Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Conseil municipal : Hamelin s’explique sur le départ des élus d’Ensemble pour Lyon

Par la voix d’Emmanuel Hamelin, l’opposition municipale a justifié son départ lundi en fin de séance du Conseil municipal. Attaqués sur la question des Roms, le groupe Ensemble pour Lyon et plus largement les représentants locaux de l’UMP, n’ont pas été autorisés à répondre aux accusations. Les attaques unilatérales ont précipité leur départ.

Lyon Mag : Pourquoi avoir quitté la séance du Conseil municipal ?
Emmanuel Hamelin :
Il y a eu un débat, où tout le monde s’est exprimé. L’UMP a été largement mis en cause par l’ensemble des intervenants. Le règlement intérieur nous confirme que, quand nous sommes mis en cause, nous avons un droit de réponse. Ce que nous avons demandé. Quand nous l’avons fait, Gérard Collomb était très pressé, il avait un train à prendre ! Il n’a pas daigné nous regarder. Il savait pourtant que nous souhaitions prendre la parole.

Que s’est-il passé ?
Quand Jean-Louis Touraine, qui a pris le relais pour l’animation de cette fin de Conseil, il ne nous a pas donné la parole. C’est une faute politique. On ne peut pas être mis en cause sans avoir de possibilité de réponse. Surtout après avoir entendu tous les intervenants parler largement de démocratie d’ouverture. C’est la preuve, encore une fois, qu’entre les mots en les faits, il y a une grande différence dans la majorité du Conseil municipal. Dans ces conditions-là, nous avons décidé que nous ne pouvions pas rester au Conseil. Nous avons quitté la salle.

C’est la nouvelle opposition qui est arrivée ?
Pas du tout. Généralement, quand on demande la parole, on l’obtient. C’est une des rares fois où nous ne l’avons pas obtenue. Je pense que c’est un sujet suffisamment important pour que la majorité et l’opposition aient la possibilité de s’exprimer. Nous n’avons pas pu le faire, c’est la raison pour laquelle nous avons quitter l’assemblée. C’est moins une nouvelle opposition qu’une opposition normale, cohérente, comme nous le sommes depuis le début.



Tags : collomb | broliquier | confluence | conseil municipal | havard | hamelin | sacvl | cap canal |

Commentaires 6

Déposé le 15/09/2010 à 22h58  
Par Lumière Citer

Au moment même où le président de l'assemblée nationale se conduit comme le chef d'un clan en piétinant le règlement de l'assemblée nationale, on ne peut que juger INDÉCENTES les man?uvres de l'opposition municipale.

Déposé le 14/09/2010 à 23h28  
Par liberte Citer

Quand on n'a rien a se reprocher, on laisse son opposition s'exprimer. Quand on la musele au mépris de la démocratie, ça s'appelle du despotisme.

Déposé le 14/09/2010 à 16h51  
Par roms Citer

@ observateur lyonnais : Un règlement intérieur pour des personnes qui bafouent le droit européen ?

Déposé le 14/09/2010 à 16h06  
Par DM Citer

Pour l'intégrité, à votre place, je ne me mouillerai pas trop...

Déposé le 14/09/2010 à 13h31  
Par Observateur lyonnais Citer

Ou Hugo a-t-il lu une mise en cause de Touraine ? C'est simplement que Jean-Louis n'a pas respecté le règlement intérieur qui s'applique à tous. C'est donc bien une faute et un manque de respect de la vie démocratique. Sur la forme il n'y a pas mort d'homme, sur le fond, c'est plus problématique et cela témoigne d'une volonté de s'approprier la tribune sans droit de réponse.

Déposé le 14/09/2010 à 11h34  
Par Hugo Citer

LAMENTABLE. A l'heure où l'UMP est au coeur de scandales d'état, remettre en cause l'intégrité de Jean-Louis Touraine est proprement inacceptable. Monsieur HAMELIN, vos propos sont INADMISSIBLES.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.