Le meurtrier présumé du commandant Ambrosse est passé aux aveux lundi

Le meurtrier présumé du commandant Ambrosse est passé aux aveux lundi

Il s’agissait du premier jour du procès devant les assises du Rhône. Florent Morat, 25 ans, a expliqué avoir "tiré de face et d’instinct" sur les gendarmes, qui intervenaient sur le cambriolage d’un stand de tir à Saint-Andéol-le-château en juin 2007.

Jusque-là, le jeune homme parlait d’un tir accidentel. Il est apparu à la barre très diminué à la suite d’un accident cérébral en détention provisoire causé a priori par une tentative de suicide médicamenteuse. Trois autres jeunes d’une vingtaine d’années sont dans le box des accusés et comparaissent libres. La journée de mardi sera consacrée au récit détaillé de la nuit du drame.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.