Kéolis pointé du doigt par l’inspection du travail

Kéolis pointé du doigt par l’inspection du travail

Dans un courrier elle dénonce, selon 20 Minutes, la dégradation des conditions de travail du personnel des TCL depuis le début de l’année.

Cela correspond à la mise en place du projet de réorganisation Edifis. Ce plan est jugé moins souple pour les conducteurs. Il provoquerait une augmentation de l’absentéisme et une baisse des revenus, les heures supplémentaires n’étant plus payées. La direction, prévenue de « risques d’explosion sociale », indique être à l’écoute et être en train « de préparer un plan d’action. »

Tags :

Keolis

4 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
frog le 11/10/2010 à 09:56

Pour une fois que ce ne sont pas les conducteurs qui "pleurent"...Chers clients Kéolis et donc TCL,allez vous enfin changer de regard sur nous autres conducteurs de bus,allez vous enfin faire preuve d'un peu plus de civisme te de respect à notre égard?J'en doute...Mais,espoir,quand tu nous tient...

Signaler Répondre

avatar
ras-le-bol le 11/10/2010 à 09:51

Ce n'était pas faute d'avoir tiré la sonnette d'alarme au moment des grèves des salariés Kéolis,voci donc le résultat aujourd'hui...Un absentéisme en augmentation constante,un service public qui se dégrade de plus en plus,une perte du pouvoir d'achat,une vie de famille de plus en plus altérée...Je sais,j'ai du travail,je ne devrais pas me plaindre,mais ce n'est pas une raison pour accepter de travailler dans n'importe quelles coditions et avec des revenus à la baisse.Si tout le monde l'a met en veilleuse,il n'y aura plus qu'à donner le coup de grace à la France "d'en bas"...

Signaler Répondre

avatar
publicdefense le 08/10/2010 à 19:32

merci à la délégation de service public ! le privé soit disant sait mieux faire!

Signaler Répondre

avatar
lyonnais le 07/10/2010 à 12:02

Un quartier qui va se dégradé très vite est la Soie avec ces carrefours dangereux entre le tram, les voitures, les cars et les voitures. Merci César Collomb de laisser à vos successeurs un merdier pour les + de 50 ans à venir.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.