Azouz Begag fera campagne sur un tabouret

Azouz Begag fera campagne sur un tabouret

Azouz Begag a présenté, hier, la liste du Modem pour le département du Rhône. Il avait promis qu’il mènerait une campagne décalée : ce sera sur un tabouret et sept clefs en mains qu’il s’adressera aux rhônalpins.

L’idée semble saugrenue mais il compte bien la mener jusqu’au bout. Le 22 février, Azouz Begag, tel un crieur public, sera debout sur un tabouret en plein place Bellecour. « Je veux faire la différence dans une campagne décalée. Je veux déjouer la dictature des sondages » a-t-il expliqué devant une salle comble, dans un café lyonnais. Et c’est en costard-cravate, micro, sono et vidéo que le chef de file Modem pour les Régionales a tenu à présenter ses listes. Contrairement à son habitude, il n’a que très peu parlé de lui. Chose qui lui a valu de nombreuses critiques et qu’il souhaite manifestement travailler. Pour autant, il n’a pas perdu son emblématique humour.

 « Vous savez qui je suis ? »

Dans son clip de campagne, on le voit aller au devant des passants pour leur demander « vous savez qui je suis ? ». Assis sur un Velo’V, il va même jusqu’à s’adresser au caniche d’une mamie du 2ème arrondissement : « et toi, comment tu t’appelles ? ». Eclat de rire général dans la salle. Le ton est donné, le Gone du chaâba fera campagne dans la rue. Il prend d’ailleurs son rôle très à cœur : « je ne veux pas faire de la politique mon métier, je veux que ce soit un sacerdos ». Et reconnaît toutefois qu’il ne sera pas facile d’affronter Jean-Jack Queyranne. « Où peut-on contester la candidature du président sortant ? Le job a été fait et il n’y a pas grand-chose à redire. Jean-Jack Queyranne prétend qu’il a une excellente connaissance de la région, mais qui parmi les citoyens le connaît ? » ironise-t-il, en faisant allusion au sondage selon lequel seuls 20% des rhônalpins connaissent leur président de Région.



Un projet en sept clefs

Parmi une vingtaine de propositions, l’équipe de campagne d’Azouz Begag a souhaité mettre en avant sept idées motrices basées essentiellement sur la proximité : le « Pass’entreprises adultes », qui permettra aux demandeurs d’emploi de mieux connaître les formations proposées par la Région, et le « Pass’entreprises jeunes sans diplômes » pour favoriser leur insertion professionnelle en lien avec les entreprises et les missions locales ; « un toit » pour chaque étudiant, où la Région se portera caution solidaire ; « un accès médical », soit des bourses d’études aux étudiants en médecine s’engageant à exercer au moins dix ans dans les territoires mal désertifiés ; la « banque régionale du tutorat », qui centralisera les compétences des rhônalpins partenaires souhaitant transmettre leur savoir-faire ; « un délégué régional » ou ambassadeur régional sera désigné dans chaque classe de 1ère et de terminale et, dernière clef, « un passeport » qui regroupera toutes les cartes éditées par la Région dans une même carte à puce.

La fin des bisbilles ?

Après moult rebondissements, la liste du Modem dans le Rhône semble désormais consolidée. Eric Lafond, le vice-président de la délégation du Rhône qui espérait mener cette campagne avant la nomination d’Azouz Begag par François Bayrou, a lui aussi assisté à la présentation des listes. Les deux hommes ne se parlent pas et, lorsqu’on le questionne sur sa présence, il répond, bon joueur : « c’est toujours le Modem, officiellement ». Il n’est cependant resté que le temps de la vidéo-projection. Azouz Begag n’a pas souhaité faire de commentaires en arguant qu’il doit se concentrer sur un programme chargé. Une visite des Zones urbaines sensibles (ZUS) devrait débuter prochainement. De même, il rencontrera, le 25 février, les chefs d’entreprises du Centre des jeunes dirigeants (CJD) en vue d’alimenter son projet. On le disait « fini d’avance » ; il semblerait que la partie ne soit pas encore jouée…

Abdelwahid Djaballah

Tags :

Modem

begag

15 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Lector le 20/02/2010 à 15:48

Il est pas bon ce programme. C'est une compilation des plus mauvais tubes des années 80.

Signaler Répondre

avatar
Max le 19/02/2010 à 10:47

@ Mr 42 : Vous êtes populiste. La clause de compétence générale existe aussi pour les communes et n'importe quel collectivité qui arrive à le faire voter par son exécutif. Quant à Azouz Begag, j'ai vu le programme, je ne suis pas convaincu, euphémisme. Un grand n'importe quoi sans cohérence d'ensemble. Il ira manger socialiste sans aucune garantie au deuxième tours. A la cours du roi Queyranne il jouera le rôle du bouffon ! On a les ambitions que l'on peut.

Signaler Répondre

avatar
FixPenicaud le 19/02/2010 à 01:53

aux commentateurs qui doutent je vous renvoie au site de campagne d'Azouz Begag où vous trouverez le projet des démocrates pour Rhône-Alpes (publié hier): http://rhonealpesdemocrate.fr/ @la rédac': petite erreur dans votre article, la séance "tabouret" de lundi est prévue sur la place devant la gare part-dieu, coté Vivier-Merle, et non pas à Bellecour.

Signaler Répondre

avatar
citoyen42 le 17/02/2010 à 18:02

Max, je vois que vous évoluez! Après avoir dit que la région ne pouvait le faire, vous reconnaissez l'existence et le rôle de la clause clause de compétence générale! C'est bien, on évolue! Donc du coup, on attaque sur le financement! Mais c'est justement la le rôle du politique... Et puis bon, ca me semble injuste de résumer le programme de Begag à ca très franchement!

Signaler Répondre

avatar
Azouz LEGAG le 17/02/2010 à 17:51

Campagne sur un tabouret !! Pour ne même pas obtenir un strapontin... Ils feraient mieux de faire la campagne assis par terre, ils tomberont de moins haut...

Signaler Répondre

avatar
Max le 17/02/2010 à 13:29

@ Citoyen 42 et Georges. Désolé mais vous êtes dans l'erreur. La région a une clause de compétence générale sans financement, permettant tout au plus quelques actions symboliques et de coopération décentralisée. Si Mr Begag voulait intervenir sur "les couloirs de bus" il fallait le faire dans le cadre de l'élection municipale précédente où rappelons le, il s'est rangé derrière le socialiste Collomb. Même si je ne suis pas grand fan d'Azouz Begag, j'aimerais à minima qu'il ne ridiculise pas le Modem dans ses interventions, notamment en proposant aux Rhônalpins un programme réellement bidon. Cohn Bendit dit "ectoplasmique", et je crains qu'il ne soit encore très loin de la réalité.

Signaler Répondre

avatar
citoyen42 le 17/02/2010 à 11:43

...le modem ne semble donc pas s'être trompé d'élections! N'en déplaise aux mauvaises langues qui seront de toutes façons contre tout ce qu'Azouz Begag pourra dire... Le problème n'étant pas de critiquer, mais de le faire systématiquement sans se renseigner avant... Vincent

Signaler Répondre

avatar
Georges le 17/02/2010 à 10:33

@ Max Connaissez-vous la clause de compétence générale dont disposent les collectivités locales ? Rien n'empêche la Région de faire un partenariat avec d'autres collectivités locales pour autoriser la circulation sur certains couloirs de bus.

Signaler Répondre

avatar
max le 17/02/2010 à 09:45

il ne s'agit pas d'une compétence régionale. vous vous trompez d'élection

Signaler Répondre

avatar
Michel le 17/02/2010 à 08:16

La moitié des propositions faîtes par MR Begag ne sont même pas de la compétence du Conseil Régional. Il lui faudrait une bonne formation et avoir commencé le marathon du tabouret il y a un an. A ce rytme il n'en verra pas beaucoup des électeurs, enfin il passera une ou deux fois à la télé, c'est sa seule vision de faire campagne. Quant au programme, j'ai regardé le site et vraiment il n'y a rien de valide. Bien dommage.

Signaler Répondre

avatar
Encore le 16/02/2010 à 16:54

Il va tomber du tabouret, on va bien rigoler !

Signaler Répondre

avatar
Mickaël le 16/02/2010 à 15:47

@Jean Faire rouler les voitures utilisées en co-voiturage dans les couloirs de bus se fait aux Etats-Unis depuis des années. Trouver des nouveaux modes de mobilité durable n'a rien de ridicule. Ce qui est ridicule, c'est ce qui se croit sérieux à critiquer toute idée novatrice !

Signaler Répondre

avatar
Edmond le 16/02/2010 à 15:43

Avec Begag, nous sommes dans le gag permanent.

Signaler Répondre

avatar
jeanJ le 16/02/2010 à 14:51

La nomination de M. Begag en tête de liste est une insulte aux militants du MoDem. Azouz Begag n'est pas crédible ni en tant que "leader" de notre campagne...et encore moins en tant que Président de région. Toujours pas de programme...Il ne cesse de répéter le seul chiffre qu'il connait de notre région. Les 20% de notoriété de M. Queyranne. Ah si, j'oubliais, il vaut faire rouler les voitures pleines sur les couloirs de bus... Heureusement que le ridicule ne tue pas en politique, M. BEGAG aurait beaucoup de soucis à se faire.!

Signaler Répondre

avatar
citoyen42 le 16/02/2010 à 14:50

On les disait divisés? Le modem dépose leur liste unis (certes, ca a pas mal tangué avant on dirait bon: les faits sont la!) On parlait de désistement? ils sont l'air tous la on dirait... Pas de programme? Il vient d'être présenté... Allez Azouz, courage! ;) Vincent

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.