prison pour 2 états de santés maladifs, l'un une maladie cardio-vasculaire ayant entrainée son décès, et l'autre une énurésie du à une grave maladie de reins. La justice est déglinguée. A la place de cette dame je ferais immédiatement appel de cette sentence inique.

J'ai quand même du mal à croire qu'une quelconque responsabilité qui puisse lui être imputée.
Bon évidemment on a pas les détails de l'affaire (est-ce que le malaise cardiaque a commencé quand elle était là ?), mais avec ceux qu'on semble avoir, c'est juste impensable qu'un juge ait pu considérer qu'une agression verbale (ou quasi physique, mais a priori sans coup porté) soit la seule origine de l'arrêt cardiaque d'un individu de plus de 70 ans 2h après.

Et quand bien même ce serait le cas, je trouve les 5 ans dont 30 mois fermes complètement démesurés, sachant que du haut de mes maigres compétences juridiques (qui me permettent d'accéder à service-public.fr), un homicide involontaire c'est normalement "jusqu'à" 3 ans d'emprisonnement dans la plupart des cas : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F35148

Signaler Répondre

avatar
Oui mais... le 15/05/2024 à 12:18
Louis26 a écrit le 15/05/2024 à 10h25

Elle n'avait qu'à s'excuser peut être et tout ce serait bien passer.

Que profil s'appelle "Sophia" et pisse dans la rue ? Vous croyez sincèrement que ce type de profil à pour habitude de "s'excuser" ? Qui "zone" à Part-Dieu, fait la manche, mendie, fait signer "des pétitions" bidons, te fait les poches, t'insulte si tu fais une remarque ou les déranges dans leur business, etc... ??

Signaler Répondre

avatar
Oh, la tarte,.... le 15/05/2024 à 12:08
Tatin a écrit le 15/05/2024 à 10h08

Condamnée à 30 mois de prison pour 2 états de santés maladifs, l'un une maladie cardio-vasculaire ayant entrainée son décès, et l'autre une énurésie du à une grave maladie de reins. La justice est déglinguée. A la place de cette dame je ferais immédiatement appel de cette sentence inique.

Il lui a fait une remarque (justifiée) et a matérialisé l'infraction en la filmant.... (Et c'est le droit de tout citoyen confronté à une infraction)
Elle, ELLE L'A AGRESSÉ PHYSIQUEMENT... et il en est mort !
Tu comprends la différence ou pas ?? Pffffff 🙄

Signaler Répondre

avatar
N'importe quoi !! le 15/05/2024 à 12:03
Salomon a écrit le 15/05/2024 à 10h27

Jugement inique. Ce juge doit être démis de ses fonctions. Non seulement cette femme doit faire appel, mais plainte doit être déposée pour démettre ce juge pervers et le condamner à son tour. C'est inadmissible.

Le lien entre la mort dume la victime et l'agression est avéré.. Elle a agressé un malade cardiaque âgé.. Certes, elle ne savait pas que cet homme était cardiaque... mais ça ne change RIEN ! Si tu te bats avec quelqu'un et qu'en tombant cette personne se tue "accidentellement".. Eh bien tu seras accusé de meurtre... C'est idem si tu braques un magasin avec un complice qui tue le gérant, tu seras accusé aussi de meurtre... même si "ce n'était pas prévu" et que ce n'est pas toi qui a tué ! Et c'est normal !! Idem si tu tues quelqu'un en faisant un délit de fuite.. ce n'est pas parce que tu voulais "juste fuir le contrôle" que tu devrais être "innocent" des conséquences ! Faut assumer mec ! Quand tu agresses quelqu'un, ce n'est pas parce que tu ne connais pas "par avance" les conséquences de l'agression.. que ça te dispenserait de les assumer. Apprends donc un minimum le droit avant d'écrire des âneries ! 🙄

Signaler Répondre

avatar
dilily le 15/05/2024 à 11:34
Louis26 a écrit le 15/05/2024 à 10h25

Elle n'avait qu'à s'excuser peut être et tout ce serait bien passer.

Bien parler mais le probléme ce sont toute ces personnes qui se sentent agréssé à la moidre paroles lorsqu'il on torts comme si leurs parents ne leur avait jamais dit non. C'est aussi une question de savoir vivre et étre en sociétè.

Signaler Répondre

avatar
Salomon le 15/05/2024 à 10:27

Jugement inique. Ce juge doit être démis de ses fonctions. Non seulement cette femme doit faire appel, mais plainte doit être déposée pour démettre ce juge pervers et le condamner à son tour. C'est inadmissible.

Signaler Répondre

avatar
Louis26 le 15/05/2024 à 10:25

Elle n'avait qu'à s'excuser peut être et tout ce serait bien passer.

Signaler Répondre

avatar
Raoul volfoni le 15/05/2024 à 10:12

Du rififi chez les seniors.

Signaler Répondre

avatar
Tatin le 15/05/2024 à 10:08

Condamnée à 30 mois de prison pour 2 états de santés maladifs, l'un une maladie cardio-vasculaire ayant entrainée son décès, et l'autre une énurésie du à une grave maladie de reins. La justice est déglinguée. A la place de cette dame je ferais immédiatement appel de cette sentence inique.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *
Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.

Le compte Lyon Mag est gratuit et facultatif. Il vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez enregistré.
Vous pouvez créer un compte gratuitement en cliquant ici.