Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

L’ASVEL déjà dans le faux

Villeurbanne a perdu 67-82 samedi soir à l'Astroballe face à Strasbourg pour la 2e journée de Pro A. Les Villeurbannais affichent un bilan déjà inquiétant de 2 défaites en autant de journées de championnat. Pire, celle concédée face à la SIG Strasbourg laisse planer un doute terrible sur le niveau de l'équipe de cette année.

Dominée dans tous les secteurs de jeu par les strasbourgeois, l'ASVEL entame très mal sa première sortie nationale à domicile en laissant filer le premier quart-temps (13-22). Comme un symbole, Edwin Jackson manque une tentative à 3 points sur le gong, le ton est donné. Villeurbanne a commis un nombre incalculable de fautes de jeu et de maladresses flagrantes, perdant par ailleurs la plupart des rebonds offensifs et défensifs et se faisant contrer presque systématiquement par des Alsaciens emmenés par les intenables Ricardo Greer et Steeve Essart.

 

 

L'Astroballe a beaucoup sifflé l'arbitre mais rien n'y a fait. Les Verts s'effondrent au retour des vestiaires et s'emportent, notamment le capitaine "Mick" Gelabale auteur d'une faute grossière sur Alain Digbeu. A l'issue du match le coach Villeurbannais Vincent Collet ne mâchait pas ses mots: « il est évident que nous ne sommes pas rentrés dans le championnat. Cela m'inquiète car même sur les bases du basket nous n'avons pas répondus présents. Le démarquage a été catastrophique et je n'ai pas vu d'envie et d'implication chez mes joueurs. Il va falloir réagir très rapidement sinon c'est la catastrophe assurée. Chacun va devoir balayer devant sa porte. » Autre signe qui ne trompe pas, Aymeric Jeanneau, le meneur de l'ASVEL transféré cet été à Strasbourg et auteur samedi d'un match en demie teinte dans les rangs de la SIG s'est ému de voir ses anciens co-équipiers dans une si mauvaise passe: "j'avoue que cela m'inquiète pour eux. Dès qu'ils sont confrontés à une équipe qui commet des fautes ou met de l'impact physique comme nous l'avons fait ce soir, ils sont en difficulté. Mais j'espère bien les retrouver en play-off!"

Seules satisfactions de cette rencontre pour la Green Team: Angel Vassallo a démontré qu'il était un vrai battant capable d'aller chercher des rebonds et de faire office de moteur dans les temps faibles, de même le jeune Paul Lacombe s'est lui montré le plus impliqué dans le camp vert, justifiant la confiance grandissante que lui accorde son entraîneur.



Tags : ASVEL | astroballe |

Commentaires 1

Déposé le 17/10/2010 à 18h48  
Par fortiche Citer

que se passe t-il dans ce club depuis l'arrivée médiatique de TP?

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.