Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Qui es-tu, Toufik Chergui ?

C’est la polémique du moment. Toufik Chergui, 9ème sur les listes de Jean-Jack Queyranne dans l’Ain, se voit reprocher sa responsabilité de secrétaire général au sein du Conseil Régional du Culte Musulman (CRCM), prétendument incompatible avec la mandature régionale à laquelle il aspire. Et pourtant l’homme, conseiller municipal à Bellignat (01) est déjà passé sous les fourches caudines du suffrage populaire sans, qu’à l’époque, le doublon ne choque... Et pourtant, c’est le président Sarkozy lui-même, à l’époque ministre de l’intérieur, qui a voulu le CRCM... Lyon Mag, qui a volontairement choisi de ne pas relayer la polémique quand celle-ci faisait la une des médias locaux voilà 48h, choisit de donner la parole au principal intéressé pour une interview-vérité.

Lyon Mag : En quoi consiste le CRCM ?
Toufik Chergui :
Le CRCM a été mis en place par le ministre de l’intérieur, qui était Nicolas Sarkozy, en 2002. Dans chacune des régions, il souhaitait avoir des interlocuteurs. Ce projet m’a semblé intéressant, particulièrement ce lien entre les services de l’État, la mairie, la Gendarmerie, la Police et la communauté musulmane, pour certaines difficultés de pratiques par exemple.

Dans quelles circonstances l’avez-vous rejoint ?

Quand Nicolas Sarkozy, à l’époque, a voulu mettre en place le CRCM, il s’est appuyé sur des associations, des fédérations déjà existantes. Il y avait l’UOIF (Union des organisations islamiques de France), le Rassemblement des musulmans de France, la mosquée de Lyon et le DITIB (communauté Turque). Ces quatre entités devaient présenter des candidats à travers des listes. Il y a eu un vote de la communauté, et selon le prorata, la liste vainqueur prenait la présidence du CRCM. C’est Kamel Kebtane, l’ancien recteur de la grande mosquée de Lyon, qui m’a demandé de partir avec lui sur ses listes. J’avais comme objectif que ma présence favorise l’interaction entre la communauté musulmane et les institutions publiques. C’est ainsi que j’ai été élu délégué départemental de l’Ain. J’ai fait un travail très important au niveau du département.

Pourquoi avez vous choisi de suivre Azzedine Gaci de l'UOIF, une association islamiste plutôt radicale, pour votre deuxième mandat au sein du CRCM ?

Kamel Kebtane n’a pas voulu se représenter. Je me suis retrouvé face à un dilemme : soit je continuais l’action, soit celle-ci prenait fin dans l’Ain. J’ai donc discuté avec Azzedine Gaci, qui m’a fait une proposition. Il m’a pris sur sa liste en tant qu’indépendant, avec d’autres indépendants de l’UOIF, du DITIB. Ce qui m’a plu, c’est ce mélange des cultures. Il y a un vrai discours de tolérance et d’amour des autres chez Azzedine Gaci, ce qui m’a amené à le suivre sur sa liste.

Ce creuset là est fondamental pour le CRCM ?
Si le CRCM arrive à avoir un maximum de personnes de tous bords culturels, c’est évidemment profitable.

Pourquoi alors Azzedine Gaci est-il autant polémique ?

Il est sincère dans tout ce qu’il fait et a montré un chemin qui est vraiment intéressant. Nous sommes partis en 2008 en Algérie avec Mr Gaci et le cardinal Barbarin en délégation pour aller voir les moines de Tibérine et demander pardon des crimes qu’avaient commis d’autres hommes. Cela montre une vrai dimension humaniste de Mr Gaci. Il n’est pas sectaire et hermétique. Son action est empreinte d’oecuménisme.

Comprenez-vous que l’on vous ait fait ce reproche là ?
C’est très gênant de brocarder de la sorte une personne. Quand on me dit la vérité, je l’accepte. Je n’aime pas que l’on dise de moi des choses fausses. J’ai toujours été totalement indépendant. Et particulièrement dans le cadre du CRCM, où je demeure un des seuls à l’être. J’aime cette indépendance, elle me permet d’avoir cette liberté de parole.

Pensez-vous que Jean-Jack Queyranne a sciemment souhaité vous avoir sur ses listes pour récupérer ce que l’on appelle le «vote communautaire» ?

Je suis aussi un élu de la République. Je suis conseiller municipal d’une commune de l’Ain. Le CRCM ne doit pas être instrumentalisé par quiconque. Je ne crois d’ailleurs pas au vote communautaire. Je pense qu’il n’existe pas. Dans la communauté musulmane, comme dans les autres communautés, il y a toutes les classes sociales. Certains seront plus sensibles au discours de la droite, et inversement. C’est une réalité. Je crois que le vote communautaire est une illusion.

Pensez-vous que cette polémique est téléguidée et politicienne ?

Je pense que oui. C’est malheureux d’utiliser ces moyens. Pour moi, la politique, c’est vraiment quelque chose de noble. Cela permet de faire avancer les choses, les projets, de faciliter la vie des hommes. J’aime cette noblesse là dans la politique. Ce genre de coup que l’on est entrain d’essayer de me faire, pour toucher l’équipe avec laquelle je pars, c’est dommage. Ces polémiques n’élèvent pas le débat.

Parlons des Régionales, quel espoir nourrissez-vous pour votre département de l’Ain et pour la région ?
Je pense que Jean-Jack Queyranne a fait un bon mandat. Étant proviseur adjoint au lycée public de Bellegarde, je vois que la Région a mis des moyens pour l’informatique, pour les locaux d’internat. Le travail a été très bien fait. Le bilan et positif et j’espère que nous aurons dans l’Ain un fort soutien à la candidature de Jean-Jack Queyranne.

Vous qui êtes membre du Modem, pourquoi avez-vous souhaité rejoindre Jean-Jack Queyranne ?

Nous avions fait un conseil départemental du Modem au mois de Juin 2009 avec le bureau exécutif et avec le bureau départemental. Nous avions souhaité partir au premier tour avec Jean-Jack Queyranne. François Bayrou ne l’a pas souhaité et voulait que nous fassions des listes autonomes. C’est ici que se situe mon désaccord. Je ne comprend pas pourquoi le Modem fera au deuxième tour ce qu’il pourrait faire dès le premier tour, c’est à dire rejoindre les listes du président du conseil régional sortant.



Tags : ps | régionales |

Commentaires 21

Déposé le 20/02/2010 à 12h57  
Par Bernadette Citer

Enfin le PS et M. Queyranne se mettent à la diversité et à l'ouverture. Il est temps d'arrêter la stigmatisation et de donner la chance à tous quelque soit leur origine. Après un honteux débat sur l'identité nationale, il faut que nos politiques cessent de sortir toujours les mêmes recettes et qu'ils se mettent au boulot pour sortir de la misère que vivent bon nombre de nos voisins ! Ce Mr Chergui est un agent de l'état puisqu'il est proviseur de lycée. S'il avait été un tant soit peux proche d'un courant radical, on ne l'aurait pas vu à ce poste qui je vous le rappelle est soumis à concours écrit et oral !!! Si cela s'était avéré l'éducation nationale et nos services de renseignement aurait déjà pris leurs dispositions pour éviter d'avoir un "islamiste" responsable d'un établissement laïc !! Arrêtons la suspiscion dès qu'on a à faire à autre que Dupont et Durand

Déposé le 20/02/2010 à 11h56  
Par Bernadette Citer

Le Figaro, le préfet et le musulman REGIONALES - C'est un épisode assez symptomatique des obsessions de l'époque. Jeudi matin, un petit "confidentiel" dans les pages politiques du Figaro vous fait sursauter. Le préfet de le région Rhône-Alpes aurait "signalé" au ministère de l'Intérieur la présence sur les listes de Jean-Jack Queyranne, président socialiste sortant, d'un membre du Conseil régional du culte musulman en Rhône-Alpes. Un proche, précise le quotidien, de l'UOIF (Union des organisations islamiques de France). Un épisode de plus dans ce climat étouffant pour les musulmans, de débat en minarets, de voiles en barbes, de soupçons en rumeurs, dans un nauséeux amalgame. Puis, dans la journée, l'information change. Pas sa portée... Un coup de fil à l'équipe de campagne de Jean-Jack Queyranne vous apprend d'abord que le préfet se serait trompé. Que le Toufik Chergui présent sur les listes est bien membre du CRCM (où il s'occupe des questions liées à l'abattage rituel), mais ne serait pas proche de l'UOIF. Les services auraient confondu avec un homonyme. Le candidat est un transfuge du Modem, un conseiller municipal et proviseur adjoint de lycée, donc élu et fonctionnaire de la République, souligne un proche de Jean-Jack Queyranne. Le président sortant décide alors d'écrire une lettre "salée" au préfet, pour s'étonner de ses méthodes. Son entourage rappelle qu'il y a un fâcheux précédent entre la préfecture et la région avec ce mail envoyé à l'automne 2008 par un policier qui sollicitait des informations sur les pratiques religieuses des agents "autres que chrétiens" (lire). A l'époque, le préfet avait expliqué qu'il s'agissait d'une initiative malheureuse, venant d'un policier qui a depuis été sanctionné. Coup de fil ensuite aux services du préfet. Cette fois, on explique que le représentant de l'Etat n'a "averti personne et n'a pas à le faire". Que "Monsieur Chergui est candidat où il veut, il fait ce qu'il veut". Le préfet a appelé les responsables du CRCM ainsi que le président de la région pour expliquer que Le Figaro s'est trompé. De fait, le quotidien a publié les démentis de tout le monde. Ce qui n'a pas pleinement convaincu à la région. Au PS, certains se demandent comment le journal, depuis Paris, a eu accès aux informations personnelles concernant leur candidat. La campagne continue. Olivier BERTRAND

Déposé le 19/02/2010 à 08h51  
Par Elga Citer

Il convient de rappeller avec qui a pactisé Toufik Chergui, colistier de Queyranne, en toute connaissance de cause : L'UOIF est le principal réseau associatif islamique en France, soit 200 associations gérant une soixantaine de mosquées. Ses dirigeants avouent ouvertement être issus du courant des Frères Musulmans. Un récent congrès régional à Lille a acceuilli Tariq et Hani Ramadan . Ce dernier parla de la lapidation comme d'une "purification" dans une tribune du Monde en 2002.... Référence théologique et juridique de l'école d'imams de l'UOIF, le cheikh Youssuf Al-Qaradawi, partisan du Hamas, voit lui Hitler comme un instrument de punition divine, et s'est déclaré pour l'extermination physique des homosexuels et des apostats (quitter l'islam est puni de mort selon la Charia). Il est perçu comme un "savant" par Tariq Ramadan, autre intellectuel de référence de l'UOIF... Extrait du site http://www.islamisation.fr

Déposé le 17/02/2010 à 10h26  
Par Jeanne Citer

Nous vivons l'alliance de la franc-maçonnerie et de l'islamisme. Il s'agit mainenant de faire battre ces 2 systèmes totalitaires lors des prochaines élections.

Déposé le 16/02/2010 à 16h10  
Par Michel Joblot Citer

Monsieur Chergui à déclaré à « Lyonnitude(s) » : « Avec le temps, je suis devenu un fervent défenseur de cette laïcité QUI RECONNAIT TOUS LES CULTES sans n'en favoriser aucun. Je peux même vous dire que les français de confession musulmane acceptent et défendent le concept de la loi 1905 qui a le souci de promouvoir tout ce qui peut unir les hommes » - Mr Chergui, comme beaucoup de ses semblables et en particulier à l'UOIF a l'art de dire « faux » tout en paraissant « vrai », sans qu'aucun « brillant journaliste » n'ait le courage (ou la compétence de reprendre les contrevérités déclarées avec aplomb !) ? En effet, Mr Chergui est un « laïque » à la mode U.O.I.F. ! C'est un escroc ! Car qui peut croire qu'il ne connaisse pas le contenu réel de la loi de 1905 ! (et si c'était le cas, ce devrait être « éliminatoire » pour ce futur élu potentiel de la République !) mais ce n'est pas la « laïcité à la française », c'est même l'inverse ! (cela ressemble plus à la laïcité à l'américaine). Désormais, nous pouvons prendre acte que La Gauche a rejoint Nicolas Sarkozy dans sa conception américaine de la laïcité ! Dont acte ! En effet que dit la loi de 1905 ? : « ARTICLE PREMIER. - La République assure la liberté de conscience. Elle garantit le libre exercice des cultes sous les seules restrictions édictées ci-après dans l'intérêt de l'ordre public. ART. 2.- La République ne RECONNAIT ne salarie ni ne subventionne AUCUN culte. En conséquence, à partir du 1er janvier qui suivra la promulgation de la présente loi, seront supprimées des budgets de l'État, des départements et des communes, toutes dépenses relatives à l'exercice des cultes. Pourront toutefois être inscrites auxdits budgets les dépenses relatives à des services d'aumônerie et destinées à assurer le libre exercice des cultes dans les établissements publics tels que lycées, collèges, écoles, hospices, asiles et prisons. Les établissements publics du culte sont supprimés, sous réserve des dispositions énoncées à l'article 3? . Mr Chergui est a bonne école ! celle de l'UOIF ! A-t-il suivi les fameux cours stratégique dispensés, selon un article de l'Express le 17/04/2003, « Stratégie pour noyauter la République », (vite étouffée par le ministre de l'intérieur de l'époque, un certain...Nicolas Sarkozy) destiné aux cadres de l'U.O.I.F., pour noyauter la République et imposer l'islam a la République Française. Evidemment je ne pourrai l'affirmer. Vous pouvez en juger par vous-mêmes en lisant l'article à l'adresse suivante : http://www.lexpress.fr/actualite/societe/religion/strategies-pour-noyauter-la-republique_496265.html. Quoiqu'il en soit Mr Chergui a été pris en flagrant délit, au mieux d'ignorance de ce qu'est la laïcité à la française et des lois de 1905 (ce dont je doute étant donné son appartenance à L'Education Nationale), au pire de mensonge délibéré sur le contenu de la loi concernant la laïcité. On peut s'inquiéter de son interprêtation de la loi quant il siègera dans l'Exécutif du Conseil Régionale de Rhône-Alpes ! Il est temps que les Républicains exigent le retrait de ce personnage de la liste de JJQueyranne car il cumule déjà une réprésentation religieuse et « communautaire » (car la représentation du « culte » est très souvent transformée par les intéressés en représentation de la « communauté musulmane » ? une imposture de plus, dénoncée par personne !), qui légalement ne l'empêche pas de se présenter aux élections, mais qui sont incompatibles avec le respect de la laïcité à la française ,qui exige la distinction stricte entre la sphère religieuse et la sphère politique, distinction impossible à faire, sauf en cas de schizophrénie, par une personne élue, à la fois, au Conseil Régional?du Culte Musulman et au Conseil Régional?de Rhône-Alpes ! Qu'en pense le distingué Franc-maçon, Maire de Lyon, Gérard Collomb ! Peut-être s'agit-il d'une lecture« anticipée » d'une future réforme déjà concoctée par l'UOIF et Nicolas Sarkozy, avec la bénédiction de la Gauche ?! Avant qu'il ne soit trop tard Mr Chergui devrait dès maintenant se retirer de la liste, pour éviter de gêner l'élection de son ami Jean-Jacques Queyranne ! Qui lui revaudra certainement de lui avoir enlevé cette épine du pied ! Cordialement ? M.J.

Déposé le 15/02/2010 à 22h29  
Par Michael Jeaubelaux Citer

le 17/04/2003, l'Express publiait un article « Stratégie pour noyauter la République », (vite étouffée par le ministre de l'intérieur de l'époque, un certain...Nicolas Sarkozy) qui prétendait avoir un découvert un document secret, destiné aux cadres de l'U.O.I.F., pour noyauter la République et imposer l'islam a la République Française. Il est encore disponible à l'adresse suivante : http://www.lexpress.fr/actualite/societe/religion/strategies-pour-noyauter-la-republique_496265.html. Je ne me prononcerai pas sur le fait de savoir si il y a un rapport ou pas avec la présence sur la liste de JJ Queyranne d'un élu d'une liste U.O.I.F. au C.R.C.M. ! Mais voyez par vous-même si cette stratégie dévoilée en 2003 n'était que pur fantasme ou si au contraire elle a été appliquée à la lettre, avec succès ? A bon entendeur Salut ! Contrairement à Jean-Jacques Queyranne qui dit aux Rhône-Alpins « Dormez, braves gens et faites moi confiance pour défendre la laïcité et la République contre les communautarismes », je vous souhaite de faires de beaux rêves ! (par exemple des rêves dans lesquelles un élu de l'Union des Organisations Islamiques de France, serait un pur laïque, soucieux de séparer le politique du religieux, un républicain qui souhaite que l'Etat respecte la loi de 1905, qui dit que « L'Etat ne reconnaît, ni ne salarie aucun culte, mais assure la liberté de conscience et de pratiquer ou pas une religion ! Cela vaut « Alice aux Pays des Merveilles) ? Pour que la République soit respectée, il faut des citoyens vigilants et courageux ! alors, debout les courageux

Déposé le 15/02/2010 à 21h38  
Par Michael Jeaubelaux Citer

La Gauche prétend défendre la laïcité et être anticommunautariste, Elle ment ! Jean-Jacques Queyranne (P.S.), Président de la Région Rhône-Alpes vient de le démontrer ! Il a pris sur sa liste, pour les Elections Régionales, Toufik Chergui. Or T.Chergui a été élu, en 2008, au Conseil Régional Rhône-Alpes?du Culte Musulman ! Il est responsable de la commission « abattage rituel » de l'Aïd Al Adha. Il a été élu sur la liste de l'Union des Organisations Islamiques de France ( organisations inspirée par les Frères musulmans). Comme les Frères Musulmans, l'UOIF est une organisation islamiste ( qui utilise la religion pour faire de la politique et inversement) Depuis plusieurs années elle poursuit une politique visant à adapter la République Française à l'islam (c'est-à-dire à imposer, petit à petit, l'islam à la République Françaises et aux Français). Elle n'est pas la seule à poursuivre cet objectif. On ne peut que constater qu'elle réussit assez bien dans son entreprise, elle est même arriver à convaincre les politiques qu'il fallait créer un « islam de France », dont les lieux de cultes et la formation des imams seraient pris en charge par l'argent des contribuables ! La supercherie est énorme, mais personne n'a le courage de la dénoncer ! Il est évident que JJ Queyranne a choisi Monsieur Chergui, parce que c'est un élu du CRCM de l'Ain. Or les représentants du CFCM et des CRCM se présentent toujours comme représentants de "la communauté musulmane" et jamais comme représentant du « Culte musulman"! Avez-vous un jour un socialiste dénoncé cette imposture ? Il s'agit bien d'un candidat communautaire et religieux. Qu'a donné en échange Mr Queyranne à Mr.Chergui (et à l'U.O.I.F. ) pour trahir François Bayrou et rallier sa liste dès le 1er tour ? JJQ et les socialistes ne craignent pas l'hypocrisie et le double langage, ils se présentent comme laïques et anti-communautaristes, mais passent leur temps à jouer sur les registres religieux et communautaires! Ils arrivent ainsi à duper un grand nombre d'électeurs Rhône-Alpins! et malheureusement aussi beaucoup d'électeurs dans toutes les régions de France! Ce qu'a fait Queyranne est beaucoup plus grave que la candidature d'une femme voilée sur la liste de Besancenot, car cette candidate n'a aucune chance d'être élu ! Ce qui est tout le contraire, pour Mr Chergui qui a de grandes chances d'être élu dans deux Conseil Régionaux, celui du Culte Musulman et celui de la République Française ! Avez-vous entendu, le Maire de Lyon (et franc-maçon !), Gérard Collomb protester ?! Non ! et comme dit l'adage : « qui ne dit mot, consent ! ». J'espère que tous les Républicains de France, qui considère la laïcité comme un bien précieux, garantissant l'égalité et la paix entre les citoyens, vont se mobiliser pour exiger le retrait de Mr Chergui de la liste Queyranne ! Il est grand temps que nous revenions à une « laïcité à la française » stricte, sinon la France va au devant de graves périls ! Un homme avertit en vaut deux!

Déposé le 15/02/2010 à 19h00  
Par sev du 78 Citer

bon bas allez lion et ou réal madrid j'me répéte on va les bouféé et bezema va l'regrété pas vrai ???????

Déposé le 15/02/2010 à 18h59  
Par sev du 78 Citer

lion(l'équipe) je vous adore mardie vous les bouferé l'real madrid!!bezéma va r'grété d'avoire quitté lion pour des mérde (qui m'donne raison??????) A+

Déposé le 15/02/2010 à 13h28  
Par Roger Citer

Un islamiste sur la liste de Queyranne ? Vive la diversité ! Pour plus d'islam en France, pour une plus grande visibilité de l'islam, je vote Queyranne.

Déposé le 14/02/2010 à 13h53  
Par romain blachier Citer

je viens d'interviewer pour mon blog monsieur Chergui sur les grandes questions religieuses. Il m'a semblé clair et clairvoyant http://www.lyonnitudes.fr

Déposé le 13/02/2010 à 23h08  
Par Sylvie Citer

L'ambigüité profite aux Islamophobes. M. Queyranne votre liste pose deux problèmes aux électeurs Laïque est socialistes : 1 - du point de vue Laïque il n'est pas gênant, au contraire, que vos candidats soit divers dans leurs origines, dans leurs croyances et leurs non croyances. Par contre la présence du représentant institutionnels et officiel d'un culte (quel qu'il soit) est inadmissible. 2 - M. Chergui a déjà fait plusieurs années dans les instances du CRCM, c'est donc en toute connaissance de cause qu'il a accepté la 3ème place sur la liste de l'UOIF (liste d'"Union" qui ne regroupait que les courant les plus radicaux... c'est M. Chergui qui apportait à cette liste une caution "d'indépendant"...) Comment peut on être colistier des radicaux de l'UOIF en 2008 et colistier des socialiste et de M. Queyranne en 2010 ??? Là est la seule question politique de cette affaire.

Déposé le 13/02/2010 à 16h01  
Par MO Citer

Bravo à Jean Jacques Queyranne d'accueillir la diversité sur ses listes !

Déposé le 13/02/2010 à 16h00  
Par MO Citer

Enfin un politique qui accepte la diversité sur ses listes !

Déposé le 13/02/2010 à 12h16  
Par Judith Citer

Queyranne n'a qu'une ambition : récupérer le vote des musulmans. C'est de la politique politicienne. Pas un vote pour ce type !

Déposé le 13/02/2010 à 12h14  
Par Edgar Citer

Un membre de l'UOIF sur la liste de Queyranne ? Il ne manquait plus que ça. Jamais je ne voterai pour un individu qui donne le pouvoir, les postes, les places... aux islamistes.

Déposé le 12/02/2010 à 20h02  
Par Uneregionderetard Citer

Queyranne intègre un membre du CRCM sur sa liste, c'est déjà ambigu. Un membre de l'UOIF (qui se dit indépendant) c'est encore plus ambigu ! Reste à savoir quelles sont les intentions derrière un tel choix. Parce que les valeurs socialistes et celles de l'UOIF (organisation islamISTE) ne sont pas tout à fait compatibles... A moins que Queyranne nourrisse de sombres visées électoralistes. Dans ce cas, mauvais calcul !

Déposé le 12/02/2010 à 16h46  
Par Lefur Citer

Encore de l'Intox. Azzedine Gaci, le numéro 1 de la liste est membre du conseil d'administration de l'UOIF. Nazir Hakim, en huitième position sur la liste où figure Chergui, est-il un indépendant de l'UOIF ? Il est le responsable des finances au niveau européen de l'UOIF, un historique du mouvement. Enfin Toufik Chergui était sur les listes de l'UOIF avec les turcs du Milli gorus et non du Ditib. Le milli gorus est une branche turque des frères musulmans. Que D'indépendance effectivement De qui se moque-t-on ?

Déposé le 12/02/2010 à 16h32  
Par romain blachier Citer

pardon je voulais dire UOIF pas UIOF...organisation qui a effectivement des gens de qualité et ouverts comme Gaci et d'autres et puis parfois des discours plus durs.

Déposé le 12/02/2010 à 16h30  
Par romain blachier Citer

par contre doit-on comprendre que M.Chergui n'est pas un homonyme d'un autre M.Chergui, comme affirmé dans un premier temps par Lyon Capitale? http://www.lyoncapitale.fr/lyoncapitale/journal/univers/Politique/Regionales-2010/Toufik-Chergui-candidat-aux-regionales-pris-a-tort-pour-un-islamiste

Déposé le 12/02/2010 à 16h25  
Par romain blachier Citer

Bon interview. Par contre l'UIOF a des positions spécifiques dans la représentation de l'Islam français, tout comme le PS en a dans le paysage politique...manque juste une question dans l'entrevue "alors pourquoi l'UIOF? "

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.