Une trentaine de manifestants dit « Stop à la casse »

Une trentaine de manifestants dit « Stop à la casse »

C’est derrière ce slogan qu’un cortège, formé essentiellement de jeunes, a défilé peu après midi rue Victor Hugo.

Le lieu était tout trouvé pour le symbole. Rue Victor Hugo mardi, au plus fort des violences urbaines qui ont secoué Lyon, une dizaine de commerce a été pillé et dévasté par les casseurs. Une trentaine de jeunes a fait le choix de défiler vendredi dans cette même rue, pour dénoncer les exactions qui y ont été commises, et la méthode, qui consiste à casser pour se faire entendre. L’artère piétonne, qui relie la place Carnot à la place Bellecour, a payé le plus lourd tribut matériel consécutif aux épisodes de violences urbaines qui secouent Lyon, en marge des manifestations contre la réforme des retraites.

18 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
gone66 le 10/11/2010 à 18:48

les con.....ds,sans co....es qui qualifie cette gentille marche de défilé de fachos,sont a placer contre le mur entant que collabos.Réveillez-vous,y'a le feu dans la maison.

Signaler Répondre

avatar
morofaf le 25/10/2010 à 22:45

On vous a vir? en 44, on remettra ?a si il le faut. Le fascisme c'est la gangr?ne. Non ? la haine et au racisme. A bas le front national.

Signaler Répondre

avatar
Bibou le 25/10/2010 à 16:29

Merci ? la Police de nous avoir prot?g? de ces petits nervis crasseux et haineux d'extr?me-gauche. Le seul fascisme qu'il y ait ? combattre, c'est celui de ces anarcho-libertaires et de ces jeunes racailles qui s'en prennent aux honn?tes gens. La fascisme rouge, vert ou brun ne passera pas, La jeunesse nationaliste et identitaire vaincra !

Signaler Répondre

avatar
jean moulin le 24/10/2010 à 22:03

Merci à la Police de nous protéger des hordes fascistes. La place de ces néo-nazis est en prison. J'espère que les responsables de ce groupuscule raciste et haineux auront des comptes à rendre devant la justice de notre pays. A bas l'extrême droite, vive la France. ILS NE PASSERONT PAS !

Signaler Répondre

avatar
Bibou le 24/10/2010 à 18:57

Arrêtons donc de n'avoir comme seule angoisse que d'être traité de "fasciste" ou de "raciste" ! Refuser la loi des casseurs, c'est déjà être un affreux "fasciste" aux yeux des censeurs politiquement corrects. Ces appellations sont très abusivement utilisée depuis les années 80 par les bien-pensants pour discréditer ceux qui osent dire tout haut ce que le peuple pense tout bas. C'est juste une escroquerie intellectuelle, un chantage pour dissuader les gens de dire la vérité et d'avoir du bon sens. Affirmer que l'une ou l'autre des manifs anti-casse fut fasciste, c'est juste aussi débile que d'affirmer que les casseurs étaient des suédois.

Signaler Répondre

avatar
pikatchu le 24/10/2010 à 10:45

en effet , j'habite le quartier et j'ai pu voir les deux manifestations et je peux dire à JULIEN qu'il se trompe , que les deux evenements n'ont rien à voir l'un avec l'autre . D'abord dans le temps : 'Stop la casse' en fin de matinée 'les identitaires ' en fin d'apres-midi Ensuite quant aux manifestatnts eux-mêmes 'Stop la casse' des jeunes etudaints qui en ont marre que leur manifs soient détournés pars des groupes qui n'ont rien à voir avec leur revendications 'les identitaires ' qui effectivement voulaient en debattre avec la police et les ''arabes' (dixit l'un d'eux ) Un modérateur devrait d'ailleurs faire quelque chose sur le post de JULiEN car c'est de la diffusion de fausse information

Signaler Répondre

avatar
Salomon le 23/10/2010 à 20:28

Julien, tu es un chouette mec, et probablement un fin plaisantin autoproclamé.Malheureusement, le lien que tu donnes est celui d'une manifestation autre, une de celles qui ont eut lieu quelques heures plus tard, une de celles qui effectivement étaient sensées représenter l'extrême droite.Que l'appel au calme, à la paix te choque est une chose, que tu sois malhonnête en est une autre.

Signaler Répondre

avatar
celte07 le 23/10/2010 à 18:37

putain, la censure marche bien ici... pas la moitié de mon texte ! Merci gaucho

Signaler Répondre

avatar
celte07 le 23/10/2010 à 18:22

que de mensonges sur cette manif. La presse est vraiment orientée vers ces crapules qui cassent

Signaler Répondre

avatar
Julien le 23/10/2010 à 18:18

C'était très clairement une manifestation de jeunes fascistes...

http://download.macromedia.com/pub/shockwave/cabs/flash/swflash.cab#version=9,0,0,0" width="480" height="320" align="middle" data="http://www.youtube.com/v/d8FBNHNT0Jg&feature=player_embedded?version=3&;fs=1&autoplay=0" allowscriptaccess="always" allowfullscreen="true"> http://www.youtube.com/v/d8FBNHNT0Jg&feature=player_embedded?version=3&;fs=1&autoplay=0" /> http://www.youtube.com/v/d8FBNHNT0Jg&feature=player_embedded?version=3&;fs=1&autoplay=0" quality="high" bgcolor="#ffffff" width="480" height="320" align="middle" allowScriptAccess="sameDomain" allowFullScreen="false" type="application/x-shockwave-flash" pluginspage="http://www.macromedia.com/go/getflashplayer" />

Signaler Répondre

avatar
Jeune de droite le 23/10/2010 à 16:32

J'ai participé a cette manifestation et je tiens a dire que nous étions tous des républicain du centre et de droite ou apolitique mais en aucun cas d'extrême droite comme certains voudraient le faire croire, de plus nous étions vers les 50 et non 30 comme il l'ait préciser dans l'article.

Signaler Répondre

avatar
pikatchu le 23/10/2010 à 08:00

J'habite pres de la place CARNOT et j'ai croisé cette manisfestation. A ce que j'ai vu ce n'etait nullement des jeunes facistes , c'etaient des jeunes non politisés qui en avaient juste marre face aux derniers événements qu'a connu LYON ces derniers jours . Même si ils se sont faits insultés par certains jeunes qui étaient du côté de ceux contre qui ils manifestaient , beaucoup de commerçants et passants les ont remerciés , félicités et même applaudis .

Signaler Répondre

avatar
enego le 22/10/2010 à 22:06

J'approuve cette marche, j'aurai aimé y participer, on entend parler d'extrème droite? j'ai voté pour l'association Stop à la grève !! Continués, je suis de tout coeur

Signaler Répondre

avatar
Jean le 22/10/2010 à 21:06

Courage! Si j'etais au courant j'aurai participe :(

Signaler Répondre

avatar
boutdebois le 22/10/2010 à 18:04

suite à votre article sur la contre manifestation vous annoncez 3 commentaires,pour il n'y en a que .2.Quand on diffuse 2 fois le meme ça s'appele un doublon! J'arrete maintenant avant que vous me coupiez comme d'habitude,

Signaler Répondre

avatar
Lyon en danger le 22/10/2010 à 17:32

Lyon en danger est l'"organisme" à l'origine de la manifestation "stop à la casse". Cet organisme a rassemblé aujourd'hui une soixantaine d'étudiants* lyonnais (Lyon III, écoles de commerce, UCLY mais aussi Lyon II) place Carnot pour dénoncer, pacifiquement, les comportements inadmissibles d'une minorité cette semaine dans la Presqu'île. Considérant que ne rien faire, c'est cautionner, nous avons souhaité montrer que Lyon ne subit pas dans le silence et que si certains dénoncent, d'autres agissent. Lyon en danger n'est absolument pas un groupement de fascistes ou de lepenistes. Toute allégation de ce genre est mensongère. Sur notre parcours, nous avons hélas essuyés quelques insultes par un groupe de jeunes place Bellecour mais aussi par une bonne mère de famille véritablement hystérique, en pleine crise. Rassurez-vous pour elle, la mairie de 2nd prendra en charge l'intégralité de ses soins psychiatriques. L'article de Rebellyon est un ramassis de bêtises et de calomnies. Il n'y a jamais eu "un groupe de 40 à 100 fachos" et une manifestation "de droite" au même moment, au même endroit. Il s'agissait d'une seule et même manifestation, en rien fasciste, en rien droitiste. C'est la preuve de l'inexactitude des informations qui circulent sur ce site. *L'article mentionne la présence de 30 personnes. Sans vouloir gonfler nos chiffres comme certains organismes syndicaux, nous pouvons affirmer que nous étions une bonne soixantaine. Les CRS nous ont compté 45 au lieu de rendez-vous et le défilé s'est considérablement étoffé lors de la marche rue Victor Hugo.

Signaler Répondre

avatar
Lyon en danger le 22/10/2010 à 17:17

Bonjour, Lyon en danger est l'"organisme" à l'origine de cette manifestation. Cet organisme a rassemblé aujourd'hui une soixantaine d'étudiants* lyonnais (Lyon III, écoles de commerce, UCLY mais aussi Lyon II) place Carnot pour dénoncer, pacifiquement, les comportements inadmissibles d'une minorité cette semaine dans la Presqu'île. Considérant que ne rien faire, c'est cautionner, nous avons souhaité montrer que Lyon ne subit pas dans le silence et que si certains dénoncent, d'autres agissent. Lyon en danger n'est absolument pas un groupement de fascistes ou de lepenistes. Toute allégation de ce genre est mensongère. Sur notre parcours, nous avons hélas essuyés quelques insultes par un groupe de jeunes place Bellecour mais aussi par une bonne mère de famille véritablement hystérique, en pleine crise. Rassurez-vous pour elle, la mairie de 2nd prendra en charge l'intégralité de ses soins psychiatriques. L'article de Rebbellyon est un ramassis de bêtises et de calomnies. Il n'y a jamais eu "un groupe de 40 à 100 fachos" et une manifestation "de droite" au même moment, au même endroit. Il s'agissait d'une seule et même manifestation, en rien fasciste, en rien droitiste. C'est la preuve de l'exactitude des informations qui circulent sur ce site. *L'article mentionne la présence de 30 personnes. Sans vouloir gonfler nos chiffres comme certains organismes syndicaux, nous pouvons affirmer que nous étions une bonne soixantaine. Les CRS nous ont compté 45 au lieu de rendez-vous et le défilé s'est considérablement étoffé lors de la marche rue Victor Hugo.

Signaler Répondre

avatar
aiglemalin le 22/10/2010 à 15:20

Enfin une manifestation intelligente ...

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.