L'ASVEL de la tête et des épaules

L'ASVEL de la tête et des épaules

Les Villeurbannais ont lourdement battu Roanne 88-57 pour la 16e journée de Pro A.
Ils restaient sur deux défaites consécutives en championnat et une élimination en Euroligue. les basketteurs de Villeurbanne n'auront pas laissé passer l'occasion du derby face à la Chorale de Roanne à l'Astroballe pour se redonner de la confiance et soigner le mental. Car c'est un match référence auquel ont assisté les 5 600 spectateurs samedi soir. Tout a été réalisé avec brio par les hommes de Vincent Collet, qui ont remporté les quatre quarts-temps (28-22, 27-7, 18-16, 15-12), réalisant même un second quart-temps de très haute facture. La Chorale a plié sous le poids et l'omniprésence d'un Ali Traoré des très grands soirs, auteur de 12 points en seulement 7 minutes à l'entame du match. Vincent Collet s'attendait à des débats agités et périlleux sous les paniers, ses hommes y ont parfaitement tenu le coup, que se soit en attaque ou en défense. Les Verts ont ainsi imposer leur domination sans faille sur les rebonds et dans l'implication physique. Le coach villeurbannais s'est même payé le luxe de faire tourner son équipe, et ce tout en gardant une intensité encore jamais vue cette saison. Bien que Roanne se soit présentée diminuée et en plein doute à l'Astroballe, elle aura été mangée de bout en bout, et reste donc vierge de toute victoire à l'Astroballe. L'ASVEL peut aborder les matches retour avec plus de sérénité, mais Vincent Collet prévient: "il ne faut rien lâcher et oublier ce match complet pour ne penser plus qu'au prochain". ce sera à Strasbourg.

Tags :

ASVEL

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.