Richard Morales quitte le Modem

Richard Morales quitte le Modem

Richard Morales, en congé volontaire de ses fonction de vice-président du parti orange dans le Rhône, a définitivement quitté le Modem jeudi. L’élu villeurbannais, qui annonçait le parti «mort» au soir du premier tour des Régionales, met ainsi fin à son engagement.

Terminé. Sans aucun doute échaudé par la campagne catastrophique menée pour les Régionales, sans ligne de conduite précise, Richard Morales ne fait officiellement plus parti du Modem. L’homme, qui attendait une rénovation profonde du parti à l’issue du conseil national, n’a donc pas obtenu satisfaction. Il envisage donc de rassembler les centristes du Rhône, en transformant son association "Les Démocrates", fondée en Février 2009, en "Union Centriste des Démocrates" lors de sa prochaine assemblée générale de juin. Quelques 120 personnes seraient déjà prêtes à le suivre dans cette aventure. Le morcellement des mouvements centristes pourrait, à terme, former un nouvel ersatz d’UDF. Le MoDem, quant à lui, continue sur la voie de la déliquescence.

Tags :

Modem

Morales

6 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Copernic le 17/04/2010 à 18:09

Vous vous trompez lourdement. Le Modem ne pourra que mieux se porter du départ de Richard Morales qui compte quelques ouailles, mais uniquement à Villeurbanne. Et encore ...

Signaler Répondre

avatar
Marc le 17/04/2010 à 15:01

Un grand ouf de soulagement dans les familles centristes. Richard Morales au comble du ridicule. De parti en parti où ira t'il ?

Signaler Répondre

avatar
Zorro le 16/04/2010 à 20:16

Et voilà, Richard est démasqué, on sait qui il est et qui le manipulait. Bon, Zorro peut passer à autre chose, cet épisode là est enfin terminé.

Signaler Répondre

avatar
Lamartine le 16/04/2010 à 11:48

Alors il fallait choisir un autre nom que "Union centriste et démocrate" ! Assumez votre convergence avec les Alliance Centriste et le nouveau Centre (vous savez les ministres de Sarkozy ...)

Signaler Répondre

avatar
Modem authentique le 16/04/2010 à 11:05

Après la gauche, le parti radical, l'UDF puis le Modem, Morales navigue et se rapproche de Mercier qui le présentera peut-être à Sarkozy... "il voulait voyager, le voila éparpillé"

Signaler Répondre

avatar
Ginette le 16/04/2010 à 11:00

C'est étonnant le décalage entre ce que nous vous avons expliqué et ce que vous racontez !!! La mutation de l'association "les démocrates" en "Union centriste et démocrate" ne se rattache ni à l'Alliance centriste ni à aucun autre parti politique. Il s'agit d'une association de personnes s'investissant pour la collectivité avec des valeurs centristes. A ce jour s'il fallait faire un rapprochement, nous l'organisons avec un comité de liaison entre nous et le Rassemblement Centriste de Rhône une association aussi qui regroupe des membre des Radicaux, du Modem, du Nouveau Centre, de l'Alliance Centriste et des laisser pour compte de l'UDF qui n'ont pu se résoudre à choisir à autre parti. Voilà ce que nous vous avons dit !!!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.