La Tour Rose en redressement judiciaire

La Tour Rose en redressement judiciaire

Depuis le 12 octobre, le luxueux hôtel-restaurant du Vieux-Lyon est sous le coup d’un redressement judiciaire prononcé par le tribunal de Lyon. La raison de cette procédure : un impayé de loyer de 90 000€. Le propriétaire des murs n’est autre que la SACVL.

Trop zélée la société anonyme de construction de la ville de Lyon ? Propriétaire de l’institution de la rue du boeuf, la SACVL a envoyé les huissiers à son exploitant Alain Dinc pour cause d’impayé. La direction ne s’est en effet pas acquitté du troisième trimestre 2010, d’un montant de 90 000€. Alain Dinc, qui souhaitait étaler le paiement du loyer après un épisode de pluie commercialement préjudiciable pour ses Terrasses, n’a pas convaincu la SACVL qui a immédiatement activé les voies judiciaires pour fixer le litige. Le placement en redressement judiciaire permet le blocage des créances, et le processus ne devrait pas aller jusqu’à la liquidation. En 2005 et en 2008, la Tour Rose avait déjà connu une procédure similaire.

Tags :

sacvl

tour rose

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.