Guy Mathiolon « très surpris » par sa garde à vue

Guy Mathiolon « très surpris » par sa garde à vue

Dans une interview donnée au Progrès, Guy Mathiolon revient sur les 38 heures de garde à vue effectuée dans le cadre de l’enquête de la PJ sur la commande de rapports prétendument factices par la CCI à la société CB Connexion. Le président de la CCI confie avoir vécu « une épreuve, qui va laisser des traces. »

Guy Mathiolon ne comprend pas l’escalade qui lui a valu deux jours de garde à vue. Le président de la CCI, qui confesse attendre « sereinement les décisions de la justice », défend la compétence de Christian Barthélémy, élu du Grand Lyon et pourvoyeur de rapports pour la CCI à travers la société CB Connexion. «M. Barthélémy n’est pas non plus n’importe qui (...) C’est un des théoriciens de la région urbaine de Lyon et de la métropole » s’est-il défendu pour justifier la facture de 46 400€ de rapports, sur trois ans, à la société dirigée par ce dernier. « M. Barthélémy ne représente qu’une infime part des rapports que la Chambre de commerce  commande chaque année à des experts en tous genres. Nous en commandons pour plus de 1,3 millions d’€ par an » a-t-il continué, se demandant pourquoi la Chambre régionale des comptes a « mis l’accent sur ce seul point, qui a entraîné l’enquête de la PJ. » 

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.