Collomb et Hamon s'échangent des politesses...

Collomb et Hamon s'échangent des politesses...

En amont de sa visite de soutien aux candidats socialistes, prévue mercredi, pour la cantonale partielle de Villeurbanne, Benoit Hamon n’a pas manqué d’égratigner Gérard Collomb. Sur le site en ligne de la Tribune de Lyon, le porte-parole du PS estime que le maire de Lyon est dorénavant parti « dans une croisade solitaire contre le parti socialiste. » Mais le «croisé» n’a pas tardé à réagir, et à opposer son CV à Hamon.

« Maire PS de Lyon depuis deux mandats, président de la Communauté urbaine et sénateur, mes engagements n’ont jamais cessé de convaincre et mes projets d’aboutir. Ce n’est pas Benoît Hamon qui me fera changer de cap. » Si Benoit Hamon avait oublié qui était Gérard Collomb, le voilà prévenu à nouveau ! Attaqué par le porte-parole du PS, qui estime que Collomb sème plus la zizanie qu’il ne rassemble, ce dernier a opposé ses références de vieux militant socialiste au jeune Hamon. « Ma croisade (...) est celle d’un militant, fidèle depuis 30 ans au PS, qui anticipe sur une victoire probable du parti aux prochaines présidentielles » s’est-il défendu par voie de communiqué. Voilà pour la comptabilité ! Trente ans de bons et loyaux services et la certitude que « pour que le PS puisse gouverner durablement, il ne faut pas bâtir un programme construit sur des promesses utopiques, mais étudier la réalité d’aujourd’hui et celle du monde de demain. » Une attaque à demi-mots sur les retraites, suivie d’une plus franche sur le parti, avouant être « en désaccord avec un système et une ligne politique dictés arbitrairement par Solférino », Gérard Collomb ne bouge pas d'un pouce. Le parti non plus. Bien malin qui pourra dire laquelle des deux parties tirera le meilleur d'un tel comportement.

X
5 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Ten le 06/06/2010 à 02:03

Benoit Hamon ne s'est jamais présenté à des élections "sur son nom" parce qu'il était engagé par son mandat de député européen et qu'il n'a jamais dérogé à l'éthique du non cumul des mandats, qui devrait prévaloir pour tous ceux qui se disent de gauche. Quant à Gérard Collomb, il a mis combien de temps déjà, avant de se faire élire à la mairie de Lyon ? Un peu d'humilité...

Signaler Répondre

avatar
victor le 05/06/2010 à 20:14

Hamon est venu faire le pitre à Lyon. Qu'il commence par remporter des élections auprès des électeurs comme Collomb avant de venir faire la leçon aux autres.

Signaler Répondre

avatar
Le Mal Aimé ( le retour) le 02/06/2010 à 15:40

Tous des fauls culs pour avoir le pouvoir

Signaler Répondre

avatar
Hakim le 01/06/2010 à 17:46

A titre personnel, j'aurais pris pour un compliment les petits piques envoyées par l'apparatchik Hamon qui n'a jamais gagné une élection sur son nom. C'est plutôt positif de recevoir des critiques de la part d'un homme qui accumule les postures démagogiques et dont les représentants dans le Rhône sont plus proche du NPA que du PS, et tentent encore, avec beaucoup de démagogie de faire croire au grand soir aux français.

Signaler Répondre

avatar
Slimane le 01/06/2010 à 16:33

Hamon aurait mieux fait de s'abstenir ! Surtout pour dire de telles idioties. En fait on a l'impression que le PS veut étouffer toutes les voix discordantes en criant haro sur tous ceux qui ne sont pas aubry-compatibles. Les primaires promettent d'être chaudes !

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.