Le campus de Lyon II à Bron, victime d'importantes dégradations, restera fermé jusqu'à vendredi

Le campus de Lyon II à Bron, victime d'importantes dégradations, restera fermé jusqu'à vendredi

Alors que mardi les étudiants ont voté l'occupation du site pour dénoncer la réforme des retraites, le campus a été fortement dégradé dans la nuit de mardi à mercredi. Conséquence : les deux sites de l'université lyonnaise resteront fermés jusqu'à vendredi matin 8h.

«Un véritable paysage de désolation a été constaté par les agents du campus Porte des Alpes : l'amphi D, les murs du bâtiment K et une partie de ceux du bâtiment L ont été tagués à plusieurs endroits; les accès du bâtiment K ont été bloqués par des accumulations de chaises et de tables; des vitres ont été cassées, des archives de dossiers d'étudiants de l'institut de psychologie ont été brûlées; des contrôles d'accès et des panneaux d'affichages arrachés; les extincteurs ont été vidés de leur contenu, les lances incendies déroulées. Le hall du bâtiment K devant l'amphi C est dans un état de saleté important.» Le tableau dressé par la direction de l’université lyonnaise est édifiant. Une trentaine d'étudiants a outrepassé l'arrêté de fermeture du campus pour la nuit, en s'introduisant dans les locaux. Les dégâts sont estimés à plusieurs milliers d'euros. Le mouvement des étudiants de Lyon (ancien UNI), ancré à droite, a dénoncé « ces actes de vandalisme, dont les dégâts empêchent encore les étudiants d’étudier dans des conditions décentes » et demande l’intervention des « forces de l’ordre en cas de tentative de blocage » du site. Malgré la reprise des cours mercredi, la présidence a décidé de fermer de nouveau les deux campus jeudi, ainsi que suspendre les cours jusqu’à vendredi matin 8h.

3 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Harddream le 05/11/2010 à 10:20

Toujours et encore la même sorte de pseudos-étudiants (branleurs) qui ne comprennent rient aux lois, et sur un effet de mode cassent et détruisent les biens de ceux qui veulent étudier et réussir leurs vies... En plus d'êtres ridicules, ils faudraient les virer purement et simplement. Quand on pense que nombreux sont ceux qui voudraient entrer à L'Université, et ceux qui veulent apprendre...

Signaler Répondre

avatar
bizou le 03/11/2010 à 22:36

nos cours sont supprimés à cause de décérébrés qui ne pensent qu'à casser et à embêter les autres, ils sont égoistes et irresponsables!!

Signaler Répondre

avatar
Edgar le 03/11/2010 à 19:40

Ce qui est gave et qu'il faut annoncer haut et fort, c'est que ce sont toujours 300 à 400 gauchistes crétins (pléonasme) qui bloquent et empêchent 30 000 étudiants d'étudier.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.