Violences urbaines : la CGPME veut des îlotiers dans les zones commerçantes

Violences urbaines : la CGPME veut des îlotiers dans les zones commerçantes

C’est une proposition formulée pas la CGPME pour la sécurité des commerces de proximité. 

Par l’intermédiaire de son président François Turcas, la fédération patronale souhaite la mise en place de « groupes d’îlotiers qui auraient ainsi pour mission de quadriller les quartiers commerçants et d’assurer une mission d’animation, orientation auprès des passants. » Une mission de « veille sécuritaire auprès des commerçants et des forces de police » leur serait également confiée. Un souhait émis par la CGPME depuis quelques temps, et qui prend un nouvel écho au regard des pillages et dégradations menés sur certaines boutiques de la rue Victor Hugo, lors des violences urbaines qui ont secouées Lyon mardi.

X
1 commentaire
Laisser un commentaire
avatar
commerçant en colère le 20/10/2010 à 01:18

des "ilôtiers" et pourquoi pas des pervenches ou des emplois jeunes ???? Le meilleur service que turcas peut rendre aux commerçants c'est de continuer à faire la tournée des bars et à dépenser son fric gagné grâce à ses indemnités de politicien professionnel : conseiller municipal, conseiller au grand lyon, conseiller régional,...on pourrait en payer des ilôtiers grâce à ses indemnités payés avec les impôts que nous, commerçants, on paie pour lui !!!!! Dehors tous les gnafrons qui se moquent des commerçants et place aux jeunes !!!!!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.